Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Vendredi 22 Août 2014







A Neuvy-en-Mauges, des jeux plein la Grange


Rédigé par Laurent BELLANGER - Le 07/12/2013 - 08:03 / modifié le 07/12/2013 - 08:03


A Neuvy-en-Mauges, à 45 km au sud d'Angers, la caverne d’Ali Baba existe. Ici, pas de formule magique, pas de pièces d’or, ni de bijoux, mais une Grange aux jeux pour petits et grands… Découverte.



Cathy Dilé, ancienne  assistante maternelle,  a ouvert sa Grange aux jeux à Neuvy-en-Mauges, à environ 45 km au sud d’Angers.
Cathy Dilé, ancienne assistante maternelle, a ouvert sa Grange aux jeux à Neuvy-en-Mauges, à environ 45 km au sud d’Angers.
Imaginez, une grange, en pleine campagne, au milieu d’une vaste exploitation agricole. A l’intérieur, non pas de la paille ou du foin pour l’hiver, mais des jeux, toute sorte de jeux, pour tous les âges, de toutes les tailles. Des jouets en bois, des jeux de société, des tapis d’éveil, des dînettes, des poupées, des voitures, des trains, des châteaux… Bref, le paradis des âmes enfantines. Cet endroit a un nom : La Grange aux jeux. Et il est l’œuvre d’une passionnée : Cathy Dilé.

Depuis toujours, cette femme d’agriculteur emmagasine tout ce qu’elle trouve pour occuper, ou amuser ses enfants, mais aussi ceux qu’elle garde pendant les vacances scolaires. Car, pour Cathy, les jouets sont faits pour être partagés. Et c’est en découvrant la ludothèque de Chalonnes-sur-Loire qu’elle décide de créer, en 1996, le même système de prêt de jeux dans son petit village de Neuvy-en-Mauges.

Au départ, sa ludothèque se résume à une grande étagère installée dans la petite pièce qui fait office de bibliothèque municipale. Et puis les jeux de Cathy débordent vite de l’étagère, et même de la pièce pour occuper tout un espace de l’ancienne mairie. Après des années à jongler entre ses horaires d’assistante maternelle et ses heures de présence, trop nombreuses, à la ludothèque, Cathy décide de sauter le pas et de créer sa propre structure : « Au fil du jeu ».

Son idée première est d’animer des stands dans des collectivités, des écoles ou des associations : elle y fait découvrir ou redécouvrir ce vaste univers du jouet « physique », bien souvent supplanté par le jeu électronique. Mais son ambition est autre : elle veut inviter les familles à venir chez elle, dans son espace, conçu et développé par elle.

Aux antipodes des consoles…

A Neuvy-en-Mauges, des jeux plein la Grange
Pendant plusieurs mois, Cathy et son mari réhabilitent entièrement une ancienne grange de 300 m2 sur leur exploitation. Ils y installent une partie des jeux classés par taille, par type, par âge. Un coin cuisine est même aménagé pour permettre aux visiteurs de rester toute la journée. Car La Grange aux jeux ne s’adresse pas uniquement aux enfants, mais aussi à ceux qui les accompagnent.

Pour Cathy, le jeu traverse les générations et permet à toute une famille, ou tout un groupe d’amis, de se retrouver autour d’une même table, de partager un bon moment. Un concept aux antipodes de la tendance individualiste actuelle avec les consoles ou tablettes qui concentrent l’attention de l’enfant sur un écran. Et, à observer les premiers groupes venus découvrir cette Grange aux jeux depuis cet été, le souhait de Cathy semble exaucé.

Après les premières minutes passées à tester, chacun de son côté, les différents jeux, l’envie de se confronter, de rigoler, parfois de se disputer puis de se réconcilier, autrement dit de jouer ensemble, prend vite le pas. Voilà qui est rassurant : nous n’avons pas perdu notre âme d’enfant. En repartant, il ne reste plus qu’un mot à dire : « Merci ! ». Et peut-être aussi : « A bientôt Cathy… »

La Grange aux jeux – La Grande Frémondière. Ouvert sur réservation au 06 73 97 88 66. Tarifs : Adulte 6 euros - Enfant 5 euros (gratuit moins de 3 ans). Site : ici

Que faire aux alentours ?

A Neuvy-en-Mauges, des jeux plein la Grange
Où manger ? Chez Bruno, jardinier du pain

Autant le dire tout de suite, Bruno Delaunay est un boulanger sans boutique. Ses pains, il les fabrique chez lui et les livre ensuite dans les magasins bio de la région (Chalonnes, Chemillé, Beaupréau et Cholet). Depuis 2001, et après 20 années de métier « classique », cet artisan créé des pains et des biscuits avec des produits naturels en y incorporant des plantes (thym, sarriette, fenouil, feuille de cassis, entre autres).

Pour découvrir le talent de ce boulanger pas comme les autres, une date à retenir : le samedi 7 décembre. Bruno Delaunay organise un marché au producteur chez lui, à la Cointellerie, entre Saint-Lézin et Neuvy-en-Mauges.
Contact : 02 41 64 32 07. Site : ici


Où flâner ? Au musée des métiers à Saint-Laurent

Le musée des métiers de Saint-Laurent de la Plaine dévoile l’une des plus grandes collections ethnographiques d’outils anciens de France. Rendez-vous de l’Histoire et du patrimoine en Anjou, il est aussi l’un des douze sites retenus par la mission centenaire pour marquer, en 2014, les 100 ans du début de la Grande Guerre. Les visiteurs pourront découvrir la vie dans une tranchée reconstituée, et comprendre comment le village s’est organisé après le départ de 200 de ses hommes sur le front. Pour voir cette exposition, soyez patient : elle sera inaugurée le dimanche 27 avril 2014.

Contact : 02 41 78 24 08. Site : ici




























Instagram