Agglo d'Angers : les conseillers structurent l'avenir


Rédigé par - Angers, le 13/12/2016 - 07:30 / modifié le 15/12/2016 - 09:42


Maison d'arrêt, transport, pont du tram, renouvellement urbain... les élus de la Communauté urbaine ont planché sur de nombreux sujets structurants pour le territoire, lundi soir, lors du dernier conseil communautaire de l'année 2016.



Le conseil communautaire a validé lundi soir le lancement des marchés de travaux pour la construction d'un nouveau pont de franchissement de la Maine, pour la ligne B du tram (image Egis Structures/Lavigne architecte).
Le conseil communautaire a validé lundi soir le lancement des marchés de travaux pour la construction d'un nouveau pont de franchissement de la Maine, pour la ligne B du tram (image Egis Structures/Lavigne architecte).
la rédaction vous conseille
Maison d'arrêt
« Chasser en meute ». La formule a été répétée à l’envi, sur le thème de l’économie, au tout début de la mandature en cours. Mais elle aurait tout aussi bien pu être appliquée à celui d’un dossier qui occupe les élus communautaires depuis des lustres : celui de la Maison d’arrêt. Si le sujet revient régulièrement à la table des discussions, sans être suivi d’effets malgré l’œcuménisme politique en la matière, il a connu une avancée significative lors de la récente visite (le 17 novembre) du Garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas (PS) au sein de la Maison d’Arrêt d’Angers.
 
Plus d’engagements oraux ou de lettres d’intention, mais une décision irrévocable de l’Etat pour la construction d’un nouvel équipement, sur le site de La Bodinière, à Trélazé. Un comité de pilotage sera mis en place à partir de la mi-janvier 2017, auquel Angers Loire Métropole participera. L’un des sujets sera a définition de la taille de ce nouvel équipement (400 ou 600 places ?) : en concordance avec le nombre de détenus actuel de la Maison d’arrêt d’Angers, ou dimensionné pour participer à la réduction du déficit de places sur l’ensemble de territoire national ?
 
Les élus communautaires se sont en tout cas engagés, lundi soir, « à faciliter les procédures de mises en compatibilité du Schéma de cohérence territorial (SCoT) et du Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi), les modalités d’acquisitions foncières et l’expertise des projets et coûts d’aménagement ». En clair, à accélérer les choses pour engager le processus de construction puis de transfert. 

Keolis
Les conseillers communautaires ont prolongé d'un an la délégation de service public (DSP) qui lie l'agglo à Keolis (SGAAM), concernant la gestion de l'aéroport d'Angers-Marcé, soit jusqu'au 31 décembre 2018... ce qui laisse à la collectivité du "temps" pour renégocier la DSP. Un renouvellement intimement lié "au contexte aéroportuaire régional" -pour fait court, Notre-Dame-des-Landes- et à l'avenir que la Communauté urbaine (CU) réserve à l'équipement d'Angers-Marcé. En l'espèce, des discussions s'inviteront à la table des débats dès les premières semaines de 2017, pour savoir ce que la collectivité souhaite faire d'Angers Marcé. Stop ou encore ?

Le président de l'agglo, Christophe Béchu, a par ailleurs indiqué qu'il fallait "dissocier la DSP concernant l'aéroport, de celle concernant le réseau de bus et tram Irigo", elle aussi gérée par le groupe Keolis. Le sujet corollaire du récent licenciement du directeur de Keolis Angers, Christophe Reineri, par sa direction nationale, s'est invité à l'agglo : la conseillère angevine Silvia Camara-Tombini demandant à la collectivité de se porter partie civile dans cette affaire. "J'ai dit au P-Dg de Keolis que nous souhaitions être très précisément informé de la liste des griefs et des éléments qu'il reproche à l'ancien directeur." Une fois cela fait, la collectivité pourrait effectivement se porter partie civile.

Un pont sur la Maine
Le conseil communautaire a validé lundi soir le lancement des marchés de travaux pour la construction d'un nouveau pont de franchissement de la Maine, pour la ligne B du tram. Le projet porté par l'agglo, évalué à 8M€, a reçu récemment un avis favorable du Conseil départemental de l’environnement, des risques sanitaires et technologiques (Coderst), qui autorise un début de travaux en août 2017, pour une durée de un an. 
Opposés au tracé proposé pour cette ligne B, les élus de la minorité angevine n'ont pas voté cette délibération.
 
Renouvellement urbain
Après la Ville d'Angers, la Communauté urbaine. Les dossiers relatifs aux programmes de rénovation urbaine (PRU) des quartiers angevins de Monplaisir et Belle-Beille risquent d'occuper les élus locaux pour de nombreuses années. Mais là où les conseillers municipaux d'Angers se sont vu présenter la teneur des opérations qui seront menées, les conseillers communautaires ont délibéré sur ces sujets, après un débat sur le "plan guide, les grandes orientations" (C. Béchu) : c'est en effet la communauté urbaine qui a compétence en la matière. Pour une belle unanimité.
La présentation technique du dossier devant l'Agence nationale de renouvellement urbain devait avoir lieu cette semaine ; elle a finalement été repoussée vers la fin janvier. Elle sera une étape décisive, comme le grand oral politique, au printemps 2017, pour savoir quelle sera la participation financière de l'Etat. L'enveloppe de l'ensemble des opérations de renouvellement prévues avoisine le demi-milliard d'euros, hors tram, une somme en grande partie supportée par les bailleurs sociaux.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par soimeq le 13/12/2016 07:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En clair on risque de fermer un aéroport existant pour en construire un autre, et il y en aurait un de trop. Les opposants à NDDL auraient-ils eu raison ?

2.Posté par barreau le 13/12/2016 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On fermera celui d'Angers parce que les nantais l'ont décidé. Habituez vous à voir pas mal de choses partir d'Angers au profit de notre voisine... tout cela est programmé en haut lieu nous sommes bien à notre place comme ville de la grande banlieue nantaise. Tant que l'angevin pourra aller travailler, se divertir et faire les commerces à Nantes avec une bonne ligne de train et une bonne autoroute....

3.Posté par Michel2 le 14/12/2016 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si NDDL ne se fait pas, pour alléger le trafic sur Nantes-Atlantique, il serait tout à fait possible de reporter certains vols sur Angers quand ils se font en doublons sur Nantes. Encore faut-il que les nantais le veuillent bien!!
Avec le succès de la ligne sur Angers-London City, notre aéroport prouve qu'il peut pérenniser une liaison si elle répond bien à un besoin avec une compagnie de confiance.
Reste à ce jour, l'épineux problème du maintien des contrôleurs aériens qui sont en sursis et qu...

4.Posté par barreau le 15/12/2016 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi je veux bien entendre ce discours mais le problème est qu'on nous a mis, dans un schéma de développement ,comme ville "satellite" de Nantes. A partir de cet instant, il ne faut pas faire d'ombre à la métropole nantaise, ne pas rentrer en concurrence et surtout dépendre de leur bon vouloir pour faire quelque chose. La position d'Angers va ressembler de plus en plus à St Nazaire.... Et comme ils sont avides de pouvoir, ils veulent tout centraliser chez eux (et accessoirement à Rennes quand ...

Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info

















Angers Mag











Angers Mag : Une visite au musée pour découvrir l'opéra [VIDEO]: Avant les représentations angevins... https://t.co/1Xo3vBS23Q https://t.co/DbP6TcED4u
Jeudi 23 Février - 07:59
Angers Mag : Violences policières, un autre rassemblement ce jeudi soir: Cinq jours après la Ligue... https://t.co/UaEBV6B32t https://t.co/SrXRHYEVVr
Jeudi 23 Février - 07:44
Angers Mag : #Angers La librairie Richer continue d'égrener les pages de son roman @rougier_ple @Angers @CCI49 #livres https://t.co/tiwahfMCvE
Mercredi 22 Février - 08:48
Angers Mag : #Angers Le chocolat se met à l'heure du numérique @Benoit_Chocolat @eKey_DtsL... https://t.co/DP6cspxi5x https://t.co/vRPkFsuLzS
Mercredi 22 Février - 08:34



cookieassistant.com