"Actuellement encore, il y a des personnes qui dorment dehors tous les soirs"

LA TRIBUNE DU LUNDI - #TRIBUNEDULUNDI


Rédigé par Collectif d'associations Maine-et-Loire - Angers, le 11/01/2016 - 08:11 / modifié le 11/01/2016 - 08:11


D'un côté, des propositions d'hébergement sans candidat. De l'autre, des personnes à la rue. En Maine-et-Loire comme ailleurs en France, la promesse de François Hollande d'accueillir 30 000 réfugiés d'ici à 2017, est restée sans effet pour le moment alors même que des dizaines solutions d'hébergement se sont dessinées en Maine-et-Loire. De quoi interroger les nombreuses associations qui œuvrent chaque jour auprès des plus précaires... dont certains dorment dehors ou dans des conditions indignes. C'est le sens de la lettre ouverte qu'ils ont adressée en décembre aux pouvoirs publics locaux, sans retour pour le moment. Une lettre qui reste d'actualité.



Des responsables des associations signataires de la lettre ouverte envoyée aux élus et à la préfète de Maine-et-Loire.
Des responsables des associations signataires de la lettre ouverte envoyée aux élus et à la préfète de Maine-et-Loire.
la rédaction vous conseille
 Lettre ouverte
 Aux Autorités Administratives
 Aux  Elus du département de Maine et Loire.
   
  
 Madame le Préfet,
 Mesdames et Messieurs les Parlementaires,
 Monsieur le Président du Conseil Départemental,
 Mesdames et Messieurs les Maires,
 Mesdames et Messieurs les Conseillers régionaux, départementaux et municipaux
 
           Il y a quelques semaines en Europe, malgré les réticences de certains états et d’une partie des populations, des initiatives ont été prises pour accueillir les Syriens et Irakiens chassés par la guerre et les Erythréens fuyant l’oppression. La France, malgré des voix discordantes, s’est aussi mobilisée. La plupart d’entre vous, avez relayé, dans le cadre de vos responsabilités respectives, les décisions gouvernementales.
 
           Dans notre département,  nous nous réjouissons d’observer la forte mobilisation de communes, d’associations, et de  citoyens pour l’accueil de ces populations meurtries. Mais nous ne saurions en rester à ce temps d’émotion ni oublier tous ceux déjà là et en situation de détresse.
 
           A l’occasion des nombreuses réunions organisées autour de cette urgence nous avons été très nombreux à avoir pris conscience de la présence  significative à nos portes de réfugiés, de demandeurs d’asile venus d’autres pays où sévit aussi la guerre ou l’absence d’avenir, sans oublier nos concitoyens qui vivent dans la précarité. Nous nous sommes alarmés des conditions d’accueil indignes réservées à nombre d’entre eux.  Actuellement encore, il y a des personnes seules, des familles avec des enfants qui dorment dehors  tous les soirs. Actuellement encore, il y a des personnes seules, des familles qui quittent tous les matins des hébergements d’urgence pour errer dans les rues jusqu’au soir, quelles que soient les conditions climatiques. Ces situations sont intolérables quand on sait, et vous ne l’ignorez pas, que des centaines de logements sont disponibles dans notre département.
"Nous sommes déterminés à agir pour qu’avancent dans cette période pré-hivernale, des solutions d’hébergement pour ces enfants, ces femmes et ces hommes"
            En vous interpellant, les signataires de cette lettre veulent vous faire porter un regard singulier et attentif sur ces populations qui vivent près de nous. Nous affirmons  que ces femmes et ces hommes en situation régulière ou non, quelle que soit leur origine, leur religion, leur orientation sexuelle, doivent être accueillis dans la dignité, le temps de leur présence sur notre territoire.
 
           Nous voulons aussi rappeler que vous êtes responsables, à des degrés divers, de veiller à l’application des droits inscrits dans notre constitution et dans les conventions internationales signées par notre pays.
 
           Mesdames et Messieurs nous sommes déterminés à agir pour qu’avancent dans cette période pré-hivernale, des solutions d’hébergement  pour ces enfants, ces femmes et ces hommes et ce dans des conditions dignes et respectueuses des personnes. Avec vous, nous voulons construire un avenir  solidaire.
 
           Dans l’attente de vous lire et/ou de vous rencontrer, nous vous prions de croire Mesdames et Messieurs à nos respectueuses salutations.
 
Signataires : Amnesty International groupe 51, Amnesty International groupe 100, CIMADE, FCPE 49, Groupe VIE NOUVELLE, GREF 49 (Groupe des Educateurs sans Frontière), LDH 49, QUAZAR, 4AGC (Anciens Appelésen Algérie et leurs Amis Contre la Guerre), REDA (Réseau d'Entraide aux Demandeurs d'Asile ), Secours Catholique, Secours POPULAIRE, SGEN CFDT, SOLEILS 49, Union Départementale CFDT...
 













Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com