Accidents en série sur la ligne de tramway d’Angers


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 26/05/2011 - 14:45 / modifié le 27/05/2011 - 16:28


Depuis le 9 mai les rames circulent sans passagers sur l’unique ligne de tramway d’Angers. Le 25 juin ce nouveau moyen de transport urbain entrera en service. Afin d'anticiper les accidents et sensibiliser les angevins, Angers Loire Métropole et Kéolis, le gestionnaire, organisent pendant deux jours, des simulations en divers points du parcours.



Piétons, ouvrez l'oeil, le tramway arrive.
Piétons, ouvrez l'oeil, le tramway arrive.
la rédaction vous conseille
Les promeneurs de la Place du Ralliement en font désormais l’expérience. Depuis le démarrage de la « marche à blanc » du tramway, c'est à dire sans passagers, des rames circulent sur l'ensemble du réseau. Pas encore habitués les piétons traversent la voie sans vraiment regarder, réveillés par le tintement de la cloche qui annonce l’arrivée de l’engin. Il en est de même avec les automobiles qui doivent le croiser, boulevard Ayrault, Foch ou Roi René et notamment au carrefour de la rue du Haras. Et pourtant, dans un mois jour pour jour, une rame passera toutes les six minutes, dans les deux sens.

A compter du 25 Juin, lorsque le tramway tournera à plein régime, des accidents risquent de se produire. Pour savoir comment préparer les interventions, Angers Loire Métropole procède les 26 et 27 juin, en collaboration avec les services préfectoraux, les pompiers, la police, et Kéolis, à des exercices de secours, en des lieux où seuls les riverains sont prévenus quelques heures avant. Le but est de créer l’effet de surprise afin de sensibiliser les usagers avant la mise en service définitive.

Pendant ces deux jours les services de secours vont être amenés à traiter un accident entre le tramway et une automobile avec déraillement, la simulation d'un incendie dans une maison à proximité de la ligne de tramway, mais aussi dans une rame avec présence d'une personne en fauteuil roulant, à l’accident entre une rame et un livreur à pied, ainsi qu’au dégagement d’un piéton se coinçant le pied entre l’engin et le quai.

Toutes ces opérations sont fictives et seront réalisées avec des mannequins pour les piétons et des émissions de fumée pour les incendies. En certains points ces opérations pourront gêner la circulation, les services de la ville d’Angers, mettant en place la signalisation nécessaire.

Ces simulations permettront aux services de secours de coordonner leurs interventions et appréhender cette nouvelle situation, les accidents évoqués pendant ces deux jours pouvant se produire à tout moment lorsque le tramway sera ouvert au public, c'est-à-dire à compter du 25 juin prochain





Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag