A Monplaisir, plus de 45 nationalités différentes apprennent le français


Rédigé par Tiphaine CREZE - Angers, le 18/06/2016 - 08:00 / modifié le 20/06/2016 - 16:06


Alors que les journées nationales du Groupement des éducateurs sans frontières (Gref) se tiennent du 20 au 25 juin à La Pommeraye, halte à Monplaisir où l'association dispense des cours de français trois fois par semaine.



"Il y a ceux qui sont en France depuis longtemps, mais qui ne savent ni lire ni écrire et ceux qui ont fait des études dans leur pays ou ceux qui savent déjà un peu lire et écrire français."
"Il y a ceux qui sont en France depuis longtemps, mais qui ne savent ni lire ni écrire et ceux qui ont fait des études dans leur pays ou ceux qui savent déjà un peu lire et écrire français."
la rédaction vous conseille
Ils sont près d'une centaine chaque lundi, mardi et jeudi matin, à se réunir au centre Robert Schuman de Monplaisir. 90 adultes en quête d'apprentissage, qui se retrouvent, semaine après semaine, pour assister aux cours de français donnés par le Groupement des éducateurs sans frontières, le Gref.

Au rez-de-chaussée, une grande salle de réunion est réquisitionnée pour accueillir autant de tables que de groupes de niveaux. "Il y a ceux qui sont en France depuis longtemps, mais qui ne savent ni lire ni écrire", explique Jean-Michel Bossé, bénévole. Comme les nombreuses femmes du quartier qui ont frappé à la porte du Gref une fois leurs grands enfants partis de la maison. "Et ceux qui ont fait des études dans leur pays ou ceux qui savent déjà un peu lire et écrire français."

A Monplaisir, le Gref compte 330 inscrits - dont la moitié environ vient du quartier - et... plus de 45 nationalités différentes. "Quand ils arrivent, ils sont tous renfermés, méfiants", raconte Marie-Thérèse Le Kyhuong, orthophoniste et bénévole au Gref. "Mais, au bout de quelques semaines ou de quelques mois, les choses se débloquent. Comme ce matin : une femme s'est levée pour écrire la date au tableau. C'est une prise de risque considérable !"
 
"Nous recevons beaucoup plus de mineurs étrangers isolés. Surtout des Maliens."

La visite se poursuit à l'étage où trois salles sont, elles-aussi, occupées par les apprenants. Et pourtant, "en ce moment c'est calme : c'est le Ramadan", glisse Jean-Michel Bossé. Développé en 2009 à Angers, le Gref a vu le jour en 1989 et réunit 450 bénévoles au niveau national, investis dans les secteurs de l'enseignement, du social, de la santé ou de la culture. Sur les bords de Maine, l'association se concentre sur les cours de français.

"L'Etat ne dispense des cours qu'aux demandeurs d'asile [les cours de français sont obligatoires pour toute personne ayant un titre de séjour avec autorisation de travailler et dont l'Office française de l'immigration et de l'intégration estime qu'il ne parle pas suffisamment bien français, NDLR] et dans ce cas, à Angers, c'est l'Aptira [Association pour la Promotion et l'Intégration dans la Région d'Angers, NDLR] qui s'en charge", rappelle Simone Naulet, bénévole. "Nous n'empiétons pas sur le travail de l'Aptira", précise-t-elle tout de suite. "L'ironie, c'est que pour avoir des papiers, ils sont obligés de parler français", ajoute Jean-Michel Bossé. Contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, la demande n'a pas explosé ces derniers mois avec les vagues de migration successives. "En revanche, nous recevons beaucoup plus de mineurs étrangers isolés. Surtout des Maliens".

Du 20 au 25 juin, les bénévoles se réuniront à La Pommeraye pour les Journées nationales du Gref, "un temps de réflexion, pour faire le point et connaître les chantiers lancés par l'association partout en France".












Angers Mag















Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46


cookieassistant.com