"A Table" avec le Festival de la langue française !


Rédigé par - Angers, le Mardi 24 Mai 2016 à 08:15


Écrivains, historiens, philosophes, sociologues, linguistes et grands chefs se mettent à table cette semaine à Angers, Liré et Ancenis, pour servir le menu du 8e Festival de la langue française. Un événement qui entend célébrer la richesse du français dans ses rapports au patrimoine culinaire. Premiers coups de fourchettes ce mardi soir à la Chambre de commerce et d'Industrie de Maine-et-Loire.



Les principaux acteurs de l'organisation du festival, réunis aux salons Curnonsky d'Angers.
Les principaux acteurs de l'organisation du festival, réunis aux salons Curnonsky d'Angers.
la rédaction vous conseille
Pour les amateurs et passionnés de langue française, c'était déjà en-soi une fête. Dix-sept ans après leur création dans le village natal de Joachim du Bellay pour le 450e anniversaire de la publication de "Deffence et illustration de la langue française", le manifeste des poètes de la Pléïade, les Rencontres de Liré revendiquent désormais publiquement l'appellation de festival. Un changement de nom qui témoigne de la volonté de ses responsables -l'association Les Lyriades, basée à Angers- de s'ouvrir à un public plus large que les cercles et réseaux d'érudits, linguistes, écrivains, universitaires, étudiants que drainent principalement ses conférences et tables-rondes. 

Aussi pour la 8e édition de l'événement -la première donc sous l'appellation Festival de la Langue Française-, rien de tel qu'un thème (très) fédérateur pour enfoncer le clou : "Le français se met à table". "C'est un thème qui touche autant à l'intime qu'à l'universel et qui va nous permettre de proposer, à côté des interventions savantes, des choses festives" appuie Jean-Luc Jaunet, le président des Lyriades. Coq gaulois, marmite en cuivre, vignes et panonceau à la clef, la communication de l'événement s'est mise à l'avenant, histoire de rappeler à chacun que si la gastronomie française est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, elle le doit à ses producteurs et ses cuisiniers, mais aussi à tous ceux qui ont su la célébrer et la faire vivre en littérature, poésie ou chanson. 
 
Conférences, tables-rondes, visites, dégustations, spectacles...

"Comment le patrimoine culinaire français est-il devenu, à travers les siècles, le témoin de notre temps ?", "Comment expliquer son caractère de plus en plus populaire ?" "En quoi la langue et la table constituent-elles le ciment de nos relations sociales et de notre vie culturelle ?"... autant de questions qui seront abordées lors des multiples rendez-vous qui ponctuent le festival. Après une rencontre autour des producteurs de safran lundi soir au Quai, c'est l'académicienne angevine Danièle Sallenave qui préside l'ouverture officielle du festival ce mardi à 17h à la CCI de Maine-et-Loire, aux côtés du délégué général la langue française, Loïc Depecker et du délégué aux affaires francophones du Quebec, Ian Morissette, et avant une conférence autour de l'inscription par l'Unesco du "repas gastronomique des Français".

De mercredi à vendredi, une kyrielle d'écrivains, philosophes, maîtres de conférences et historiens se succéderont aux bien nommés salon Curnonsky autour de quatre entrées : "La langue des gourmands" (on parlera notamment de la table des Angevins avec Elisabeth Verry, la directrice des Archives départementales, et des voyages culinaires d'Alexandre Dumas), "Histoire de mots et de mets", "Langue, texte et usages sociaux" et "nourritures littéraires" (voir le détail des communications sur le blog du festival : lefrancaissemetatable.wordpress.com ). Deux chefs angevins -Pascal Favre d'Anne (le Favre d'Anne) et Gérard Bossé (Une Ile) sont aussi conviés à prendre la parole autour de la critique gastronomique, en compagnie du rédacteur en chef du Gault & Millau, Marc Esquérré et du journaliste Sébastien Demorand, jeudi soir. 

Tout autour de ces communications orales, exposition, visites commentées, dégustations, dîner et spectacles donneront à voir et à déguster. Samedi et dimanche, le festival se déplacera à Ancenis et Liré, son berceau historique, en combinant là-aussi tables-rondes, conférence, rencontre d'auteur, visites et spectacles.

Le Festival de la Langue Française du 23 au 29 mai à Angers-Liré-Ancenis.
Tout le programme à feuilleter sur
 calameo.com  ou à découvrir jour par jour, thème par thème sur le blog lefrancaissemetatable.wordpress.com

Mais que devient le projet de Maison de la Langue Française ?
C'était une ambition, défendue en haut lieu par les responsables de l'association des Lyriades de la Langue Française : créer à Angers une Maison de la langue française, lieu permanent et à vocation nationale de mise en valeur de notre langue. Une manière aussi pour le comité d'organisation du festival de donner du sens et une plus grande visibilité à tout le travail accompli depuis plus de 15 ans. "Le travail est fait et tout est prêt depuis deux ans : il suffirait de souffler sur la poussière, rappelle Jean-Luc jaunet, le président de l'association. On a mis énormément d'énergie dans ce projet mais il manque le nerf de la guerre, l'argent, et une impulsion politique. Ce serait à l'Etat de nous donner le signal." 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18







cookieassistant.com