A Angers dimanche à 15h, "nous n'aurons pas peur"


Rédigé par Yves BOITEAU et Sébastien ROCHARD - Angers, le 10/01/2015 - 09:50 / modifié le 31/01/2015 - 11:07


Suite aux attentats terroristes perpétrés contre la rédaction de Charlie Hebdo et aux événements de ces derniers jours, une marche républicaine est organisée dimanche à Angers, place Leclerc, à 15h. La préfecture a précisé vendredi soir qu'elle se déroulera finalement en silence.



Mercredi soir, la Place du Ralliement avait accueilli le premier rassemblement consécutif aux attentats perpétrés contre Charlie Hebdo. Dimanche, c'est là que s'achèvera la marche prévue à 15 h au départ de la place Leclerc. Crédit photo : Mario Fournier
Mercredi soir, la Place du Ralliement avait accueilli le premier rassemblement consécutif aux attentats perpétrés contre Charlie Hebdo. Dimanche, c'est là que s'achèvera la marche prévue à 15 h au départ de la place Leclerc. Crédit photo : Mario Fournier
la rédaction vous conseille
L'essentiel, d'abord : alors que les deux prises d'otages consécutives aux actes terroristes perpétrés depuis le milieu de semaine prenaient fin, une marche républicaine unique a été actée, pour dimanche, 15 heures, au départ de la place Leclerc et jusqu'à la place du Ralliement, à Angers. Pourquoi "unique" ? Parce que l'affaire n'était pas forcément entendue vendredi matin. Sur Facebook, dans la foulée de l'impressionnante mobilisation de soutien à Charlie Hebdo, des citoyens avaient en effet appelé spontanément à un rassemblement, place du Ralliement, le même jour à la même heure.

D'un autre côté, soucieuse de dénoncer elle-aussi publiquement les actes terroristes, l'Association des Musulmans d'Angers avait envisagé d'appeler à manifester ce samedi. "Ca n'avait pas de sens d'organiser quelque-chose seul alors qu'un grand rassemblement a lieu le lendemain. Le message a été passé lors des prêches du vendredi et auprès de nos réseaux pour se joindre au rassemblement de dimanche" indique Mohamed El Hourch, le secrétaire de l'association.

Simple problème de concertation ? Il apparait évident que la question de la sécurité -encadrer un ou trois rassemblements, ce n'est pas la même chose- a pesé du côté de la préfecture de Maine-et-Loire, incitant les uns et les autre à se raviser et à se joindre à la marche organisée dimanche, place Leclerc. Ce rassemblement a été rendu public vendredi matin dans un appel commun des principales formations politiques du département (1), en dehors du FN et du NPA. Il porte l'engagement suivant :

"Quand la liberté, la fraternité, la tolérance sont attaquées, il appartient aux forces républicaines de prendre leur responsabilité, de donner un signal : la France est forte du respect de ses différences. Nous, partis politiques, de droite comme de gauche, appelons l'ensemble des habitants de département à se rassembler pour une marche silencieuse. Cet hommage aux victimes de l'attentat ignoble commis vendredi dernier doit symboliser notre volonté de vivre ensemble. C'est pourquoi cette marche silencieuse, sans signe extérieur d'appartenance ni de prise de parole politique."
 
"Quand la liberté, la fraternité, la tolérance sont attaquées, il appartient aux forces républicaines de prendre leur responsabilité, de donner un signal : la France est forte du respect de ses différences."
Dans sa mouture initiale, l'appel prévoyait aussi une clôture "dans un esprit de rassemblement par le "Chant des Partisans" et l'hymne de la République française". Un compromis "musical"  étonnant, aussitôt contesté sur les réseaux sociaux, qui illustre lui aussi, à sa façon, la difficulté qu'ont eu les partis à fixer un cadre d'organisation commun pour relayer l'union nationale souhaitée par les plus hautes autorités de l'Etat. Finalement, le préfet de Maine-et-Loire semble avoir là aussi joué les arbitres en précisant vendredi soir le déroulement de la manifestation : "Une marche silencieuse (qui) empruntera ensuite le trajet suivant : boulevard Foch, boulevard du Roi René, rue Toussaint, et se dispersera place du Ralliement. Il n'y aura aucune prise de parole, ni sur la place Leclerc, ni sur la place du Ralliement."

Pour permettre aux habitants du Maine et Loire de se rendre au lieu de rassemblement, Anjoubus met en place des navettes gratuites vers Angers : voir ICI

Soutiens multiples et rassemblements partout en Maine-et-Loire

Au sein du monde associatif, certains ne cachent pas regretter l'absence de prise de parole, à un moment "où il s'agit de donner du sens au rassemblement", selon les mots de Michel Cartron, le président de la Ligue des Droits de l'Homme. D'aucuns verraient dans ces atermoiements un verre à moitié vide. Nous y verrons le verre à moitié plein, arguant que tout le monde -politiques, associatifs, communautaires, citoyens lambda- marchera finalement de concert derrière l'étendard républicain... comme dans beaucoup d'autres endroits du département.

Citons, en plus des villes de Cholet, Saumur ou Segré, l'appel des artistes Titi Robin et Etienne Davodeau, à Rablay-sur-Layon (samedi, 18 heures) ou le débat organisé toute la journée de dimanche (de 11 à 18 heures) au Lenin Café de Chalonnes, sur un thème que n'aurait sans doute pas renié Charlie Hebdo : "Je suis Charlie, la France entre Jihad et ratonnade".

Dans l'impossibilité de tous les citer, nous évoquerons, parmi les appels à se joindre à ces rassemblements, ceux des quatre sénateurs de Maine-et-Loire (dans un message commun), des mouvements Ensemble, et "Nouvel élan pour une citoyenneté active" (Jean-Luc Rotureau), de la CGT de Maine-et-Loire, de la FDSEA, du Réseau Entraide Demandeurs d' Asile ou encore de l'association 2 Peuples 2 Etats...

Les mairies des 33 communes de l'agglomération affichent elles depuis vendredi une grande banderole au message clair : "Nous n'avons pas peur". Le message le plus œcuménique de la marche de dimanche... 

Marche républicaine, dimanche 11 janvier, à partir de 15 heures. Parcours :  départ de la place Leclerc, boulevard Foch, boulevard du Roi-René, rue Toussaint, place du Ralliement.

(1) Europe Ecologie Les Verts, MoDem, Parti communiste, Parti socialiste, PRG, UDI, UMP









1.Posté par Marc Gicquel le 09/01/2015 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Serions nous revenus au temps du Second Empire où le Préfet décidait de ce qui était bon pour le peuple ? Les bras m'en tombent. Par ailleurs j'apprends que le mafioso Juncker (il faut bien appeler un chat, un chat) vient dimanche à Paris "pour rendre hommage à Charly Hebdo…il va rapporter tout l'argent des multinationales camouflé au Luxembourg ? j'enrage

2.Posté par BODEREAU Roy le 10/01/2015 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une belle initiative que de se rassembler pour mieux lutter contre cette infamie.
Je regrette cependant que dans un pays où l'on prône les libertés et d'autant plus lors d'un évènement censé défendre celle de l'expression,la décision puisse être prise d'écarter certains groupes (notamment FN et NPA à en croire cet article) qui sont avant tout composés d'humains, de personnes, de Charlie(s) comme nous tous.
Quand à la décision de ne pas chanter notre hymne national sous prétexte que c'est un cha...

3.Posté par Cerina le 10/01/2015 21:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le but étant ´liberté de pensé´ égalité de vivre fraternité de culture ´ sous le drapeau de la France et de ces valeurs oui le chant de la Marseillaise sympose c est l hymne national nos valeurs il me semble ´

4.Posté par JEAN LOUIS le 11/01/2015 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bravo a la police super boulot super aussi tous ces rassemblements dans tous le pays pour la liberté si seulement tous nos partis politiques pouvaient en faire autant se rassembler pour une France encore meilleur et plus grande allez messieurs les politiques prenez exemple!!!!!!!!!

5.Posté par Daniel Fleury le 11/01/2015 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler















Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17



cookieassistant.com