​Exposition : Jean Boccacino, le retour à Angers


Rédigé par - Angers, le Mercredi 15 Mars 2017 à 08:10


Vingt ans après sa dernière exposition publique à Angers intra-muros, le peintre Jean Boccacino présente ses dernières réalisations jusqu'au 2 avril à la Galerie Eloka, rue Toussaint. Une double belle découverte.



Jean Boccacino devant l'un de ses derniers tableaux "La Corde à Sauter".
Jean Boccacino devant l'un de ses derniers tableaux "La Corde à Sauter".
la rédaction vous conseille
Son nom ne vous dit rien ? Qu’importe, on fait le pari que ses tableaux vous parleront. Vingt ans après sa dernière exposition au Grand Théâtre, le peintre Jean Boccacino donne l’occasion aux quelques Angevins qui le pensaient éventuellement disparu, de mesurer combien il est vivant. Et de pousser par la même occasion les portes de la Galerie Eloka, l’une des (trop ?) rares galeries privées de la ville.

Formé aux Beaux-Arts d’Angers, installé aux Ponts-de-Cé, cet ancien éducateur-spécialisé a « basculé » à la fin des années 80 dans le camp de l’art dit « singulier » avec lequel sa peinture, mi-impressionniste, mi-surréaliste, flirtait déjà. Réduire cette conversion aux rapports noués avec les adultes handicapés qui fréquentent l’atelier qu’il anime à Cholet depuis plus de 20 ans, serait sans doute réducteur. Mais le peintre reconnait combien cette proximité l’a « beaucoup influencé dans son travail ». « Leur liberté est incroyable : ils n’ont pas de filtre quand beaucoup d’artistes s’auto-censurent de peur de ne plus être reconnu. C’est cette liberté que je recherche, en essayant de m'autoriser des choses différentes » prolonge Jean Boccacino.

"Pas si facile" au demeurant, reconnait-il, de laisser aller son pinceau quand on a reçu une formation classique. Lâcher prise chez cet artiste issu, par sa mère, de la famille de René Rabault, grande figure historique du théâtre à Angers, c’est manifestement creuser son rapport à la rêverie, à l’enfance ou au cirque. Et composer des scènes décalées, fantasmagoriques, naïves aussi dont il peint systématiquement « d’abord le décor ». "Toute ma famille a versé dans le théâtre. J'ai des souvenirs très précis de l'atelier de décor de mon grand-père où j'allais traîner. Je revois les grandes planches en bois, les toiles couchées à même le sol près desquelles les peintres s'affairaient en chaussons" raconte-t-il. 
« Face à une œuvre, chacun se fait sa propre représentation et sa propre histoire. »

Jean Boccacino et Dennya Cormier, la fondatrice de la Galerie Eloka.
Jean Boccacino et Dennya Cormier, la fondatrice de la Galerie Eloka.
La musiques et la poésie sont d'autres sources d'inspiration à l'image de ce tableau allégorique d'un texte de Federico Garcia-Lorca. Art singulier ou art brut ? Le peintre, qui a dirigé durant plus de dix ans le Villages d’artistes de Rablay-sur-Layon, se moque à vrai dire des étiquettes : « Face à une œuvre, chacun se fait sa propre représentation et sa propre histoire. » 

Le discours sied bien à Dennya Cormier, la fondatrice de la Galerie Eloka qui l'accueille jusqu'au 2 avril prochain. Spécialisé dans l'art métissé (Afrique, Pacifique...), cet espace d'exposition et de vente s'est ouvert il y a moins de deux ans dans les locaux laissés vacants par la boutique de cadeaux équitables Carte d'embarquement. Quatre à cinq expositions y sont proposées à l'année, toutes guidées par l'idée d' "invitation au voyage"

Jean Boccacino à la Galerie Eloka, 38 rue Toussaint jusqu'au 2 avril. Ouvert du lundi au samedi de 10h à 18h et chaque premier dimanche du mois. Tel : 02 41 86 36 - facebook.com/galerie.eloka.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03