AGORA : une foire au bénévolat très appréciée


Rédigé par - Angers, le 09/11/2015 - 18:40 / modifié le 28/05/2016 - 09:32


Il y avait foule ce week-end dans les allées du parc des expositions d’Angers. La 15e édition du Forum AGORA a tenu toutes ses promesses et tout ce qu’Angers compte d’associations et bénévoles s’étaient donnés rendez-vous pour se montrer, échanger et si affinités, trouver de nouveaux adhérents.



des points d'information, utiles pour les dirigeants d'association et les futurs dirigeants
des points d'information, utiles pour les dirigeants d'association et les futurs dirigeants
la rédaction vous conseille
Dimanche soir, Michelle Moreau, première adjointe au maire d’Angers, en charge de la vie des quartiers et des associations, affichait sa satisfaction notamment pour les personnes en situation de handicap pour lesquelles les organisateurs s’étaient mobilisés pour les accueillir dans les meilleures conditions. « Je suis ravie que les gens porteurs de handicaps aient pu trouver leur place et visiter de façon confortable le Forum. Vivre avec des différences ce n’est pas facile, mais chaque association a pu montrer qu’elle intégrait facilement des gens différents avec beaucoup de succès ». Des équipements à disposition pour les personnes en difficulté et des binômes d’information, constitués d’une personne valide et d’une autre en situation de handicap, étaient mis en place durant ces deux jours afin de démontrer que l'intégration était possible.
 
Du côté des 500 associations présentes sur les 1575 que compte la Ville d’Angers on relevait le même niveau de satisfaction. « C’est toujours un plaisir de venir montrer nos activités. Nous rencontrons d’autres associations, nous sommes dans le même mouvement et nous pouvons nous enrichir mutuellement », déclarait un bénévole qui croulait sous les demandes d’information.
 
Organisée par pôles thématiques, la circulation dans les allées était plus facile. Malgré les petits moyens dont disposent les associations en matière de communication, on pouvait sentir la volonté de chacun de montrer sa structure sous son meilleur jour et surtout avec un accueil qui n’avait rien à envier aux structures commerciales qui investissent habituellement les lieux. Cuisine et musique exotiques, démonstrations, initiations, il y en avait pour tous les goûts, chacun pouvant ainsi trouver de quoi s’occuper pendant ses moments de loisirs.
 
« C’est dommage que ce salon des associations ait lieu tous les deux ans », nous confiait une retraitée. « C’est une mine d’informations pour qui cherche à s’occuper ou qui souhaite rendre service ».

Des difficultés d’accès pour les cyclistes.

Si quelques-uns ont souligné une date tardive dans la saison, eu égard à leur programme d'activités, tous étaient ravis qu’au moins une fois tous les deux ans on leur permette de se faire connaître au public. « Les visiteurs ne nous connaissent pas toujours, ça permet de prendre le temps de discuter et établir des liens », soulignait un président d’association.

À tous ces stands s’ajoutait un « pôle ressources » très documenté censé permettre à ceux qui veulent se lancer dans la constitution d’une association ou savoir comment financer ses activités, de pouvoir s’informer.  Des démarches administratives, en passant par le mécénat, les services, tout avait était mis en œuvre pour que les porteurs de projets, à l’instar de créateurs d’entreprise, puissent obtenir en un seul lieu tout ce qui leur permet de se lancer dans les meilleures conditions.
 
Si certains avaient réservé un stand, d’autres avaient choisi de se montrer en menant une action permettant de faire connaître leur activité. C’est le cas de l’association « Place au vélo » qui avait misé sur un « vélobus » au départ du centre-ville. Malgré le temps estival, plutôt propice, ils étaient un peu plus de 10 à prendre le départ, chasuble fluo sur les épaules. « L’objectif était de nous faire connaître et de pointer les difficultés pour le cycliste, de circuler dans certaines parties de la ville et notamment venir au parc expo », soulignaient Patrick Gannon et  Jean-Michel Trotignon, co-présidents de l’association. « C’est très dangereux de circuler aux abords du parc. Il n’y a aucune voie cyclo et nous sommes obligés de couper la route aux voitures. On note également qu’il n’y a pas de parc à vélos en arrivant. Tout est donc fait pour la voiture ».
 
Malgré ces quelques revendications légitimes, cette 15e édition a remporté tous les suffrages, - plus de 10 000 bénévoles ou personnes intéressées ayant franchi les portes du Forum -, la plupart des associations se déclarant prête à revenir lorsque l’occasion se représentera, c'est-à-dire dans deux ans.
 





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : L’histoire du château d’Angers racontée par un youtubeur: Brandon Waret, jeune étudiant... https://t.co/CpDLptShtY https://t.co/EwDjW3DwZo
Dimanche 19 Février - 10:43
Angers Mag : #Angers Jackie : biopic d’une icône #cinerenoir #blog @400coups_angers https://t.co/ptrYWuEKPi -biopic-d-une-icon… https://t.co/6zpn69v4vb
Dimanche 19 Février - 10:01
Angers Mag : #Angers Législatives : après Goua, le déluge … de candidats ? #élections https://t.co/gYMQIcOvb4 https://t.co/g1ISWEeIRp
Samedi 18 Février - 09:41
Angers Mag : Les Yankees d'Angers : le foot US grignote des yards: Créé en 1989, les Yankees, le club... https://t.co/LPcFJw7DQS https://t.co/vKVoKnTJ6b
Samedi 18 Février - 08:02


cookieassistant.com