Adieu Rives nouvelles, vive Angers Centre Maine ?


Rédigé par - Angers, le 13/12/2014 - 18:04 / modifié le 31/01/2015 - 11:02


Le conseil municipal qui se tiendra lundi soir, à Angers, clôt définitivement, à travers quatre délibérations, le projet Rives Nouvelles ; mais pas l’ambition –certes plus mesurée- de reconquête des berges de Maine de Christophe Béchu.



Christophe Béchu -ici avec son désormais adjoint aux transports, Bernard Dupré (MoDem)- avait présenté son projet pour la reconquête des Berges de Maine lors de la campagne municipale. Il passe notamment par le quartier Saint-Serge et la Place Molière...
Christophe Béchu -ici avec son désormais adjoint aux transports, Bernard Dupré (MoDem)- avait présenté son projet pour la reconquête des Berges de Maine lors de la campagne municipale. Il passe notamment par le quartier Saint-Serge et la Place Molière...
la rédaction vous conseille
Un peu plus de 18 mois après l’adoption, par le conseil municipal, du Plan guide du projet Angers Rives Nouvelles, voilà donc « la vision » de l’ancien maire Frédéric Béatse et de son équipe définitivement remisée au placard. En tout cas sur la forme.
 
Lundi soir, lors du dernier conseil municipal de l’année, l’assemblée devrait adopter quatre délibérations autorisant le maire à signer le protocole de résiliation de la concession d’aménagement Saint-Serge Rives Nouvelles, des mandats d’études confiés à la Société publique locale Rives Nouvelles (SPL Rives Nouvelles) et de la convention-cadre liant la Ville à cette même SPL (et conclue début mars 2014).
 
Toute ambition de reconquête de la Maine est-elle pour autant abandonnée ? Evidemment non, et le maire d’Angers, Christophe Béchu précisait même dans une interview qu’il nous avait accordée au lendemain de son élection que « le projet Grether (du nom de l’équipe d’architectes qui a imaginé le projet Rives Nouvelles, NDLR) était celui qui (lui) convenait le mieux parmi ceux qui avaient été présentés au moment de l'exposition ».
 

De Saint-Serge au château

Seulement, comme le précise la délibération 28 du conseil municipal à venir, la Ville d’Angers doit redéfinir le projet « à une échelle plus réduite en adéquation avec ses capacités de financement ». Une volonté de réduction de la voilure, donc, qui s’est traduite dès le début du mois de juillet par 4M€ d’investissement en moins alloué à l’opération Rives Nouvelles.

Une première campagne de fouilles a eu lieu, Promenade du Bout du Monde, à l'été 2014. Une seconde, plus vaste, débutera dans les prochaines semaines, avant l'aménagement et la végétalisation du lieu.
Une première campagne de fouilles a eu lieu, Promenade du Bout du Monde, à l'été 2014. Une seconde, plus vaste, débutera dans les prochaines semaines, avant l'aménagement et la végétalisation du lieu.
Lundi soir, pour quelque 500 000 €, -"mais c'est en fait une économie de 500 000 €, car le budget de fonctionnement de la SPL Rives Nouvelles s'élevait à 1M€", relève Christophe Béchu- la collectivité soldera donc l’opération d’aménagement, pour mettre en place, sous l’impulsion de la majorité municipale, le programme annoncé lors de la campagne électorale. Sans révolution de palais : comme annoncé par Christophe Béchu lors de la rentrée politique en septembre, c’est François Grether qui devrait être à la manœuvre du nouveau projet.

Le quartier Saint-Serge –le site favori pour accueillir la nouvelle patinoire- reste une des priorités d’aménagement de la municipalité, qui marque sa différence avec sa devancière en envisageant la couverture des voies sur berges, près de la place Molière, en voisinage directe de la ligne 2 du tram. Le tout devrait être confié à la Société d’aménagement de la région d'Angers (Sara), alors que l’aménagement de la Promenade du Bout du Monde restera dans le giron de la Ville, par le biais de la régie municipale. Une campagne de fouilles archéologiques préventives débutera là dans les premières semaines de 2015, avant l'installation souhaitée "d'un restaurant dans le secteur".

Imposer sa marque, c’est imposer un nom

Au final, ce seront en moyenne 3 M€ par an qui seront investis dans l'aménagement, "une estimation haute à mettre en parallèle avec les 6 M€ du projet Rives Nouvelles". Mais imposer sa marque, c’est aussi imposer un nom. En attendant de savoir lequel remplacera officiellement celui de Rives Nouvelles, on parle, en coulisse, d'un nom qui pourrait être Angers Centre Maine. Une simple hypothèse de travail ? Réponse en 2015…
 

La "coulée verte" déferle sur la ville...

5 M€. C'est la somme qui devrait être dépensée, durant le mandat, pour la végétalisation de la Ville. Lundi soir, lors du conseil municipal, les élus adopteront (ou non) le principe d'élaboration d'un "schéma directeur et maîtrise d'œuvre opérationnelle" sur le sujet. En clair, que fait-on de l'avenue Jeanne d'Arc à la Promenade du Bout du Monde, en passant par la place du Ralliement, pour déminéraliser la perception de la ville. Une réflexion que Christophe Béchu veut potentiellement menée jusqu'à Gare+, dont l'une des façades accueillera un mur végétal.

Au passage, l'élu UMP s'est félicité de la sélection récente d'Angers pour représenter la France parmi les "Green cities" à l'honneur lors de l'exposition L'Art au Jardin, au Grand palais de Paris, du 7 au 11 mai 2015. L'invitée d'honneur est la ville de New York.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par chris le 13/12/2014 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Angers centre maine très joli y aura t'il aussi des distributeurs de masque pour éviter la pollution pour se promener le long de la voie sur berge ( autoroute ) entre un site naturel ( la maine ) et un site historique ( le château) .

2.Posté par REVEILLON le 13/12/2014 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avant de parler de reconquête des berges de Maine et de la rivière, il faut déjà apprendre à respecter et entretenir les lieux. Quand on voit le triste résultat des déchets récoltés pendant les actions de nettoyage des berges de Maine on peu ce poser des questions sur la considération de cet espace . Peu importe le projet, c'est toujours la ville qui va vers la rivière. Pourquoi ne pas penser un projet intégrant réellement notre rivière en partant de celle-ci et en remontant vers la ville. Il...

3.Posté par cedro le 13/12/2014 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est quoi cette nouvelle "marque" à 2 balles ? y'a déjà plus loin "Angers Centre COMMERCIAL GRAND Maine" d'utilisé. Quelqu'un a été payé pour proposer "Angers Centre Maine" ?















Angers Mag











Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51



cookieassistant.com