2012, une fin du monde surréaliste ?


Rédigé par Julie Cadeau - Angers, le Lundi 16 Novembre 2009 à 14:10


Pour son dernier film, "2012", sorti mercredi dernier, Roland Emmerich s’est inspiré d’une prophétie du calendrier maya…Une fin du monde illustrée par de nombreux effets spéciaux, un peu trop peut-être…



Photo extraite du film (source : Première)
Photo extraite du film (source : Première)
la rédaction vous conseille
Après Independance Day et Le Jour d’Après, Roland Emmerich s’inspire d’une prophétie des Mayas pour nous illustrer une fin du monde assez…invraisemblable. En effet, le 21 décembre 2012 correspondrait à la fin du calendrier maya. Ce serait alors le début d’une nouvelle ère. Néanmoins, beaucoup font rimer 2012 avec « fin du monde ». C’est ce qu’a voulu mettre en scène R. Emmerich dans son film catastrophe aux scènes apocalyptiques, avec un bon nombre d’effets spéciaux. Ces derniers seraient sans aucun doute le véritable point fort de ce blockbuster.

Des images impressionnantes nous montrant une destruction massive du monde, avec un petit clin d’œil au mythe de l’Arche de Noé. Nous avons là une fin du monde grotesque, avec beaucoup d’incohérences (comme par exemple des téléphones portables qui fonctionnent alors que tout est détruit). Nous noterons de plus un scénario léger, des dialogues drôles malgré eux. Nous relèverons également quelques clichés (l’esprit égoïste des Chefs d’État, le père divorcé qui apparaît comme le héros de cette catastrophe, une fin contrastant avec le reste du film, etc.), sauf peut-être une allusion au Prix Nobel de la Paix, le Président Barack Obama (président noir, symbole d’humanité préférant renoncer à sauver sa peau et être franc face à son peuple).

La masse d’effets spéciaux en séduira plus d’un, mais malheureusement, pour certains elle ne suffira pas. Au final, nous n’avons que peu d’explications sur cette fin du monde 2012, la science a été mise de côté pendant 260 minutes pour laisser place à de nombreux trucages…



LES TAGS : 2012, emmerich, film










Angers Mag