Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





A Troyes, Angers SCO doit concrétiser


Rédigé par - Le Vendredi 19 Août 2011 à 07:21


Angers-SCO cherchera, en Champagne, à confirmer le mieux de sa forme, entraperçu face à Istres, surtout en seconde période. Pour celà, il serait bon de rééditer la performance de l’an passé, les Angevins s’étaient imposés 2-1.



Angers-SCO comptera sur sa doublette Claudiu KESERÜ-Gaëtan CHARBONNIER, pour l'emporter
Angers-SCO comptera sur sa doublette Claudiu KESERÜ-Gaëtan CHARBONNIER, pour l'emporter
La victoire de la saison passée contre la même équipe champenoise avait fait briller les yeux des supporters du SCO, quatre jours avant la réception d’un certain Paris Saint Germain, pas encore Qatari. A cette époque, Angers-SCO surfait sur une série de 14 matches sans défaite.

Nul doute, suite à un début de saison hésitant, l’enchaînement d’un second succès, après Istres, comblerait entièrement Stéphane MOULIN et son staff, Angers-SCO étant encore à la recherche de certitudes.

« Si l’on veut voir des buts cette saison, il faut suivre les matches des noir et blanc ». Au coefficient de « spectacularité », cher au journaliste de Canal Plus, Philippe DOUCET (et ancien président du SCO), les parties disputées par les joueurs angevins comptent plus de quatre buts par match, en moyenne.

Si cette situation est satisfaisante, au niveau de l’attaque, où les Angevins occupent la première place du classement, ce n’est pas encore le cas pour la défense, alors que l’an passé, l’équipe Angevine fut la meilleure défense de toute la Ligue 2.

Cette année, les hommes de Stéphane MOULIN, malgré l’absence de changements dans la défense, occupent l’avant dernière position, ne devançant que les seuls Istréens, grâce aux trois buts de vendredi dernier. Autre soucis majeur : éviter de prendre un but d’entrée, dès le premier quart d’heure, comme ce fut le cas lors des trois dernières sorties.

Des problèmes importants à régler, donc, mais sans inquiéter l’équipe outre mesure. On sent, en effet, un groupe sûr de son potentiel, conscient de l’anormalité de cette situation, lequel a su, chaque fois, rebondir.

Mais, pour ne pas casser le ressort, il serait bon de ne pas le stimuler en prenant un but d’entrée. Cela éviterait de faire germer le doute et de mettre en confiance l’adversaire, d’autant que ce dernier est à la recherche de sa première victoire.

Troyes est allé chercher un match nul sérieux à Amiens, avant de bousculer un triste Monaco, à domicile, puis de perdre à Lens. Pas catastrophique, mais pas non plus de quoi faire naître chez les hommes du coach, Jean-Marc FURLAN, un enthousiasme démesuré.

Certes, Troyes ne fait pas partie des « cadors » annoncés, de cette Ligue 2, au plateau prestigieux. Mais, les joueurs de l’Aube ont des arguments à faire valoir. Ils ont, pour l’essentiel, conservé l’ossature d’un groupe qui avait fait bonne figure avant de s’écrouler en fin de saison (OBBADI, BETTIOL, MARCOS), tout en recevant certains renforts, tel celui de Benjamin PSAUME, l’homme de la montée d’Arles Avignon, il y a deux saisons.

Troyes est donc un adversaire à ne pas négliger- mais il en existe d’autres dans cette Ligue 2 relevée - avant de recevoir une équipe de Reims, actuelle deuxième du classement, avec trois victoires, pour autant de matches.

Un match à la portée d’un SCO de la seconde période face à Istres, mais pas celui de la première.


LES TAGS : football, ligue 2, sco


Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur