120 manifestants à Angers en soutien aux yézides d'Irak


Rédigé par - Angers, le 20/08/2014 - 20:15 / modifié le 02/09/2014 - 11:42


Plus d'une centaine de yézides de la région angevine ont manifesté pour la première fois mercredi à Angers, pour exprimer leur soutien à leurs frères d'Irak. Et soutenir la régularisation de plusieurs des leurs.



Angers, mercredi. De nombreux enfants ont participé au rassemblement des yézides angevins.
Angers, mercredi. De nombreux enfants ont participé au rassemblement des yézides angevins.
la rédaction vous conseille
Ils espéraient rassembler un peu plus largement. Pour autant, les responsables de l'association Ronayi, qui fédère depuis peu les yézides résidant dans la région angevine, ont réussi à se faire entendre mercredi après-midi à Angers. A leur appel, plus d'une centaine de personnes - 120 selon la police – ont manifesté leur soutien aux populations yézides, victimes des persécutions perpétrées en Irak par l'Etat Islamique (EI),

Brandissant de nombreuses copies de photos de massacres et d'exode qui circulent sur internet, mais aussi des drapeaux kurdes et yézides, ils se sont d'abord regroupés devant la préfecture, pour expliquer le sens de leur rassemblement.

"On ne peut pas faire plus malheureusement pour nos frères yézides d'Irak que de les soutenir publiquement ici et d'appeler les grands pays à maintenir leur mobilisation contre l'EI"
explique Djemal Baravi, le président de Ronayi. Lire son interview ici.

Un grand portrait d'Abdullah Öcalan, le fondateur du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan), emprisonné depuis 1999 en Turquie, a accompagné les manifestants dans les rues du centre-ville où ils ont finalement improvisé une marche non prévue initialement, en empruntant la rue d'Alsace, le boulevard Foch et la rue Saint-Aubin jusqu'à la place Michel Debré de nouveau.

"Toutes les minorités d'Orient, qu'elles soient kurdes, arabes, chrétiennes sont aujourd'hui la cible des djihadistes. Et, quelles qu'elles soient, ce sont bien les combattants kurdes qui prennent leur défense sur le terrain, c'est la raison de ma présence ici" insiste Sabri, un jeune kurde venu par solidarité de Rennes. "Ce qui se passe en Irak créé de la peur y compris pour nous ici. J'espère que la France ouvre bien les yeux sur le phénomène djihadiste" ajoute Sabri.

Les organisateurs du rassemblement en ont profité pour demander la régularisation de toutes les familles yézides réfugiées à Angers. Selon Djemal Baravi, elles seraient aujourd'hui une douzaine (sur une centaine) à faire l'objet d'une OQTF (obligation à quitter le territoire français). La quasi totalité des ces réfugiés sont arrivés ces dix dernières années en provenance des ex-républiques de l'Union soviétique (Russie, Georgie, Arménie....) où elles sont bien souvent considérées comme indésirables et rejetées.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Angerscfou le 21/08/2014 07:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tiens, on ne voit pas sur la photo les Musulmans qui manifestaient contre les massacres en Palestine, les morts ne se valent sans doute pas, les religions et leurs adeptes zélés et aveugles me feront toujours pleurer.















Angers Mag











Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30



cookieassistant.com