Aéroport du Grand Ouest : une manifestation nantaise sous haute tension


Rédigé par - Angers, le 23/02/2014 - 10:19 / modifié le 24/02/2014 - 07:47


Combien étaient-ils dans les rues de Nantes, samedi après-midi à donner de la voix pour marquer leur désapprobation au projet d’aéroport du Grand Ouest à Notre Dame des Landes ? 20 000 selon la Préfecture, 60 000 selon les organisateurs et parmi eux plusieurs centaines d’Angevins venus en cars et en train.



Les membres du collectif Angevin lors du départ du long cortège d'opposants
Les membres du collectif Angevin lors du départ du long cortège d'opposants
la rédaction vous conseille
Samedi soir, à Nantes, à l’heure de la dispersion, il était encore très difficile d’évaluer ce qui est désormais considéré comme l’une des plus grosses manifestations contre l’aéroport du Grand Ouest. À l’arrivée le très long cortège s’est réparti en plusieurs pôles sur les bords de la Loire : une grande majorité pour écouter les discours des organisateurs et d’autres, les plus radicaux, pour en découdre avec la police qui interdisait l’accès au centre commercial de la ville.

Du côté de la préfecture, on annonce « autour de 20 000 manifestants avec près de 1 000 manifestants radicaux prêts pour le combat qui n'ont pu être contrôlés par les organisateurs ». Les organisateurs revendiquent entre 50 000 et 60 000 manifestants, ainsi que 520 tracteurs. Soit beaucoup plus que le 17 novembre 2012 , date à laquelle 30 000 personnes avaient défilé sur place pour réoccuper la zone prévue pour la construction de l’aéroport du Grand Ouest.

« Il s'agit de la plus grosse mobilisation depuis que nous avons lancé le mouvement contre la construction de l’aéroport », soulignaient hier soir les représentants de la « Coordination » de toutes les associations opposées au projet. « Cette journée est un succès et les différentes composantes de la lutte restent unies sur le terrain », déclarent-ils dans un communiqué commun.

« Avec 63 cars en provenance des 200 collectifs qui existent dans toute la France, on constate que le front de solidarité s'est encore élargi », se réjouissait Julien Durand de l'ACIPA (Association citoyenne intercommunale des populations concernées aujourd'hui par le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes). Ce dernier s’appuie sur un sondage IFOP publié le jour de la manifestation selon lequel une majorité de Français (56 %) n'est pas favorable au projet d’aéroport du Grand Ouest. « On ne voit vraiment pas comment politiquement, le gouvernement peut s'entêter. De notre côté nous ne lâcherons rien. »

« Le gouvernement finira par reculer »

Des manifestants venus de toute la France
Des manifestants venus de toute la France
Sur place chacun sait que le dossier est éminemment politique et les manifestants, venus de tous horizons sociaux et géographiques, veulent désormais la tête de l’ex-Maire de Nantes, aujourd’hui premier ministre et du président de la République, tous les deux soutenant le projet. « Non à l'Ayraultport de Notre-Dame d'Hollande », pouvait-on lire sur les panneaux brandis par les manifestants.

Si chacun sait que les élections qui se profilent devraient permettre de marquer une pause, ils osent espérer que le gouvernement fera, comme pour d’autres projets, marche arrière. « Les travaux, je n'y crois pas, dans les mois qui viennent », estime José Bové, le député européen Europe-Écologie-Les Verts. « Toute tentative de Jean-Marc Ayrault d'envoyer les forces de l'ordre sur le terrain rencontrerait une opposition plus forte qu'en novembre 2012. Le risque politique est trop grand. »

Mêmes propos de la part du coprésident du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon, également présent dans le défilé. « Le gouvernement finira pas reculer parce que tout cela est absurde. Toutes les enquêtes ont montré les dégâts qu'allait provoquer cet aéroport pour rien. Pourquoi voulez-vous le faire dans ces conditions ? »

Des Verts en nombre pour marquer leur désapprobation

Les Verts très mobilisés pour ce grand rassemblement
Les Verts très mobilisés pour ce grand rassemblement
Au cœur de la contestation, de nombreux Angevins membres des collectifs citoyens d’opposants avaient fait le déplacement, plusieurs cars ayant été affrétés depuis plusieurs villes du département, dont Angers. Parmi le groupe très important des écologistes EELV, conduit par Jean-Vincent Placé et Éva Joly, les élus verts angevins, conseillers municipaux et la sénatrice Corinne Bouchoux, étaient en bonne place.

« Nous avons toujours été opposés au projet de Notre Dame des Landes, il est donc tout à fait normal que nous participions à ce mouvement », déclarait Gilles Mahé, adjoint au maire d’Angers et vice-président de l’agglomération. « Ce projet ne doit pas se faire pour toutes les raisons que les verts ont largement évoquées. Nous sommes candidats dans une liste de rassemblement (PS-EELV-PCF) à Angers, cela n’empêche pas chacun d’assumer ses différences et Notre Dame des Landes en est une. Être ensemble ça ne veut pas dire que nous sommes d’accord sur tous les dossiers ». Un discours difficile à faire passer sur le plan local. À Nantes, les Verts ont décidé, pour marquer leur désapprobation avec la politique actuelle du gouvernement, de conduire une liste indépendante aux prochaines municipales.

« Je suis de cœur avec eux et ils le savent. Ma contestation de ce projet est ancienne, notre participation à la majorité n'y change rien », a déclaré Cécile Duflot, la ministre écologiste, chargée de l'égalité des territoires et du Logement. De son coté, Jean-Marc Ayrault demande aux écologistes de « sortir de l'ambiguïté », dans une interview accordée à Presse Océan.

Dégradation et violence dans les rues de Nantes

Retranchés dans l'île Feydeau, des groupes très violents ont affronté la Police à l'entrée du cours des 50 Otages
Retranchés dans l'île Feydeau, des groupes très violents ont affronté la Police à l'entrée du cours des 50 Otages
Ce qui aura marqué cette grande manifestation ce sont les violences des opposants les plus radicaux, des « Black Blocs » venus pour en découdre avec les impressionnantes forces de police déployées tout au long du parcours et aux entrées du centre-ville. Dégradation de plusieurs vitrines, dont celle de Vinci Immobilier situé sur le parcours et d’un poste de police, incendie de plusieurs engins de travaux publics et de mobilier urbain, ces groupes se sont livrés à une véritable guérilla urbaine que regrettent les organisateurs et que « condamnent avec la plus grande fermeté » le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et le ministre de l’Intérieur Manuel Valls.

« La préfecture avait choisi de mettre Nantes en état de siège et de nous empêcher d'être visible dans le centre-ville. Nous avons fait face à une répression policière violente avec tir de flashball, gaz lacrymogènes et grenades assourdissantes. Il existe différentes manières de s'exprimer dans ce mouvement. Le gouvernement est sourd à la contestation anti-aéroport, il n'est pas étonnant qu'une certaine colère s'exprime », a déclaré l’ACIPA dans un communiqué




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

7.Posté par Guillerme René le 27/02/2014 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour.


Je voulais mettre ce lien qui serait lu par des internautes et ai trouvé votre journal qui me semble assez ouvert..

Si ce lien peut donc vous intéresser..??

www.lavieimmo.com/immobilier-international/espagne-un-aeroport-a-1-milliard-d-euros-abandonne-15242.html?fb_action_ids=693811113995085&fb_action_types=og.likes&fb_source=other_multiline&actio

A copier / coller et mettre dans votre barre outil .


Merci de prende ce message en considération.


René Guillerme Rennes

6.Posté par Yannick Sourisseau le 23/02/2014 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Nicolasticot
Il y avait vraiment beaucoup de monde à cette manifestation. Nous n'avons pas pu voir tous les angevins qui participaient. Mais nous savons, par les différents échos reçus qu'ils étaient très nombreux.

5.Posté par Nicolasticot le 23/02/2014 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les bonnets rouges étaient moins nombreux, et pourtant ils ont fait reculer le gouvernement (malheureusement). Sur NDDL, toujours rien, mais on tiendra bon !! La liste "Angers Vivre Mieux Naturellement" était largement représentée hier à Nantes.

http://www.angersnaturellement.fr/index.html

4.Posté par Nicolas Cocuaud le 23/02/2014 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'opposition à ce projet est de plus en plus grande en France, cette manifestation le montre encore. Notre détermination est total face à l'entêtement de Ayrault, Hollande et cie...
Au niveau local, il y a encore beaucoup de boulot.
Merci Angers Mag Info pour votre présence sur place, et la qualité de vos écrits comme toujours.

3.Posté par Poisot David le 23/02/2014 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bon article, merci à Angers Mag Info d'avoir été présent.

1 2







Angers Mag















Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20


cookieassistant.com