ART'Ouch! : Thalassa Thérapie


Rédigé par Cyrille GUERIN - Angers, le Vendredi 28 Mars 2014 à 10:14


Vous en avez ravé : François et Morgane, les 2 fers de lance de la toute jeune et excitante assoc' angevine ART'Ouch! vont le faire. "Believe the Machine", leur première grosse teuf, au Chabada ce vendredi, réunit une affiche à faire s'évanouir n'importe quel programmateur professionnel : The Hacker et David Carretta sont annoncés. Merci qui ? Merci Georges Pernoud.



François et Morgane, les deux fers de lance de l'association ART'Ouch (photo Cyrille Guérin).
François et Morgane, les deux fers de lance de l'association ART'Ouch (photo Cyrille Guérin).
la rédaction vous conseille
Depuis le temps qu'on vous le dit, qu'on vous le martèle, vous devriez le comprendre à présent : tout est lié, interconnecté. United Colours of Verticalité. Prenez par exemple la soirée "Believe the Machine" de ce 28 février au Chabada featuring un line up démentiel : "l'idée m'est venue l'année dernière en regardant Thalassa", explique François, 29 ans et président d'ART'Ouch! à l'origine, avec Morgane, secrétaire plutôt réservée, de la bacchanale techno à venir.

Entre une séquence présentant un paysage paradisiaque, sans doute fiscal par ailleurs (Médiapart enquêtera), et un gros plan de méroud botoxé -oui, eux aussi ont droit à la beauté artificielle façon "Anges de la télé-réalité", le jeune homme, espiègle mais "sérieux dans le boulot", est tombé sur un morceau de Mollécule -ne cherchez pas, ce n'est pas une espèce de bigorneaux mais un artiste techno. Le track en question revisitait un tube de Carretta et Workerpoor. Et devinez quoi : ces deux-là seront de la party ce vendredi entre 22h et 4h du mat'.

"Voilà comment sont né.e.s l'idée et le line up de "Believe the Machine"", annonce tout sourire, et un brin enfantin, François, Angevin d'origine qui a pas mal bourlingué (moniteur de voile, assistant d'un célèbre critique d'art, squatteur professionnel... -on est loin du monolithisme petit-bourgeois pseudo artry angevin qui caractérise bien souvent cette ville et auquel le garçon, on le comprend, a voulu échapper).

Vous le constatez donc derechef : il suffit d'un rien, d'un lien inattendu pour qu'une idée naisse. Qu'un projet audacieux mené avec pugnacité et tenant à l'aide de quelque bout de ficelle prenne corps. Le producteur de Thalassa se doute-t'il un seul instant que l'un de ses reportages va mettre le feu à la salle locale de musiques actuelles? Nous ne le saurons sans doute jamais. Quoique.

Puisqu'"en plus des 4 artistes invités (The Hacker, David Carretta, Workerpoor et Millimetric), il y aura, poursuit notre réincarnation quasi trentenaire de Bart Simpson, une grosse surprise". Laquelle ? Nous n'en savons rien. Et pourtant ce n'est pas faute d'avoir tenté d'extirper des indices, des infos : on a payé la tournée à François et à sa comparse, c'est dire. En retour ? Rien, peanuts, nada, peau d'zobe !

Spéculons dans ce cas : Georges Pernoud himself au platines ? Bob l'éponge en gogo dancer ? Metronomy, dont le dernier hit thalassa compatible car aqueux s'intitule "I'm aquarius" , de passage après son zénith nantais de ce jeusi soir? Nous n'avons aucun biscuit. Pour un journaliste d'investigation capable de vous révèler que... Ne rêvez pas. Nous sommes juste frustré. Albert Londres nous fait de gros yeux. Sorry dude.

"Nous voulons surprendre"

Il y a une part d'ombre -la première incursion d'ART'Ouch à Angers le prouve puisque Carretta et cie s'inscrivent dans ce mouvement techno dark, autant qu'une zone de mystère chez François et Morgane, qui ont créé leur association au cours de l'été 2013. Ils revendiquent clairement ce côté mystérieux, impénétrable. Ce qui les rend encore plus enthousiasmants.

"Believe the Machine" est donc à voir comme un galop d'essai pour d'autres dates éventuelles. Car, comme le souligne François, "c'est un gros pari, nous ne sommes pas encore dans nos frais". L'argent, ce nerf d'une guerre qui ne dit pas son nom... Qu'importe. Lui et Morgane sont aguerris. Le milieu electro, ils connaissent. Ainsi, "j'ai été bookeuse pour le label Timid", indique la jeune fille déabarquée à Angers en 2007 après Paris et la Nouvelle Calédonie. De même, la première soirée labellisée ART'Ouch! s'est déroulée à la désormais fermée Villette Enchantée parisienne à la rentrée 2013 : "nous avions réuni MARS.T, Moggly, Eggo et Gipsy family avec Linda Lamb". Tous ces noms, inconnus pour le commun des mortels, ne sont pas des imposteurs.

Ici, dans la cité du Roi René, les deux acolytes qui ont senti assez rapidement, l'un à son retour en terre natale et l'autre à son arrivée, "une dynamique grandissante et une envie visible chez beaucoup de rapprochements, de faire bouger les lignes", n'ont pas tardé à s'inscrire dans ce renouveau que l'on espèrait tant, ni à se faire remarquer. Et de citer pêle-mêle leurs rencontres avec "Georges Guelters, Kapsule, Modern Solid Records, Union Art, Radio Campus et Radio G". Sans oublier les expériences déceptives. Aujourd'hui, "nous voulons surprendre tout en faisant se brasser jeunes, vieux, branchés, curieux". Qu'ajouter devant de telles déclarations d'intentions ? Que nous approuvons immédiatement. ART'Ouch !? A vos souhaits !

Pratique : "Believe the Machine", ce vendredi soir au Chabada entre 22h et 4h. Tarifs : de 16 à 20 euros.












Angers Mag












Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00







cookieassistant.com