300 manifestants pour défendre le service public


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 31/01/2013 - 13:09 / modifié le 31/01/2013 - 21:22


Près de 300 personnes ont manifesté ce matin devant la préfecture à Angers, pour défendre les fonctionnaires et le service public. Un service public toujours plus menacé d'affaiblissement selon eux.



Les trois organisations syndicales n'avaient pas appelé à un défilé mais à un simple rassemblement devant la préfecture (photo Benjamin Letang)nt devant la préfe
Les trois organisations syndicales n'avaient pas appelé à un défilé mais à un simple rassemblement devant la préfecture (photo Benjamin Letang)nt devant la préfe
Aux trois organisations syndicales qui appelaient à manifester ce jeudi matin - CGT, FSU et Solidaires - dans le cadre d'une action nationale s'étaient greffés à Angers plusieurs syndicats étudiants, mécontents de la tournure des événements à l'université.

En difficulté financière, faut-il le rappeler, celle-ci tente par tous les moyens de boucler son budget 2013 et de se donner quelques garanties pour les années à venir. Hier, la Région Pays de la Loire a annoncé une aide substantielle d'urgence de 700 000 euros pour venir à son secours. Un geste qui, après celui de l'agglomération d'Angers, ne contente pas ces syndicats pour qui c'est à l'Etat de subvenir aux besoins de ses universités.

"Pour nous, c'est un pur scandale. En réalité, l'Etat conditionne sa participation et ses aides à un partenariat accru avec les collectivités locales" estime Christophe Helou, secrétaire départemental de la FSU qui voit là un exemple de cette "dégradation du service public de l'Etat" que son syndicat dénonce.

Comme lui, Pascal Bouvier, le secrétaire de la CGT de Maine-et-Loire estime que "le changement de gouvernement n'a rien changé sur le fond". "La Révision générale des politiques publiques (RGPP) lancée par la droite n'a pas vraiment été enterrée. On le voit aux impôts ici à Angers ou dans l'hospitalisation publique, la gestion des emplois est de plus en plus tendue. Et on retrouve des personnels en souffrance."

Les trois organisations syndicales ont fait valoir trois revendications principales : un moratoire sur les suppressions d'emplois dans le public, l'augmentation du point d'indice salarial et l'abrogation du jour de carence maladie mis en place depuis deux ans, chez les fonctionnaires.

300 personnes, ce n'est pas un peu juste pour faire entendre ce discours ? Pascal Bouvier : "Ca reste une participation visible et utile pour les négociations qui vont s'ouvrir la semaine prochaine dans la fonction publique."


















Angers Mag











Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30
Angers Mag : Willy Bernard : démêler le sac de nœud judiciaire: Condamné à deux ans de prison ferme... https://t.co/Ffz3evuZP2 https://t.co/w99MlfjbY9
Mercredi 30 Novembre - 13:02



cookieassistant.com