Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





A Reims, Angers-SCO voit rouge et broie du noir.


Rédigé par - Le Dimanche 29 Janvier 2012 à 07:13


Dur après-midi pour Angers-SCO, tout de noir vêtu et en colère comme l’homme en noir, dont la décision d’exclure directement Richard SOUMAH a pesé sur les débats.



Olivier AURIAC et Gaétan CHARBONNIER cherchent le bout du tunnel.
Olivier AURIAC et Gaétan CHARBONNIER cherchent le bout du tunnel.
Olivier AURIAC a eu des mots très dur, contre le jeune arbitre du match, Monsieur BASTIEN, coupable selon lui et ses coéquipiers, d’avoir expulsé injustement Richard SOUMAH. Sans vouloir accabler autant l’arbitre, nous rejoignons ce constat de la sévérité de la décision.

Quels sont les faits ? 31ème minute. La défense Angevine repousse un ballon. Richard SOUMAH veut s’en saisir ou dégager et, pour ce faire, lève, il est vrai, très haut le pied, sans voir GHISOLFI qui arrive sur sa droite. Florent GHISOLFI est touché par le pied haut de l’Angevin et part dans une série de roulés boulés, dont il se relèvera et qui ne l’empêcheront pas de finir le match.

Monsieur BASTIEN expulse Richard SOUMAH, directement, pour un geste certes très maladroit, mais qui apparaît surtout dénué de toute volonté de porter atteinte à l’intégrité physique de GHISOLFI. Un carton jaune, en attendant de voir s’il y avait blessure, eut été plus approprié, pour geste non maîtrisé.

Après ce fait de jeu dont Angers-SCO n’avait pas besoin, le match n’a plus été le même et Reims a ajouté deux buts. En effet, si l’exclusion de la recrue Angevine n’a pas aidé, évidemment, sportivement mais aussi moralement, Angers-SCO qui traque son chat noir, il faut bien dire qu’à ce moment du match, les noirs et blancs étaient menés, depuis quelques minutes et l’ouverture du score Rémoise.

Une ouverture du score sur laquelle la défense scoïste s’est, encore une fois montrée quelque peu statique. Corner, une première tête Rémoise de FAURE, bien seul aux six mètres. Cette tête arrive sur un second Rémois, au second poteau, dont la reprise repoussée arrive sur la tête de GLOMBARD qui marque (1-0, 27’). De la réussite certes, mais trois rebonds offensifs à zéro diraient les basketteurs.

Pourtant, avant cette ouverture du score et cette exclusion, Angers-SCO était bien rentré dans son match en maniant le contre à merveille. Olivier AURIAC, par deux fois, n’avait pu trouver le cadre sur des frappes lointaines (8’ et 16’), tandis que la tête de Gaétan CHARBONNIER, sur un long coup franc de Diego GOMEZ, avait trouvé les gants d’AGASSA (10’).

Avant l’ouverture du score, Reims s’était remis dans le sens de la marche, WEBER, de la tête (24’) et TAINMONT, seul face à Grégory MALICKI, n’avaient pas réussi à surprendre le gardien Angevin, excellent (26’). Après le but et l’exclusion, Angers-SCO accusa le coup, sans renoncer, toutefois, sans s’affoler. Malheureusement, Reims allait parvenir à doubler la mise, avant la pause, le pire moment.

GLOMBART lançait GHILAS sur le côté droit, qui servait FAURE, lucide et surtout bien seul aux six mètres, pour le 2-0 (44’). Dur, dur, pour Angers-SCO, surtout que Reims était bien logiquement euphorique au retour des vestiaires et le portier Angevin devait s’employer sur un bon centre de GHILAS (47’), tandis que l’ami Floyd AYITE manquait le care, sur un centre de TAINMONT (51’).

Les Angevins se montraient dangereux en contre, mais AGASSA était vigilant (59’, 62’ et 77’). Toutefois, Angers-SCO allait encore être puni sur un mauvais alignement de Karim DJELLABI. GHISOLFI trouvait GHILAS, par-dessus la défense Angevine, à la limite du hors-jeu. Le buteur Rémois ne laissait aucune chance à Grégory MALICKI qui n’a pas grand-chose à se reprocher sur ce match (3-0, 80’).

Non, le problème du SCO n’est pas son gardien. Angers-SCO manque de réalisme et paye cash chaque petite hésitation défensive et manque de récompense offensive. Et pour solde de tout compte, il a du faire face, hier, à une interprétation des lois du jeu que nous appellerons très strictes. Cela fait beaucoup pour un malade.

Mais le malade n’est pas près à rendre les armes. Et comme le disait Olivier AURIAC, au micro des amis de sport49.fr, « même si c’est bizarre de dire ça quand on en a pris trois, il faut continuer dans cette voie là, travailler, s’accrocher ».

On compte et on croit sur la force de ce groupe pour ce sortir de cette mauvaise passe, à commencer vendredi prochain, face à Monaco, battu 4-3, à la reprise, en coupe à jean Bouin. Un Monaco qui aura joué lundi contre Lens.

Un coup de pouce du calendrier ? Par les temps qui court, on prend.



LES TAGS : football, ligue 2, sco


Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par Supporter Rémois le 29/01/2012 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"atteinte à l’intégrité physique de FAURE"
Bon, déjà c'est pas Fauré mais Ghisolfi qui a été victime du pied haut...
"Un carton jaune, en attendant de voir s’il y avait blessure, eut été plus approprié, pour geste non maîtrisé."
Je suis plutôt d'accord, mais je comprends la décision de l'arbitre : j'étais dans les tribunes à moins d'une vingtaine de mètres de l'action, et le choc m'est apparu plus violent que ce qu'on voit de loin à la vidéo. Seulement, la quasi totalité du public ainsi que l'ar...

2.Posté par Jordan le 31/01/2012 02:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Euh Euh cette article à été réalisé un soir de fête ? Mr Emmanuel Ollivier si vous êtes pas aller au stade aller y ! perso entre ghisofhi et fauré y'a une grosse différence !

3.Posté par Yannick Sourisseau le 31/01/2012 07:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Merci pour ces commentaires tout a fait justifiés. Renseignements pris, notre rédacteur a été perturbé par un événement personnel qui lui valut de se mélanger dans se notes. Nous avons rectifié l'erreur. Avec toutes nos excuses.
Cordialement

4.Posté par Emmanuel Ollivier le 01/02/2012 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolé pour les supporters Rémois, et merci Yannick.

Notre rédaction n'a pas les moyens de nous envoyer vers les stades extérieur. Je suis donc ces match grâce à des correspondants locaux et à la TV pour vérification. Je me suis fié à ce que l'on me transmettait et j'ai confondu GHISOLFI et FAURE.

Personnellement, cher @Jordan, j'aurai bien aimé faire le déplacement, mais je ne suis pas sûr que j'aurais mieux vu, et mon rédac chef n'aurais pas été d'accord pour me rembourser les frais. Ce n'ét...