Accroche-Coeurs, de gros cartons en prévision ?


Rédigé par - Angers, le 12/09/2014 - 07:48 / modifié le 12/09/2014 - 21:53


Sans attendre son ouverture officielle (ce vendredi à 19h30, Quai Fèvre), la 16e édition des Accroche-Coeurs s'est élancée ici et là jeudi à Angers. Place de la Rochefoucauld, artistes, élus et simples bénévoles ont unis leurs efforts pour élever l'une des Bâtisses Soeurs conçues par l'artiste marseillais Oliver Grossetête. Une œuvre éphémère, collective et participative.



Accroche-Coeurs, de gros cartons en prévision ?
la rédaction vous conseille
Pour sa première apparition officielle aux Accroche-Coeurs en tant que maire, et avant que d'inaugurer le village des artistes, le QG de l'événement, Christophe Béchu a fait tomber la veste jeudi soir. Pour apporter sa pierre - en l'espèce, sa boîte de carton - à l'édifice de l'une des œuvres de l'artiste Olivier Grossetête, place de la Rochefoucauld. "Une œuvre éphémère" dans laquelle l'élu a tout de suite vu une "métaphore du festival".

Installé à Marseille, Olivier Grossetête est devenu en quinze ans l'un des grands spécialistes de "l'architecture utopique". Un concept qui ne nécessite rien d'autre que du carton et de l'énergie humaine. Et un petit peu de scotch aussi : 1200 rouleaux soit 120 kilomètres de ruban adhésif très précisément, pour ce qui concerne l'assemblage des cinq bâtisses sœurs que l'artiste a entrepris d'ériger pour le festival avec l'aide des Angevins.

Aux côtés du maire d'Angers, une bonne dizaine d'adjoints, conseillers municipaux et fonctionnaires de la ville - on a aussi vu le président d'Angers Sco, Saïd Chabane - ont donc joué le jeu, relayant les dizaines et dizaines de bénévoles qui ont participé au chantier depuis le début de mois de juillet dernier. Un travail collectif qui s'est opéré depuis les maisons de quartier jusqu'à la maison d'arrêt, en passant par la salle Thiers où a été réalisée ces derniers jours la phase de prémontage. Une centaine de volontaires sont toujours attendus place de la Rochefoucauld à partir de 14h30 ce vendredi pour poursuivre cette performance collective.

180 représentations

Toujours mobilisés, des intermittents du spectacle ont manifesté en musique jeudi soir avant de prendre la parole au début des discours officiels.
Toujours mobilisés, des intermittents du spectacle ont manifesté en musique jeudi soir avant de prendre la parole au début des discours officiels.
Dimanche soir, "comme un rituel de fin", les constructeurs des Batisses Soeurs et tous les festivaliers qui le souhaitent pourront en emporter un morceau, un souvenir, "une carte postale" pour reprendre cette fois-ci l'image de Philippe Violanti, le directeur artistique des Accroche-Coeurs. Mais nous n'en sommes pas là.

D'ici trois jours, près de 180 représentations en tout genre - cirque, danse, théâtre de rue, musique - vont être données au quatre coins de la ville par une quarantaine de compagnies, offrant de multiples opportunités d'évasion, de rires et de "voyage", dont le retour, constitue, rappelons-le, le fil rouge de cette 16e édition.

D'excellents échos nous sont déjà revenus de la cour de l'ancien évêché où était proposée dès jeudi une déambulation poétique, visuelle et sonore, "La prisonnière espagnole". Mais c'est ce vendredi que la programmation pléthorique et réjouissante des Accroche-Coeurs va se déployer partout en ville.

Le programme de ce vendredi, c'est à découvrir sur le site de la ville ici

www.facebook.com/AccrocheCoeurs







Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17



cookieassistant.com