Amarillis à Hong-Kong pour une première scénique mondiale

Amarillis en Chine 3/3


Rédigé par Amarillis - Angers, le Jeudi 7 Mai 2015 à 20:14


Ambassadeur artistique de la Ville d'Angers, l'ensemble Amarillis vient d'achever une tournée de dix jours en Chine. L'occasion de livrer quatre concerts à Wuhan, Pékin, Shangaï et enfin Hong-Kong à qui elle a réservé la première scénique mondiale de son nouveau spectacle, La Double Coquette. Derniers échos de tournée.



Maïlys de Villoutreys dans le version scénique costumée de La Double Coquette (photo Marc Domage).
Maïlys de Villoutreys dans le version scénique costumée de La Double Coquette (photo Marc Domage).
la rédaction vous conseille
Lundi 27 avril
Nous sommes résolus à ne pas quitter Beijing sans avoir vu le Temple du ciel. Le parc est deux fois plus grand que celui de la Cité interdite, il fait tout aussi chaud mais la beauté des lieux et la fraîcheur du parc valaient bien un petit réveil matinal. Une intense activité se déroule sous nos yeux: les chinois viennent manifestement se ressourcer mais se livrent aussi à toute une série d'activité en communauté : cours de chant, cours de danse, des jeux en tous genres, écriture éphémère d'idéogrammes avec de l'eau sur le sol...

13h, départ pour l'aéroport... trop court ce séjour dans la capitale... Il est 18h. L'avion aurait dû décoller depuis 2 heures... après 8h30 de voyage de porte à porte, nous voici à Shanghaï, capitale économique du pays.
 
Mardi 28 avril
Une bonne matinée de repos pour récupérer du long voyage de la veille et nous nous rendons dans la salle de concert : le Symphony Orchestra Hall, lieu de résidence du Shanghaï Symphony Orchestra. A notre arrivée, nous entendons les musiciens en train de répéter dans les petites salles de cette gigantesque structure dédiée à la musique. On retrouve ici le clavecin de Wuhan à accorder avec une clé à molette, ce qui n'est guère aisé, et une équipe technique  performante. Après plusieurs interviews d'Héloïse et de Violaine, le raccord peut commencer pour adapter les déplacements des chanteurs à une salle circulaire dans laquelle les spectateurs sont assis autour de la scène.
 
Notre concert, marquant l'ouverture du 32e Spring festival de Shanghaï, est donné devant un public attentif mais bruyant, rappelé à l'ordre par les hôtesses de salle qui pointent des lasers pour signifier d'éteindre les téléphones, ne pas prendre de photos...
Avant et après le concert, les artistes sont happés par des fans pour signer une série de livrets de disques Amarillis et prendre des photos. Amarillis semble être populaire en Chine ! Après un dîner officiel avec Paul Freches, l'attaché culturel de l'Institut Français à Shanghaï et le programmateur du Symphony Orchestra Hall ravis du concert et déjà prêt à accueillir de nouveau l'Ensemble Amarillis. Nous sommes accueillis dans un restaurant historique de Shanghaï et  découvrons quelques spécialités de la délicieuse cuisine locale, comme la méduse mélangée à du céleri en salade.
 
Ces trois premiers concerts en Chine sont programmés par les organisateurs de chaque ville et sont placés de surcroît sous l'égide du Festival Croisements. L'Ensemble Amarillis tient par ces lignes à remercier Cécile Chesnais de l'Institut Français à Beijing pour la coordination de cette tournée.

Direction Honk-Kong !

Mercredi 29 avril
Une visite éclair dans le superbe Shanghaï museum pour certains, tandis que d'autres flânent dans les petits marchés d'artisanat puis direction l'aéroport et c'est déjà l'heure de quitter cette ville fascinante où il est plutôt difficile de croire qu'il y a 2900 habitants au km² : les buildings gigantesques côtoient des maisons plus espacées, plus intimes, parcs et jardins créent une harmonie dans cette ville qui nous donne envie de revenir afin d'en profiter un peu plus.
Deux longues heures de tractation avec les autorités chinoises nous attendent : la contrebasse de Ludovic mise dans un gros flycase pour le transport reste problématique très souvent car le personnel au guichet d'enregistrement ne connaît souvent pas les législations et les mesures à appliquer. Sylvie se démène et après avoir failli manquer l'avion, nous pouvons enfin embarquer. Direction Hong-Kong !
 
Jeudi 30 avril
Hong-Kong, la ville des superlatifs. Est-on encore en Chine est la grande question du moment : visa, langue, monnaie, lois sont différents.
 Jour de repos de repos pour une partie des artistes. Une partie d'entre eux sont invités à donner des master classes au Conservatoire supérieur de Hong-Kong. Héloïse, Violaine, Alice, Lionel, Laurent en début d'après -midi et Isabelle, un peu plus tard dans la journée, apportent leurs conseils à des étudiants avides d'apprendre, très réactifs. Les élèves et leurs professeurs semblent ravis d'avoir pu bénéficier de conseils pour l'interprétation de la musique française et plus particulièrement du répertoire baroque.

Isabelle Poulenard, la seconde soprano de La Double Coquette (photo Marc Domage).
Isabelle Poulenard, la seconde soprano de La Double Coquette (photo Marc Domage).
Vendredi 1er mai
Nous ont rejoint : Joséphine Markovits, directrice du Festival d'Automne à Paris, Fanny de Chaillé, chorégraphe, Gilles Gentner, éclairagiste, Sonia de Sousa, costumière, François Couderd, coordinateur technique
 
Le 1er mai est aussi férié en Chine mais pas pour nos artistes. Grande journée de répétition dans le Centre culturel. Impossible de répéter sur scène, le City Hall, la réputée salle de concert dans laquelle Amarillis va se produire, est utilisé quasiment 24h/24 pour des représentations. Peu importe, c'est l'occasion de régler les derniers détails de la mise en scène et des costumes qui sont arrivés avec l'équipe technique du Festival d'Automne à Paris la veille au soir. En effet, contrairement à la Chine continentale, le festival French May de Hong-Kong accueille la première mondiale de la version scénique dont il est coproducteur avec de nombreuses autres scènes internationales.
 
Samedi 2 mai
Le lendemain, dernier filage sur scène cette fois-ci pour que les chanteurs puissent prendre conscience du nouvel espace scénique dans leurs déplacements. La première scénique mondiale, servie par les costumes d'Annette Messager, surtitrée en chinois et en anglais, se déroule excellemment bien. Le public réagit avec enthousiasme au comique du texte et de la mise en scène de Fanny de Chaillé. Les rires fusent!
 
A l'issue du concert, quelques artistes se prêtent à une série de questions / réponses avec les auditeurs. François Lusteau, le chargé de mission du Consulat de Hong-Kong, jeune homme charmant, dynamique et enthousiaste qui est présent tout au long de notre séjour, nous a réservé une excellente table. Nous passons une soirée joyeuse, heureux d'être tous réunis et de partager ce moment d'euphorie après cette belle première où tout s'est admirablement déroulé sur le plan technique malgré la rapidité de l'installation dans la salle. Les artistes, quant à eux, ont tous donné le meilleur d'eux-même dans une énergie commune extraordinaire.
 
Dimanche 3 mai
Journée « off » grâce à un décollage tardif de l'avion. Le groupe en profite pour visiter quelques îles disséminées autour Hong-Kong, dont la végétation luxuriante leur donne encore un aspect sauvage et où, fort heureusement, la circulation des voitures est bannie. Cette journée de repos après une tournée trépidante et  intense est la bienvenue avant le retour sur le sol français !
 
Lundi 4 mai
5h55 : l'avion atterrit avec toute l'équipe de la Double Coquette. Vous pourrez retrouvez cette production en première française au festival de Sablé-sur-Sarthe le 27 août. Quant aux prochains concerts d'Amarillis, c'est également près de Sablé-sur-Sarthe les 8 et 9 mai prochains !
 












Angers Mag












Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01







cookieassistant.com