À l’Atelier Gourmand, le Chef c’est vous


Rédigé par - Angers, le 02/04/2016 - 08:15 / modifié le 02/04/2016 - 11:29


Un environnement soigné, une ambiance conviviale et des recettes ludiques, créatives et faciles, l’Atelier Gourmand d’Angers forme depuis 11 ans les amateurs de bonne cuisine. Pour en savoir plus, nous avons mis le tablier pour tester la recette du jour : des gambas flambées accompagnées d’un risotto crémeux. À table !



Pas besoin d'être un cuisinier averti. Les recettes sont simples et clairement expliquées
Pas besoin d'être un cuisinier averti. Les recettes sont simples et clairement expliquées
la rédaction vous conseille
Ne vous y trompez pas, l’Atelier Gourmand n’est pas une école hôtelière où étudient les chefs étoilés de demain. On y vient en toute simplicité parce qu’on aime la bonne cuisine et que l’on souhaite apprendre de manière participative, en famille, entre amis ou collègues de travail, quelques tours de main qui feront de vous le grand Chef… à la maison.
 
« Nous n'accueillons pas que des débutants. La plupart savent déjà cuisiner mais veulent se perfectionner, apprendre quelques tours de main, autour d’un thème ou d’un ingrédient », explique Claire Lehay, la maîtresse de lieux et fondatrice en 2005 du premier Atelier Gourmand d’Angers. Le premier, car ce concept très tendance a fait des émules et 10 autres ateliers culinaires, en franchise, ont vu le jour en France et le dernier à Abidjan, en Côte d’Ivoire. La bonne cuisine française n’a donc pas de frontières.
 
« Je suis ingénieur en informatique et je m’ennuyais un peu dans mon travail. J’ai eu envie de faire ce qui me plaît et comme j’aime bien la bonne cuisine, j’ai eu l’idée de lancer des cours simples et accessibles, sur la base de recettes originales, faciles à reproduire », poursuit Claire Leray. Et le concept fonctionne puisque l’atelier angevin accueille environ 5 000 personnes par an pour des cours aux particuliers établis selon un programme hebdomadaire, auquel il suffit de s’inscrire. Claire Leray et son équipe accueillent également des groupes constitués qui pourront, après une réunion organisée sur place dans une salle située au-dessus de la cuisine, passer à table après avoir préparé en commun le déjeuner ou le diner. Un grand moment de convivialité apprécié des entreprises qui voient dans ce concept un moyen de fédérer une équipe.   
 

Cuisiner bien, beau et bon

Après la cuisine, la table, en compagnie de Claire Lehay (à droite), pour échanger et commenter son travail.
Après la cuisine, la table, en compagnie de Claire Lehay (à droite), pour échanger et commenter son travail.
« Comme d’habitude nous allons réaliser des plats simples, beaux et bons que vous pourrez facilement reproduire chez-vous », explique Claire Leray aux marmitons du jour : des chefs d’entreprise en sécurité et en chauffage, des animatrices en tourisme, une experte-comptable, une négociante en produits fins d’origine italienne et un pilote de drone. Ici pas de toque sur la tête. Après s’être équipé d’un tablier, chacun se positionne en binôme devant l’un des 8 plans de travail. Chaque couple dispose d’un bloc de cuisson et de tous les ustensiles et produits nécessaires à la préparation du jour : des gambas flambées au Cointreau et son risotto crémeux ainsi qu’un coulant au chocolat à la fleur de sel. À côté, la table a déjà été dressée et attend les convives qui s’activent autour des fourneaux.
 
Avec humour et simplicité, Claire Lehay explique comment peler les oignons (sans verser une larme…) et réussir son risotto « pour que le riz soit cuit à cœur tout en restant ferme ». Un tour de main pas si compliqué qu’il n’y paraît et que chacun réussit à la perfection. Viennent ensuite la cuisson des gambas et le flambage « sans mettre le feu à la cuisine ». La préparation se poursuit dans une ambiance bon enfant. « L’animation compte autant que la préparation de la recette », souligne Claire Lehay. « Il faut donner envie et que les participants se sentent bien ».
 
Une heure plus tard, chaque cuisinier du jour présente son assiette et passe à table. Un exploit pour certains et surtout un moment d’échange et de partage, pour des participants qui ne se connaissaient pas auparavant. « Nous sommes venus pour découvrir le concept pour ensuite le proposer à des groupes. C’est sympa et c’est bon, nous avons joint l’utile à l’agréable », soulignent Élisabeth et Delphine, deux animatrices de l’Office de Tourisme d’Angers. « Je cuisine parfois le dimanche et je pense que je devrais pouvoir reproduire cette recette, mais je suis surtout venu parce que je trouve le concept original et j’envisage de le proposer à des clients dans le cadre d’opération de parrainage », ajoute Laurent, chauffagiste aux Ponts-de-Cé.
 
Pour un tarif de 32 à 55 € selon le type de prestation, chacun peut ainsi passer derrière les fourneaux, prendre plaisir et se découvrir des talents parfois insoupçonnés. À noter que pour les cours classiques les cuisiniers ne déjeunent pas sur place, ils rapportent chez eux leur préparation et les fiches recettes.

Pour en savoir plus : www.atelier-gourmand.fr
 




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56


cookieassistant.com