À Angers, la fibre Orange tisse sa toile


Rédigé par - Angers, le 06/02/2013 - 23:13 / modifié le 08/02/2013 - 07:23


Lancé en juillet dernier par l’opérateur de télécommunication Orange, le déploiement de la fibre optique dans le centre-ville d’Angers avance à grands pas. À compter du mois de mars prochain, les premiers Angevins vont pouvoir bénéficier de l’Internet Très Haut débit et de services à la pointe de la technologie.



Cet après-midi, accompagné de Bruno Janet, le Maire d'Angers s'est initié à la soudure d'une fibre optique
Cet après-midi, accompagné de Bruno Janet, le Maire d'Angers s'est initié à la soudure d'une fibre optique
la rédaction vous conseille
Fini le réseau haut débit en ADSL. Désormais l’opérateur historique de télécommunication France Télécom - Orange, déploie sur l’ensemble du territoire français et notamment dans les villes et leurs périphéries, un réseau dit de « Très Haut Débit » en fibre optique à 200 Mbit/sec, jusque dans les foyers et les entreprises.

60 % du territoire, dont la ville d’Angers, l’une des toutes premières en France, devrait être couvert dans les 5 ans à venir. Les zones périphériques devront patienter deux à trois ans de plus. « Un pari technologique qui va permettre à la France de combler le retard qu’elle avait en 2000 », explique Bruno Janet, directeur des relations avec les collectivités locales du groupe France Télécom – Orange aux élus locaux venus visiter mercredi les toutes premières installations chez les particuliers.

Grâce à une prise et une « box » dernière génération, les clients de l’opérateur historique et de ses concurrents (Free, SFR, Bouygues pourront utiliser le même réseau), les internautes pourront non seulement naviguer et télécharger sur leurs sites favoris à la vitesse de la lumière, mais aussi profiter des derniers services de télévision et notamment des films en 3D et tout cela sans voir leur abonnement augmenter. « Pour le même prix, nous leur offrons une véritable formule 1 », ajoute l’opérateur.


Fin 2013, 50% des logements angevins seront desservis

Cette mutation technologique était d’autant plus importante « qu’avec un réseau de type ADSL, les utilisateurs ne sont pas égaux, puisque plus on est loin du point de raccordement de l’opérateur, plus le débit est faible », poursuit Bruno Janet. « Avec la fibre optique que l’on soit à 100 m ou à 100 km, on a toujours le même débit ».

Un discours qui ne peut que séduire le maire d’Angers, Frédéric Béatse, lequel a fait de la lutte contre les inégalités qu'elles soient technologiques ou sociales, un cheval de bataille, et voit dans ce réseau un atout d'attractivité économique supplémentaire pour la ville.

Ce dernier est d’autant plus satisfait que la collectivité qu’il administre n’a pas eu à mettre la main au porte-monnaie, l’opérateur se chargeant de supporter l’ensemble de l’investissement, sans pratiquement aucun travaux sur la voie publique.

Si l’investissement est très important, 3 milliards d’euros sur l’ensemble du territoire, un réseau de ce type constitue une véritable aubaine pour des opérateurs dont l’imagination est sans limites pour proposer les services permettant de rentabiliser l’opération. Car s’il n’est pas prévu de jouer sur le montant de l’abonnement - 35 € en moyenne pour le triple play (téléphone, internet et TV) -, ce sont les offres de services (jeux, surveillance, télémédecine, télétravail, etc ) qui pourraient flamber, sachant que le client a toujours le choix de souscrire ou pas aux éventuelles propositions des opérateurs.

À Angers, où une soixantaine de points sont déjà installés (centre-ville, Doutre, Rabelais, Volney, Visitation et Gare), le déploiement va se poursuivre dans de nouveaux quartiers et notamment dans ceux qui étaient à ce jour les parents pauvres du haut débit : l’ouest d’Angers, Saint-Jacques- Nazareth, Belle-Beille, Lac de Maine et Molière, Pruniers, Bouchemaine... sans oublier le nouveau quartier des Hauts-de-Saint-Aubin. Fin 2013, ce sont 50% des logements qui devraient être ainsi desservis.

Quant aux zones alimentées par l’ancien réseau en fibre optique de la ville d’Angers et utilisé exclusivement par l’opérateur Numéricable, ils seront doublés par ceux de France Télécom – Orange, laissant ainsi au client le choix d’opter pour l’un ou l’autre des réseaux.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Romain le 07/02/2013 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce réseau sera-t'il exclusivement Orange ou bien mutualisé avec les autres opérateurs tels que Free ou SFR ?

2.Posté par Yannick Sourisseau le 08/02/2013 07:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non, ce réseau sera utilisable par les autres opérateurs, à l'exclusion de Numéricable qui utilise pour l'instant son propre réseau de fibre optique. Dans le cas de l'utilisation du réseau câblé d'Orange par un autre opérateur, les derniers mètres, c'est à dire entre le point d'arrivée dans le bâtiment et le logement de l'abonné seront réalisés par l'autre opérateur. (information Orange)

3.Posté par Maussion le 08/02/2013 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
J'aimerais connaître sur ANGERS, quartier par quartier et même rue par rue, le plan de déploiement de la FO.
Que ce soit câblé par Orange ou Numéricable.
Merci

4.Posté par Jean-Bernard le 08/02/2013 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le plan précis tu peux toujours l'attendre, ce sont des secrets industriels bien gardés !















Angers Mag