A Angers, on trie même sur les marchés


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 16/04/2011 - 18:27 / modifié le 17/04/2011 - 12:12


Pour Angers Loire Métropole, collectivité engagée dans le développement durable depuis de nombreuses années, le tri et le recyclage des déchets deviennent incontournables. Après les particuliers désormais habitués au tri de leurs déchets, depuis le début de l’année ce sont les commerçants ambulants installés sur les marchés qui s’y mettent.



A Angers, on trie même sur les marchés
Un marché en plein air c’est plutôt agréable pour les habitants des zones urbaines, lesquels sont a peu près sûr d’y trouver des produits frais, proposés par des producteurs locaux. Mais un marché a un inconvénient majeur : ses déchets. Les étals à peine pliés, des cagettes de bois, boites en polystyrène, cartons, fruits et légumes périmés, etc … s’entassent dans des bennes prévues à cet effet. A Angers les déchets étaient généralement brulés au centre d’incinération de la Roseraie. Mais aujourd’hui ce dernier est démantelé.

Pareil aux particuliers et aux entreprises, il a donc été demandé aux commerçants ambulants, installés sur les différents marchés, de bien vouloir trier leurs déchets afin de pouvoir les envoyer vers des filières de traitement ou de recyclage adapté.

Pour Gilles MAHÉ, adjoint à l’environnement et à la gestion des déchets à la Ville d'Angers et à Angers Loire Métropole, « il faut désormais agir, partout où il y a des déchets, pour qu’ils n’échappent pas au tri ». Depuis janvier 2011, les déchets des marchés, après un tri préalable, sont envoyés vers le centre de traitement Biopole afin d’en optimiser la valorisation. Une première expérience de tri avait été lancée dès l’été 2010 sur le marché de la place Bichon.

C’est le cas notamment des déchets alimentaires et des cartons impropres au recyclage classique. Ces déchets entrent dans la chaine de production de Biopole, terminant leur vie en biogaz et en compost, comme les déchets alimentaires des particuliers de l’agglomération angevine. Pour cela les commerçants disposent désormais de bennes spécifiques.

Quant aux cagettes en bois des marchands de fruits et légumes, où les caissettes en polystyrène des poissonniers, elles partent vers des filières de traitement spécialisées. Les premières seront broyées pour faire des panneaux de bois aggloméré ou des granulés pour les chaudières, les secondes seront, vu leur pouvoir calorifique et leur faible dégagement de gaz toxiques, incinérées dans des chaudières ou réduites en granulats servant à la fabrication de petits boitiers d’emballage.

Même si ce geste citoyen demande un peu plus de travail aux commerçants, ils ont compris qu’il était nécessaire. Ils s’y donc mis sans rechigner et les résultats sont plutôt probants comme l’indiquent les élus locaux et les responsables techniques chargés du nettoyage des places de marché. Chaque semaine ce sont plus de 30m3 de polystyrène, 60m3 de cagettes et 15 tonnes de déchets organiques qui sont triés et collectés sur l’ensemble des marchés d’Angers.

Désormais, pour tous les habitants de la métropole angevine comme pour les commerçants ambulants, c’est le « juste tri »




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03