Accroche-cœurs : la fête est finie, et après …


Rédigé par - Angers, le 10/09/2012 - 11:03 / modifié le 10/09/2012 - 15:42


La troisième édition des Accroche-cœurs de l’ère Acqua Viva production a baissé le rideau hier soir après avoir publié la délibération du tribunal de la matinée concernant la pétition Plantagenêt. Après une ultime flasmob et une dernière facétie, la cerise sur le gâteau, organisateurs et artistes se sont retirés en laissant la question en suspend : qui organisera les prochains Accroche-cœurs.



Calixte de Nigremont et Philippe Violanti, tenant le portrait d'Edouard Plantagenêt, hier soir lors de la cloture des Accroche-coeurs 2012
Calixte de Nigremont et Philippe Violanti, tenant le portrait d'Edouard Plantagenêt, hier soir lors de la cloture des Accroche-coeurs 2012
la rédaction vous conseille
L’édition 2012 des Accroche-cœurs s’est terminée hier soir avec beaucoup d’émotion. On sentait un peu de tristesse chez les organisateurs. C’est toujours difficile de quitter la scène après ces trois jours intenses tout en sachant que l’on ne reviendra peut-être pas l’an prochain. La décision qui permettra de savoir qui organisera les prochains Accroche-cœurs sera prise en octobre par la municipalité d’Angers.

Comme un ultime soutien et un remerciement à l’équipe d’Acqua Viva Production, une grande partie des élus de la majorité, le Maire Frédéric BEATSE, en tête ainsi que sa première adjointe, chargée de la Culture, Monique RAMOGNINO, étaient présents hier soir lors de la cérémonie de clôture. Est-ce un signe ?

De même les festivaliers, après l’ultime flashmob de clôture en ont redemandé deux autres, pour remercier Calixte de Nigremont et Nicolas Esseul, ceux auxquels ont doit cette initiative fédératrice, notamment des plus jeunes qui aiment ce genre de rassemblement festif.

« Pendant tout l’été la pétition Plantagenêt qui réclamait au nom d’Edouard Plantagenêt, le dernier des rois Angevins, à prétendre au trône d’Angleterre, a tenu le monde entier en haleine », déclarait le comédien et animateur des Accroche-cœurs, Calixte de Nigremont. « Nous avons échoué puisque nous n’avons pas eu 800 000 signataires ». Cette pétition qui tout de même recueilli 6 823 signatures été remise au Maire et au Directeur des Accroche-cœurs qui se chargeront de l’adresser à la Reine et au premier ministre Anglais, David Cameron, pour l’honneur.

Suite au procès qui eu lieu en fin de matinée de ce dimanche, la Bâtonnière Maitre Claudine Thomas, laquelle ne manque pas d’humour, a prononcé publiquement le verdict de ce tribunal exceptionnel : « Considérant que le TPI (Tribunal Politiquement Incorrect…) a été saisi d’une demande de réhabilitation d’Edouard Plantagenêt ; considérant les valeurs d’honneur, de courage et de fierté qui ont guidé l’action des angevins (tonnerre d’applaudissement), le tribunal déclare la demande recevable et ordonne la communication de la pétition à sa majesté la Reine d’Angleterre et au premier ministre par le Maire d’Angers et Calixte de Nigremont ainsi que le recueil de leurs avis ».

Pour cela, ce tribunal qui n’a pas de véritable valeur, ordonne : « la prolongation de la ligne aérienne Angers Londres pendant un an ». Les élus de la métropole angevine et l’aéroport d’Angers, apprécieront.

Trois équipes en lice pour les trois prochaines éditions

Ce festival qui serait l’un des meilleurs crus depuis sa création en 1999, aurait selon la Ville d’Angers, accueilli 300 000 personnes. Toutefois cette dernière annonce que des chiffres plus précis seront communiqués en cours de semaine.

Toutefois, si les spectacles ont été globalement appréciés pour leur coté fédérateur, loufoque et poétique, à l’exemple de « l’envolée chromatique » de samedi soir, certains festivalier aimeraient que le festival revienne aux fondamentaux du spectacle de rue. « Je suis attristé par le ton que prend le festival des Accroche-cœurs. Les villes festivalières comme Châlon, Aurillac, Libourne, Morlaix, ... doivent bien rire du pseudo succès de ce pseudo festival de rue », déclarait un habitué des Accroche-cœurs. « Il y a beaucoup de spectacles, peut-être trop et on ne le voit pas en arrivant Angers. Je regrette l’époque Jo Bithume avec son habillage de la ville », commentait un autre.

La convention qui lie la Ville d’Angers à la société d’ingénierie culturelle Acqua Viva Production, prenait fin avec cette dernière édition. Un nouvel appel d’offre a été lancé et à ce jour trois entreprises, ACQUA VIVA production, le CNAR (centre National des Arts de la Rue) d’Angers et la société ARTEMUSE, ont été auditionnées. La décision sera prise courant Octobre.

Philippe VIOLANTI, le directeur d’Acqua Viva et des trois derniers Accroche-cœurs, est fatigué et confiant pour la suite. « Je suis vraiment heureux ce matin. Nous avons offert de très beaux spectacles aux angevins. Je me demande où sont les équivalents en matière de qualité artistique. J’ai reçu beaucoup de remerciements, des Angevins, des élus ». Et de poursuivre : « dans mon équipe tout le monde a la banane et est prêt à poursuivre cette grande aventure ».





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Anthony le 10/09/2012 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dés l'instant que la majorité visible dit que ce fut une réussite, la minorité invisible ne peut qu'avoir tort, c'est sommes toute logique, et puis quoi qu'il arrive, les élus Angevins sont toujours satisfaits c'est bien connu.

Après tout la ville a bouillonné le temps d'un Weekend et les gens se sont amusés et c'est (à mon humble avis) ce qu'il faudra en retenir, que l'on aime ou pas..!!















Angers Mag