A Angers on partage les autos


Rédigé par - Angers, le 30/10/2011 - 14:50 / modifié le 30/10/2011 - 19:00


AutoCité+, le service d’autopartage initié par la ville d’Angers entrera en service mercredi prochain, 2 Novembre. Pour l’heure les quinze véhicules, des berlines et des camionnettes, attendent sagement au troisième sous-sol du parking Leclerc.



Les autos attendent leur installation sur les points d'accès, au troisième niveau du parking Leclerc à Angers
Les autos attendent leur installation sur les points d'accès, au troisième niveau du parking Leclerc à Angers
la rédaction vous conseille
Les emplacements de couleur grise, déjà délimités en six points du centre ville attendent les véhicules du service d’autopartage « Autocité+ », initié par Angers en collaboration avec la SARA (Société d’Aménagement de la Région d’Angers), structure qui gère également les parkings de la ville. Le service complète l’offre de transport, tramway, bus et vélo, dans le cadre d’une politique d’amélioration du cadre de vie, du respect de l’environnement et du budget des utilisateurs.

Plus besoin donc, pour ceux qui résident ou travaillent en ville d’utiliser leur véhicule, voire d’en acheter un. Quinze voitures, petites citadines et petits utilitaires permettront à chaque utilisateur, pour un coût modeste de 2.60 € l’heure plus 0.36 € du kilomètre de pouvoir circuler facilement en centre ville.

Au préalable, les utilisateurs devront souscrire un abonnement de 15 € par mois pour une durée de trois mois minimum. Ensuite l’utilisation est extrêmement simplifiée. La réservation sera effectuée sur Internet, par téléphone mais aussi depuis un « smartphone ». Ensuite la voiture sera récupérée et ramenée sur l’un des six emplacements répartis dans le centre ville (Places Poissonnerie, Imbach, Mitterrand, Sainte-Croix, rues Chevreul et du 8-Mai).

Tous les frais sont compris dans le coût facturé chaque mois, y compris le carburant, une carte étant à disposition dans le véhicule. L’accès et le démarrage sont possibles grâce à une carte à glisser dans un lecteur avant d’entrer dans le véhicule. Quant au vol, une puce électronique permet d’assurer la traçabilité du véhicule.

Selon l’ADEME (l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie) une voiture, en ville, coûte très cher, l’agence ayant estimé le coût (amortissement, entretien, carburant) à environ 4 500 €/an pour une petite citadine, genre Renault Clio et pour ceux qui font moins de 10 000 Km par an. Ce service original permet d’utiliser une voiture en ville sans en avoir les inconvénients financiers.

A qui s’adresse ce nouveau service ? Aux particuliers qui habitent en centre-ville et utilisent déjà les transports en commun. Mais aussi aux couples urbains qui souhaitent se dispenser d’un second véhicule trop couteux, aux jeunes retraités dont l’utilisation d’une voiture n’est plus quotidienne et à tous ceux qui n’ont pas le budget nécessaire pour entretenir une voiture à l’année.

Il s’adresse également aux professionnels qui souhaitent disposer d’un véhicule pour se rendre à rendez-vous, mais aussi aux commerçants et artisans qui n’ont pas vraiment besoin d’une flotte de véhicule à temps plein. Les collectivités et notamment la ville d’Angers utiliseront ces nouveaux services, lors des déplacements en ville.

D’autres villes comme Paris ont opté pour la mise en place d’un service en autopartage avec des véhicules électriques. Une solution que choisira peut-être un jour Angers, quand ces véhicules seront plus abordables financièrement. A noter qu’un autre service mis en place par des jeunes entrepreneurs fonctionne également sur Angers, il s’agit de Zen Drive .

En savoir plus sur www.angers.fr/autociteplus




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag