Aéroport, Daniel Loiseau met les choses au clair


Rédigé par - Angers, le 27/12/2012 - 07:38 / modifié le 27/12/2012 - 12:40


Conforter les deux lignes semi-régulières ouvertes au printemps (Londres et Nice), développer le tourisme d'affaires et jouer la complémentarité avec Notre-Dame-des-Landes. Face aux critiques qui ressurgissent autour de l'aéroport d'Angers-Marcé, Daniel Loiseau, le vice-président de l'agglomération en charge du développement économique, réagit et positive.



Aéroport, Daniel Loiseau met les choses au clair
la rédaction vous conseille
Angers Mag : La ligne saisonnière ouverte vers Londres par British Airways vient de s'arrêter comme prévu. Quel bilan en tirez-vous ?

Daniel Loiseau : "La compagnie a tenu ses engagements à 100%. Aucun vol n'a été annulé et elle a déjà commencé à commercialiser les vols de la saison prochaine qui reprendront à partir du 29 mai. La fréquentation s'établit autour de 5000 passagers soit un taux de remplissage de près de 50%. C'est bien, disons assez pour que British Airways décide de renouveler l'essai."

Angers Mag : "Peut-on se satisfaire de cette fréquentation ?"

Daniel Loiseau : "Un lancement de ligne, on le sait, n'est pas simple : on est quasiment dans l'étude marketing grandeur nature. Si au bout de trois saisons, British Airways était encore sur 50%, ça ne leur suffirait certainement pas. Mais il faut positiver : la commercialisation a été lancée assez tardivement, en février pour des premiers vols en mai; les retours sur la qualité des services sont excellents, ce qui n'a pas toujours été le cas avec des compagnies précédentes; on n'a pas eu un seul incident et tous les vols sont partis, je le rappelle. Je pense qu'on est sur une montée en puissance normale pour un démarrage. Et pour la première fois, nous avons une "major" qui s'intéresse à nous."

Angers Mag : "La ligne a-t-elle bénéficié de l'effet Jeux Olympiques ?"

Daniel Loiseau : "À vrai dire, non. C'est même peut-être pendant la compétition que la fréquentation a été la plus basse. A contrario, les usagers semblent se saisir de l'opportunité d'aller à Londres hors saison, tranquillement, sans prendre le risque d'être confronté à l'affluence. Il faut rappeler que cette ligne dépose les passagers tout près de la City.

Angers-Mag : "L'agglo va-t-elle revoir son soutien financier à British Airways ?"

Daniel Loiseau : "L'aide est en cours de renégociation. Je peux vous dire qu'il n'y aura pas de surcoût."

Angers-Mag : "Et les vols vers Nice ?"

Daniel Loiseau : "Pour eux aussi (Danube Wings, une compagnie slovaque), ça a plutôt bien fonctionné, avec un taux de remplissage à peu près similaire."

Angers-Mag : "Que dites vous à ceux qui contestent l'utilité de l'aéroport ?"

Daniel Loiseau : "Que la première vocation de l'équipement est une vocation de loisirs qui fonctionne bien - encore près de 40000 passagers cette année - avec un musée aérien, qui est le deuxième de France. Que cet aéroport est aussi un outil économique avec une activité "affaires" qui progresse. Elle a représenté près de 9000 passagers et 4200 vols cette année et nous avons l'ambition de devenir l'un des douze aéroports français spécialisés dans ce type de vols"

Angers-Mag : "Les vols "affaires" ? Vous pouvez préciser ?"

Daniel Loiseau : "Il s'agit de vols privés d'affaires, organisés par et pour des entreprises privées par exemples. Je pense à la Compagnie de Phalsbourg (le concepteur et gestionnaire de l'Atoll) qui possède un petit avion bi-place. Angers-Marcé est bien placé pour accueillir ces vols, du fait de la facilité des plannings, des parkings gratuits..."

Angers-Mag : "Comment progresser dans ce domaine ?

Daniel Loiseau : "Il existe une sorte de classification internationale - Fixed-Base Operate - pour les structures aéroportuaires qui offre les services adaptés à ce type de vols : accueil VIP, des activités de restauration, un règlement de police spécifique... Ce sont ces efforts que nous visons et devons faire connaître.

Angers-Mag : "Et Notre-Dame-des-Landes, quel est votre point de vue sur le projet de nos voisins nantais ? Quel impact pour l'aéroport d'Angers ?"

Daniel Loiseau : "Je suis pour la création de cet aéroport international. Malgré quelques soubresauts, le trafic aérien continue de croître. Je pense aussi que Notre-Dame-des-Landes ne peut que contribuer à asseoir l'activité "affaires" d'Angers-Marcé."

Fréquentation, les chiffres 2012

Passagers : 60000 dont 22000 passagers commerciaux

Sur ces 22 000 passagers, les vols "affaires" en ont représenté 9 000 passagers (et 4200 vols) dont 400 pour des évacuations sanitaires.

Nice : 5 000 passagers entre mai et décembre

Londres : 4 000 passagers entre juin et septembre.





Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

8.Posté par magda_o le 22/01/2013 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le nombre de passagers a l'air assez fantaisiste... Il doit compter 2 passagers chaque tour de piste de l'avion école de l'aéroclub et multiplier par 2 (atterrissage + décollage), plus les vols des planeurs,...
C'est un bel aérodrome de loisirs, c'est tout.
Mais ça fait cher en entretien, personnel et contrôleurs!

7.Posté par mimo le 11/01/2013 08:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Juste après cette autosatisfaction indécente de M.Loiseau, on a appris l'interruption brutale des vols pour Nice. Aucune explication, aucune certitude absolue de la reprise de la ligne malgré des réponses alambiquées de l'aéroport.
Qu'attend M.Loiseau pour réagir?

6.Posté par serge le 08/01/2013 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. LOISEAU vous dite que notre aéroport est un outil économique alors qu'attendez vous pour le moderniser : allonger la piste à 2400m, le relier à la Ville d'Angers par des BUS, un site internet digne d'un aéroport et faire une communication pour le valoriser et là il fonctionnera car depuis 15 ans l'AGGLO ne fait que du bricolage un jeu d'enfants !! cette plateforme n'est pas digne d'une AGGLOMERATION DE 300 000 H cette situation est honteuse.
Allez prndre des cours de gestion à Brives ou à C...

5.Posté par Anthony le 28/12/2012 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme l'a dit Tonton Flingeur plus haut, nous aurions aimé que Monsieur Yves Boiteau posa les bonnes vraies questions, celles qui fâchent, aussi pardon mais nous avons besoin d'une presse libre et indépendante, des gens au service de l'information et qui par conséquent se nourrissent des maux de notre société pas seulement par rapport à leur propre perception des choses.

En posant les questions embarrassantes, vous n’obtiendrez pas les mêmes réponses, ce dossier est complexe et nous sommes que...

4.Posté par Anthony le 28/12/2012 22:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Loiseau répond toujours par une langue qu'il manie à merveille (celle de bois) à aucun moment il ne prend pour comparaison les villes de moindres importances qui réussissent sans difficultés la ou nous échouons lamentablement, à aucun moment il n'acceptera (lui et ses amis) d'avoir commis la moindre faute d'appréciation, pas plus que l'ex Maire JC Antonini, avec lequel in a soutenu le scandaleux futur aéroport NDDL.

14 ans durant sans comprendre comment développer un aéroport quand t...

1 2














Angers Mag