Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Vendredi 28 Novembre 2014







Accroche-cœurs : un 1499 géant sur la place Molière


Rédigé par - Le 08/09/2012 - 18:33 / modifié le 08/09/2012 - 18:39


C’était l’un des paris fous de cette journée du samedi des Accroche-cœurs des gens du Nord : réunir suffisamment de personnes pour organiser un grand 1499, l’année de l’exécution du dernier des Plantagenêts. Sous un soleil de plomb, le pari a été tenu.



Le chiffre 1499 des festivaliers de la Place Molière. Pari tenu.
Le chiffre 1499 des festivaliers de la Place Molière. Pari tenu.
En 2010, lorsque les organisateurs avaient décidé de mettre cap au sud et notamment de combler le détroit de Gibraltar avec quelques pelles de terre, une grande chaine humaine avait permis d’encercler le château d’Angers. Cette fois, il s’agissait, suite à la pétition lancée pour récupérer les joyaux de la couronne d’Angleterre, de réunir un nombre suffisamment important de festivaliers pour tracer au sol le chiffre 1499, année de l’exécution d’Édouard Plantagenêt.

Le pari était osé, vu le nombre de spectacles organisés dans toute la ville, lesquels captent un nombre important de spectateurs et surtout la température de l’après-midi qui avoisinait les 35° à l’ombre. Une journée caniculaire qui n’encourageait pas à venir s’exposer, fussent quelques minutes, sur la place Molière dépourvue d’ombre.

Mais le lieu avait justement été choisi pour sa surface et son dégagement. Des nacelles avaient été mises en place aux abords de la place afin que les photographes de presse puissent réaliser des photos aériennes.

Quelques minutes avant l’heure fatidique, Calixte de Nigremont, l’initiateur de ces paris insensés était quelque peu anxieux : « C’est toujours comme ça, c’est un peu stressant, car les gens arrivent au dernier moment. Pour le château, en 2010 nous n’avions pas beaucoup de monde au départ et au final, nous avions une chaine de plus de 1000 personnes ».

Mais cette fois ils étaient beaucoup moins nombreux, sans doute à cause de la chaleur. Mais finalement, par petits groupes, en suivant un parcours ombragé, ils sont arrivés et on pu s’installer sur le tracé prévu au sol, après avoir récupéré un drapeau et une couronne. Car il s’agissait de rappeler cette date importante pour les descendants de cette famille royale installée en Anjou et surtout de poursuivre la pétition pour le rapatriement des joyaux de la couronne d’Angleterre à Angers, celle-ci n’étant toujours pas clause.

Pas assez nombreux pour remplir le grand chiffre, les participants ont du se placé sur le contour. Vu depuis une nacelle, le chiffre était lisible, c’était l’essentiel.

Rappelons que demain dimanche, dernier jour des Accroche-cœurs aura lieu à 11h, sur la promenade du Bout du Monde, à côté du château, le procès en réhabilitation d’Édouard Plantagenêt, avec un plaidoyer pour le transfert des joyaux de la Couronne à la tour Saint Aubin à Angers et un réquisitoire contre les Tudors. Un procès historique, dans la veine décalée des Accroche-cœurs…




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Anthony le 08/09/2012 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est le Photographe aérien qui doit-être content..!!















Angers Mag













Instagram



cookieassistant.com