Amarillis et Angers, un clavecin en guise d'ancre


Rédigé par - Angers, le Jeudi 24 Mars 2016 à 08:30


L'ensemble de musique baroque Amarillis est de retour sur les bords de Maine depuis le début de la semaine. Dans ses cartons : un nouvel album, un spectacle hommage à François Couperin et Marin Marais, et surtout un nouveau clavecin. Financé par une campagne de crowdfunding, l'instrument est appelé à rester désormais au Grand Théâtre d'Angers, confortant l'ancrage angevin de la formation musicale.



Héloïse Gaillard (à droite) et l'Angevine Violaine Cochard (juste derrière), le duo fondateur d'Amarillis en compagnie des musiciens qui seront sur la scène du Grand Théâtre vendredi.
Héloïse Gaillard (à droite) et l'Angevine Violaine Cochard (juste derrière), le duo fondateur d'Amarillis en compagnie des musiciens qui seront sur la scène du Grand Théâtre vendredi.
la rédaction vous conseille
Nous avions quitté Amarillis sur le tarmac d'un aéroport parisien au matin du lundi 4 mai 2015, de retour d'une tournée en Chine que l'ensemble nous avait fait vivre lui-même sur notre site. Ravies de cette expérience, les musiciennes et musiciens d'Amarillis avaient eu l'occasion de livrer quatre concerts à Wuhan, Pékin, Shangaï et Honk-Kong, réservant au public chinois la première scénique mondiale de son spectacle, La Double Coquette

Dix mois plus tard, c'est sur la scène du Grand Théâtre d'Angers que l'ensemble de musique baroque s'apprête à ponctuer la dense semaine de résidence qu'il a pris l'habitude d'animer chaque année, dans le cadre de la convention qui le lie à la Ville. Vendredi, Amarillis y présentera un programme-hommage à deux célèbres compositeurs du genre -Marin Marais et François Couperin, deux des favoris de Versailles, époque Louis XIV- et à une autre figure moins connue du baroque, le violoniste Jean-Ferry Rebel (1666 - 1747). 

Ce jeudi, ce même programme donnera lieu à trois concerts destinés aux scolaires, toujours au Grand Théâtre. L'occasion pour ces derniers de découvrir à leur tour le clavecin qu'Amarillis vient de présenter aux mécènes et donateurs qui l'ont soutenu dans son acquisition. En avril l'an passé, nous avions relayé sur notre site le lancement de la campagne de financement participatif destinée à couvrir cet investissement devenu essentiel pour la formation. Essentiel car, lors de ses séjours angevins, elle avait pris l'habitude de jouer sur un clavecin prêté par le conservatoire d'Angers, mais qui ne suffisait plus à répondre à toutes ses sollicitations.  
"Nous sommes heureuses de concrétiser un peu plus encore notre ancrage sur le territoire" - Héloïse Gaillard (Amarillis)

Le clavecin d'Amarillis dans l'atelier de son facteur, Laurent Soumagnac.
Le clavecin d'Amarillis dans l'atelier de son facteur, Laurent Soumagnac.
Avec près de 30 000€ récoltés, le bilan de l'opération a dépassé les espérances d'Héloïse Gaillard et Violaine Cochard, les fondatrices et directrices musicales de l'ensemble. Ville, Région, banques et des dizaines de particuliers ont joué le jeu dans "un bon équilibre entre mécénat public et privé", précise la première. Réalisé à Chaumont-en-Vexin (Oise) dans les ateliers d'un maître facteur et restaurateur, Laurent Soumagnac, l'instrument sera désormais abrité au Grand Théâtre d'Angers. "Tous ceux qui l'ont approché, notamment à la Folle Journée de Nantes, nous ont dit qu'il était exceptionnel. Nous sommes heureuses de concrétiser un peu plus encore notre ancrage sur le territoire" insiste Héloïse Gaillard.  

Mercredi soir à la salle Claude Chabrol, Laurent Soumagnac est venu donner lui même une conférence autour de la réalisation du clavecin, juste avant un concert réservé aux mécènes, et réunissant 5 membres d'Amarillis et des élèves du conservatoire.

Mais ce n'est pas tout. Dans ses valises, l'ensemble est venu en terre angevine avec son dernier album, Inspiration baroque (NoMadMusic) né de sa rencontre avec le clarinettiste de jazz Louis Sclavis, et enregistré l'an passé à l'Abbaye de Fontevraud. Un enregistrement conçu comme un voyage à travers l'Europe baroque, entre créations de Sclavis, du saxophoniste Matthieu Metzger et des revisitations du répertoire (Haendel, Telemann, Purcell...). Joué une quinzaine de fois déjà avant même sa réalisation, Inspiration baroque est appelé à tourner cet été lors des festivals. 

Avant cela, Amarillis aura repris l'avion. Pour traverser l'Atlantique cette fois-ci, fin mai. La Double Coquette est programmé quatre fois au Dock Street Festival de Charleston (Caroline du Sud), puis deux fois à Montclair (New Jersey). L'occasion pour Amarillis de confronter son travail au public américain et d'étrenner une nouvelle fois concrètement son titre d'ambassadeur artistique d'Angers.

"Couperin, Marais, Rebel ou les goûts réunis", Amarillis - Vendredi 25 mars au Grand Théâtre d'Angers à 20h. Tarifs : de 3€ à 18€ selon les catégories.

Pour suivre la fabrication du clavecin d'Amarillis, c'est par ici : sites.google.com/site/amarillisclavecin  - www.amarillis.fr




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30







cookieassistant.com