Accroche-Cœurs : les commerces fanfaronnent


Rédigé par Tiphaine CREZE - Angers, le Mercredi 7 Septembre 2016 à 07:00


18 commerces vont accueillir des artistes locaux lors du festival ce week-end. Un moyen pour le festival d’essayer de mieux infuser dans la ville.



Les Skroks joueront dans deux commerces dans le cadre du dispositif « Adopte un(e) artiste ».
Les Skroks joueront dans deux commerces dans le cadre du dispositif « Adopte un(e) artiste ».
la rédaction vous conseille
Les unes vendent des légumes. Les autres soufflent dans des cuivres. Sur le papier, il n’y avait aucune raison pour que la boutique « Les Saveurs du Primeur » et la fanfare « Skroks »  soient ensemble, acteurs au festival des Accroche-Coeurs. C’est pourtant ce qui va se passer avec la première édition du dispositif « Adopte un(e) artiste ». Le principe est on ne peut plus simple : 18 commerces se mueront, le 10 septembre, en lieux de spectacle pour accueillir 17 propositions artistiques.

L’idée a germé d’un constat tout aussi clair : des artistes locaux qui regrettent de ne pas être programmés dans leur ville et des commerçants qui désirent s’investir lors des festivités. Quand elle est arrivée de son Sud-Ouest, Claude Dagouassat, la co-gérante de l’enseigne « Les Saveurs du Primeur » a effectué sa « première grande sortie » lors des Accroche-Coeurs. Deux ans après, la commerçante n’a pas hésité quand la mairie lui a proposé d’accueillir la fanfare « Skroks ».
 
 « Cela permettra de faire connaître la fanfare, la place et notre commerce »

« En tant que commerce de proximité, nous travaillons avec des producteurs locaux », explique-t-elle. Logique, donc, de recevoir des artistes « Made In Anjou », d’autant plus que Claude Dagouassat et sa collègue Laurence Dugay sont très actives dans l’association des commerçants de la place Hérault. « Cela permettra de faire connaître la fanfare, la place et notre commerce ». Président de l’association « Skroks », trompettiste au sein de la fanfare et dèle du festival, Florian Robin partage cette philosophie : « Nous jouons pour faire plaisir aux gens, pour faire vivre des lieux. Nous voulons développer tous les aspects culturels de l’Anjou, par la musique et la rencontre avec les gens ». Ciné-concert, chant, danse, photo-call... Le 10 septembre, les Angevins pourront faire coup double : leurs courses et profiter du festival. 

Retrouvez le programme complet des Accroche-Coeurs

Faire une pause au bord de l’eau

On connaissait leur désormais incontournable expo de créateurs. Voilà que Le Bastringue part en guinguette et s’invite (pour notre plus grand bonheur) pendant les Accroche-Cœurs ! Aux parents fatigués de piétiner ou de courir après les marmots, aux sans-enfants qui veulent prendre l’air au bord de l’eau, à tous ceux qui rêvent du duo limonade-transat en plein cœur du festival, Le Bastringue dit « bienvenus » dans leur guinguette familiale et joliment scénographiée par la Cie Les Monstrueuses. Installée sur les berges Ligny, au centre des Accroche- Coeurs, « Apocalypse Beach », comme elle se fait appeler, permettra à chacun de faire une pause, boire un verre, manger un bout au son d’une programmation live détendue. Notons que la PAF-Mobile (dont nous vous avons déjà parlé) y fera sa première sortie publique et sortira sa panoplie d’ateliers parent-enfant...en plus de jeux en plein air pour défouler la marmaille. On l’attendait, Le Bastringue l’a fait.
Vendredi 9, de 18 heures à 1 heure; Samedi 10, de 10 heures à 1 heure; Dimanche 11, de 10 heures à 20 heures. Berges Ligny. 












Angers Mag












Angers Mag : #Angers L’@HoteldAnjou à l’ère de Booking et Airbnb @Angers_tourisme https://t.co/pN1gQvy78u https://t.co/yKpGXOuL7g
Mardi 23 Mai - 07:33
Angers Mag : #Angers Philippe Journo : "Les polémiques n'ont juste pas lieu d'être" @AtollAngers https://t.co/qczUjxWsKr https://t.co/obcqXNE5uy
Lundi 22 Mai - 07:48
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #SCOMHSC : Une saison en ballon ! @AngersSCO @Thescoismagic... https://t.co/2lD17XRHm3 https://t.co/aprkLXi5oH
Dimanche 21 Mai - 16:24
Angers Mag : Deux cents jours: En 2013, les éthologues Barbara Réthoré et Julien Chapuis ont traversé... https://t.co/Nqp4ERL205 https://t.co/LynG6STjAo
Samedi 20 Mai - 10:04