A Angers, les déficients visuels disposent d’une offre culturelle adaptée


Rédigé par - Angers, le Mercredi 9 Septembre 2015 à 08:15


Pour la cinquième année, douze établissements culturels angevins se sont regroupés pour réfléchir et mutualiser leurs compétences en matière d’accessibilité aux spectacles et animations qu’ils proposent. Lundi soir, la saison 2015-2016 était présentée aux déficients visuels et aux responsables d’association.



Les représentants des structures culturelles angevines qui participent à l'élaboration du programme accessible.
Les représentants des structures culturelles angevines qui participent à l'élaboration du programme accessible.
la rédaction vous conseille
Difficile pour les déficients visuels  d’apprécier les superbes brochures que les structures culturelles proposent à leurs abonnés et personnes intéressées par les spectacles qu’elles ont programmés pour cette saison. La taille des caractères, souvent très petits, et l’absence de caractères en braille les rendent inutilisables. Heureusement, les efforts qui sont entrepris en matière d’accessibilité, leur permettent enfin d'accéder aux spectacles et animations proposées par les principaux établissements culturels d'Angers et environs.
 
C’est pour aller plus loin et surtout mutualiser leurs compétences que douze structures culturelles angevines proposent désormais une offre accessible aux personnes déficientes visuelles. Ce regroupement a permis entre autres, d’élaborer un carnet spécial, écrit en gros caractères, à destination des malvoyants sur lesquels se superpose l’écriture tactile braille pour les non-voyants.  Ce document de 65 pages est disponible pour les personnes qui le souhaitent, dans les établissements partenaires (*) mais aussi à l’Office de Tourisme d’Angers et sur demande à accessibilite@lequai-angers.eu (02.41.22.20.25)
 
« Tous nos établissements proposent une offre culturelle accessible aux personnes en situation de handicap, mais nous nous sommes posés la question de savoir comment rendre cette offre plus visible par des personnes qui ont justement des problèmes de vue », explique Violaine d’Aboville, responsable des publics spéciaux au Festival d’Anjou et au Festival Premiers Plans. « Nous avons mis nos différentes pratiques en commun afin de proposer une offre diversifiée et cohérente, recensée dans un document accessible ».
« J’aime beaucoup le théâtre, mais avant l’audio description, je ne pouvais pas y aller. Maintenant j’ai un véritable programme à ma disposition ».

Le document mis à disposition recense les programmes en audio description, mais pas seulement. La prise en charge sur place, la médiation culturelle, les conférences spécifiques, des rencontres avec les artistes et des visites tactiles des décors et costumes pour le théâtre ou des parcours spécifiques pour les musées sont également proposés.
 
Les personnes en situation de handicap visuel et celles qui collaborent au fonctionnement des associations d’entraide mesurent l’effort des structures culturelles angevines. « J’aime beaucoup le théâtre, mais avant l’audio description, je ne pouvais pas y aller. Maintenant j’ai un véritable programme à ma disposition », souligne Béatrice Joncheray, une Angevine non voyante. « Le seul bémol c’est que les séances accessibles sont figées, on ne peut pas choisir son horaire comme les autres. Mais nous savons que les installations correspondantes sont couteuses. Ce qui est mis à notre disposition, c’est déjà beaucoup ».   
 
« Ce qui est dommage c’est que cette offre profite à une cinquantaine de personnes, toujours les mêmes », précise Violaine d’Aboville. « Nous ne savons pas combien sont dans cette situation et si elles sont intéressées, d’autant qu’en fonction de l’âge de la cécité, certaines n’ont pas appris le braille ». Mais qu’importe, l’offre est désormais disponible et les associations d’entraide se chargent de la promouvoir. « C’est comme pour les personnes voyantes, tout le monde ne va pas au spectacle », relativise Béatrice Joncheray. « Certaines personnes ne veulent pas sortir ou le spectacle est trop cher ».

Reste que cette réflexion et cette mutualisation entreprise par les 12 structures angevines commence à porter ses fruits, les responsables d’association d’entraide aux personnes en situation de handicap étant les meilleurs ambassadeurs auprès des autres et notamment ceux qui ne sortent pas, par crainte de ne pas pouvoir assister dans les meilleures conditions aux spectacles et animations qui sont proposés.

(*) Angers Nantes Opéra, le Chabada, Centre National de Danse Contemporaine, Le Quai – Centre Dramatique National, EPCC Anjou Théâtre (Festival d’Anjou), Château du Plessis-Macé, Association Cinéma Parlant, les 400 Coups, Festival Premiers Plans, CMN – Château d’Angers, Collégiale Saint-Martin, Ville d’Angers (Service Ville d’art et d’histoire et Musées)
 




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06







cookieassistant.com