A Monplaisir, un festival pour ouvrir les horizons


Rédigé par - Angers, le 18/08/2015 - 12:00 / modifié le 18/08/2015 - 12:37


A l'initiative d'ATD Quart Monde, des rencontres festives et culturelles ouvertes à tous animent le quartier Monplaisir jusqu'à vendredi. L'occasion de mobiliser des enfants et des familles privées de vacances et, pour le mouvement, de prolonger le travail de lien social qu'il mène à l'année sur le quartier.



A Monplaisir, un festival pour ouvrir les horizons
la rédaction vous conseille
C'est un vrai petit village. Dont les résidents, jeunes et très actifs dans l'ensemble, se promènent de barnum en barnum, pour toucher, jouer, fabriquer, dessiner ou simplement échanger entre eux. Poterie, fabrication d'instruments et de moulins à vents, dessin, modelage, sports, initiation scientifique, éveil musical... depuis lundi, le square de la rue Gabriel Baron dans le quartier Monplaisir vibre au rythme d'une animation inhabituelle : le festival des arts et savoirs.

Initiée par le mouvement ATD Quart Monde au niveau national, l'opération se décline pour la quatrième année à Angers, dans un quartier que connaissent désormais très bien les responsables et bénévoles angevins de l'association. Et pour cause, durant toute l'année, ils y tiennent les mercredis après-midi une bibliothèque de rue à destination des enfants qui ne fréquentent pas les centres de loisirs. Animé par des bénévoles, cet espace de lecture et de découvertes connaît le succès.

"Nous avons décidé d'organiser le festival un an après le lancement de la bibliothèque de rue, et pour les mêmes raisons : permettre de créer des échanges autours d'activités. Le maître-mot du festival, c'est la rencontre" explique Marie Aubinais, l'une des chevilles-ouvrières de l'opération. A ses côtés, ils sont une dizaine de bénévoles et une demi-douzaine de jeunes volontaires dépêchés par ATD Quart Monde, à assurer chaque jour l'animation, aux côtés de partenaires et d'habitants du quartier.
"J'habite un autre quartier d'Angers et je m'aperçois ici qu'on vit dans des mondes qui s'ignorent." Louis, bénévole.

L'affluence à l'atelier dessin où le festival relaie le concours "S'il vous plait... Dessine moi la planète du Petit Prince !" lancé début juillet par des commerçants angevins.
L'affluence à l'atelier dessin où le festival relaie le concours "S'il vous plait... Dessine moi la planète du Petit Prince !" lancé début juillet par des commerçants angevins.
Venue de la région parisienne, Monica épaule aujourd'hui Olivier, un bénévole angevin à l'atelier dessin, lequel relaie jusqu'à demain le concours "S'il vous plait... Dessine moi la planète du Petit Prince !" lancé début juillet par des commerçants angevins. "On le voit tout de suite ici, lorsqu'ils sont sur des activités artistiques, ils sont beaucoup plus zens. Demain, changement de programme, j'anime un atelier de danse indienne."

Juste à côté, l'atelier de fabrication de bâtons de pluie ne désemplit pas.  Gros succès aussi pour l'animation poterie et la fabrique de moulins à vent où Louis seconde efficacement sa fille, enseignante en arts plastiques. "J'étais déjà venu l'an passé, c'est un plaisir. J'habite un autre quartier d'Angers et je m'aperçois ici qu'on vit dans des mondes qui s'ignorent."

Au pied d'un immeuble, les animations proposées par l'association Sports pour Tous attirent aussi garçons et filles. Au menu : speed-ball, boxe anglaise, parcours sportifs et lancers sur cible. Philippe Legée a le sourire. Voisin du square, membre du conseil de quartier et du nouveau conseil citoyen de Monplaisir, il s'est mobilisé avec d'autres habitants pour soutenir la manifestation, monter les stands et coller les affichettes dans les cages d'immeubles. "C'est un peu dommage que les parents ne viennent pas plus nombreux mais ce n'est que le premier jour. Je pense qu'ils seront plus présents en fin de semaine."

Ils le seront assurément jeudi à partir de 17h30. Point d'orgue de la semaine, un banquet-spectacle organisé avec le Centre national des arts de rue de la Paperie, basé à Monplaisir, attend une centaine de personnes. Philippe, sa femme, et deux autres bénévoles opéreront aux fourneaux dans les locaux de l'association des habitants. Bien que résidant à la Roseraie, Virginie sera là elle-aussi. "Mon père vit ici mais je ne loupe jamais ce festival. Pour les enfants qui ne partent pas en vacances, c'est génial." A ses côté, sa fille, Naïla, 5 ans et demi, arbore un grand sourire d'approbation. Au stand poterie, sèche l'assiette qu'elle a façonnée pour les 60 ans de son papy, bénévole lui-aussi. Un vrai village, on vous dit.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46


cookieassistant.com