2010 à Angers : ce que nous avons retenu


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 31/12/2010 - 17:40 / modifié le 02/01/2011 - 08:40


Au terme de cette année, avant de passer à table pour fêter comme il se doit, un verre de champagne à la main, le passage vers 2011 et vous souhaiter une bonne année, faisons le bilan de l’année écoulée. Mais qu’est ce qui a pu agiter la ville d’Angers, d’ordinaire si tranquille et qu’avons nous retenu ?



Les techniciens et journalistes d'Angers 7, bloquant la première sortie du tramway à Avrillé, une image forte de l'année 2010
Les techniciens et journalistes d'Angers 7, bloquant la première sortie du tramway à Avrillé, une image forte de l'année 2010
Comme tous les ans, l’année angevine a commencé par les vœux du Maire d’Angers, Jean Claude Antonini, au Forum des Arts Vivants du Quai avec un discours plutôt volontariste. Parlant d’une « ville plus verte, plus respirable, plus vivante et plus attrayante... », ce dernier a annoncé l’aménagement des travaux des rives de Maine. Une réunion publique en Février, des visites à Bordeaux et Lyon, puis le lancement d’un concours de concepteurs en juin, ont permis de faire découvrir aux angevins un projet à long terme dont on n’a pas fini de parler.

Comme prévu le plus gros des travaux du tramway s'est terminé au cours de l’année. Progressivement les barrières de protection et les engins de chantier ont quitté le centre ville. Après la réouverture aux … piétons des rues d’Alsace et de la Roë, les angevins ont pu assister à la dernière soudure des rails le 27 Octobre. Quant à la place du Ralliement, elle fut tout juste achevée (ou presque), pour l’ouverture de Soleils d’Hiver, le 1er Décembre. Tout n’est pas encore terminé – il reste encore six mois avant l’ouverture au public - mais le tramway peut désormais circuler sur l’ensemble de la ligne, une première traversée de 2 rames ayant eu lieu mi-décembre entre le terminus de la Roseraie et le centre de maintenance. Commerçants du centre ville et consommateurs voient enfin le bout du tunnel, après deux années de travaux et de difficultés financières.

Le Festival Premiers Plans, organisé pour la 22ème fois en Janvier a failli accueillir son altesse Alain Delon. Victime d’une petite affection intestinale, celui-ci fut contraint de décliner l’invitation. Cela n’a pas empêché le festival de connaître un succès grandement mérité. De l’autre coté de la Maine le Quai, avec le Festival « Cirque(s) organisé du 17 au 21 Février s’est affirmé comme la figure de proue de culture angevine, tout comme le Chabada est désormais le temple de la musique actuelle. En Mai une autre forme d’expression s’est installée en ville : le « street art », avec la première édition du Festival Artaq. Quant aux Accroches-Cœurs nouvelles formule, organisés en Septembre par l’équipe d’Aqua Viva Production sur le thème du Sud, ils auront retenus tous les suffrages, des milliers d’angevins ayant adhéré aux facéties mondaines du maitre de cérémonie Calixte de Nigremont

L’année 2010 aura été marquée, à Angers comme ailleurs, par des mouvements sociaux d’une grande ampleur avec près de 20 000 manifestants dans la rue, au plus fort de la mobilisation, pour lutter contre la réforme des retraites. Par huit fois au cours de l’année, travailleurs et organisations syndicales ont battu le pavé pour faire part de leur désapprobation. Malheureusement le résultat, que l’on connaît, ne fut pas à la hauteur des revendications. Les élections régionales qui ont eu lieu en Mars confortent la place de la Gauche dans la Région des Pays de la Loire, avec Jacques Auxiette et mettent sur orbite Europe Ecologie, un parti sur lequel il faudra désormais compter.

Le 3 Avril, Christophe Béchu, le Président du Conseil Général de Maine et Loire, ouvrait en grande pompe et sous des averses, le parc ludo-éducatif, dédié au végétal, Terra Botanica. C’était le début de la grande aventure d’une nouvelle structure qui accueillera plus de 260 000 visiteurs au cours de l’année.

L’année 2010 aura surtout été marquée par la disparition du paysage médiatique angevin de notre consœur Angers 7, dont la liquidation immédiate a été prononcée le 12 Mai. Les seize salariés se retrouvent sur le carreau et la chaine a cessé d’émettre, malgré la mobilisation de ses sympathisants. Annonce également, au cours de l’année de la disparition angevine du Festival du Scoop et du journalisme dont la 25ème et dernière édition avait lieu en Novembre. La prochaine aura lieu l’an prochain à Lille.

Pour notre part, nous avons pris beaucoup de plaisir à suivre et transmettre, avec nos petits moyens, mais tout notre sérieux et notre motivation, l’actualité angevine au cours de l’année 2010. Nous avons décidé de continuer l’an prochain et de passer à la vitesse supérieure. En attendant de vous revoir, nous vous souhaitons une merveilleuse année 2011.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag