Accroche-Coeurs, le PS souffle sur les braises


Rédigé par - Angers, le 15/09/2014 - 18:49 / modifié le 28/09/2014 - 10:30


Plutôt discrets ce week-end alors que la polémique autour de l'annulation d'un spectacle des Accroche-Coeurs faisait rage, les élus socialistes sortent du bois ce lundi. Par la voix de Christophe Clergeau, le n°2 du Conseil régional des Pays-de-la-Loire, ils dénoncent "une décision hâtive, incomprise et inédite".



Christophe Clergeau, 1er vice-président du Conseil régional des Pays-de-la-Loire.
Christophe Clergeau, 1er vice-président du Conseil régional des Pays-de-la-Loire.
la rédaction vous conseille
Christophe Clergeau, 1er vice-président de la Région des Pays de la Loire, était à Angers samedi dernier. Aperçu aux côtés d'élus de la minorité municipale angevine, il y "a rencontré de nombreux acteurs", fait-il savoir en préambule de sa réaction, indiquant au passage que les Accroche-Coeurs constituait "désormais l’un des événements culturels majeurs des Pays de la Loire, salué pour sa qualité et la diversité de sa programmation".

Ce sera tout pour les compliments. Car si l'élu socialiste régional nantais a choisi d'intervenir sur le festival angevin, c'est bien entendu pour revenir sur la polémique qui a entouré le spectacle des Squames, annulé samedi et programmé dimanche en un autre lieu que celui prévu initialement pour "raisons de sécurité".

"Une décision hâtive, incomprise et inédite, tout à fait contraire aux principes de liberté d’expression dans le respect des lois de la République" dénonce Christophe Clergeau, estimant qu' "En Pays de la Loire comme ailleurs, les élus locaux sont des vigies, des garants de la liberté de création et d’expression", qui "doivent faire preuve du recul nécessaire pour dissocier ce qui relève de l’ordre public de ce qui ouvre une brèche sur la censure et le repli sur soi".

"Comme de nombreux démocrates, et après l’épisode indigne de la banane il y a un an, je regrette qu’Angers ne puisse être connue au plan national que pour ces faits malheureux,
poursuit Christophe Clergeau, soudain plus politique dans le discours : La droite régionale a décidément un problème avec la culture : les demandes de déprogrammation au Hellfest, la destruction d’une œuvre artistique du 1% culturel par les services du Conseil général de Vendée, la fermeture annoncée d’une MJC à Avrillé par Marc Laffineur ou encore la remise en cause du projet de pôle culturel à La Roche-sur-Yon, nous offrent le spectacle désolant d’une droite radicale et moralisatrice, loin de nos idéaux d’ouverture et de liberté que nous portons et pour lesquels, hommes et femmes de gauche, nous battons au quotidien"

Pour une petite remise en contexte politique, précisons que Christophe Clergeau a été adoubé publiquement il y a un an par Jacques Auxiette le président de la Région Pays-de-la-Loire, pour le lui succéder et qu'il est fortement pressenti donc pour conduire la liste du Parti socialiste aux prochaines élections régionales. Rappelons aussi que Marc Laffineur, le député-maire UMP d'Avrillé, a manifesté lui-aussi il y a quelques jours son intérêt pour briguer la présidence du Conseil régional.

Ces élections pourraient avoir lieu en décembre 2015, ce que pourrait confirmer Manuel Valls ce mardi lors son discours de politique générale.




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

7.Posté par mike49 le 21/09/2014 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà à quoi la gauche perd son temps: à critiquer de pauvres événements locaux.
37 ans de pouvoir à Angers laissent pourtant des traces plus importantes : l'aéroport de Marcé, le fameux jet d'eau sur la Maine...et heureusement que le projet pharaonique des berges soit revu à la baisse....!
Alors messieurs de "gauche", regardez à nouveau votre cher nombril, c'est la représentation de votre champ de vue.

6.Posté par Nico le 18/09/2014 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le fils de la député contre le fils du diacre, c'est le Clergeau contre le Clergé en quelque sorte.

5.Posté par Paul le putsch le 17/09/2014 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M Clergeau tient à montrer sa bobine pour exister car il compte bien prendre la suite d'Auxiette à la région. Cela faisait parti des accords,on pousse Beatse Maire, on fait élire Luc député. Ils sont tous des copains d'enfance de l'Unef.
Fait quoi la maman de Clergeau ? Je te le donne en mille Émile, députée de Loire Atlantique. Baronnerie, quand tu nous tiens.
Angers est tombé, aux régionales Nantes tombera.

4.Posté par Jean-François L. le 16/09/2014 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Christophe Clergeau cherche en effet à souffler sur les braises, et sans aucune finesse. Il nous ressort les vieilles ficelles consistant à faire croire que la vie politique serait divisée en deux camps : d'un côté la gauche digne, morale, et ouverte d'esprit, et de l'autre la droite réactionnaire, ennemie de la culture et de la liberté d'expression. Plus c'est gros plus ça passe, disait Jacques Chirac. Mais Christophe Clergeau devrait méditer sur ce qui arrive à François Hollande en ce momen...

3.Posté par Francis Etin le 16/09/2014 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement le PS est fossilisé ou quoi, ils perdent Angers après 37 ans de règne absolu et lui, il ose "je regrette qu’Angers ne puisse être connue au plan national que pour ces faits malheureux". Ces messieurs de la région Pays de la Loire qui ne font rien pour mettre en avant autre-chose que Nantes, devraient oublier leur carte politique et enfin travailler pour nos populations ligériennes !

1 2














Angers Mag











Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20
Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56



cookieassistant.com