Amusez votre appétit au Restau-Théâtre d'Angers


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers, le 14/11/2013 - 12:46 / modifié le 14/11/2013 - 18:04


Le Restau-Théâtre dans la Doutre à Angers propose une table raffinée et "faite maison" avec à la clé des spectacles sur scène chaque fin de semaine. Un lieu unique… qui reçoit dès ce jeudi la comédie "Marié à tout prix" avec Nicolas Hirgair et Delphine Chicoineau. En attendant Bonaf et Cartouche, très prochainement.



Charles-Henry et Sandrine ont ouvert le Restau-Théatre dans la Doutre en octobre 2008. Un lieu unique à Angers.
Charles-Henry et Sandrine ont ouvert le Restau-Théatre dans la Doutre en octobre 2008. Un lieu unique à Angers.
la rédaction vous conseille
La formule est très alléchante. Signe particulier du Restau-Théâtre : un repas gastro-créatif conjugué à un spectacle sur scène. Unique en son genre, en plein quartier de la Doutre à Angers, et histoire d’amuser son appétit, le lieu, entre pierres et ardoises, a pignon sur rue depuis octobre 2008. Déjà !

Aux fourneaux, midi et soir, Charles-Henry Expert, jeune chef de 37 ans, originaire de Saumur et quelques références en palace et table étoilée. Attaché à sa cuisine du marché, « faite maison », il oscille, selon l’ardoise, « entre un magret de canard au caramel beurre salé et son gratin dauphinois, un sandre au beurre blanc à l’orange, pour finir par un mœlleux au chocolat mi-cuit », annonce-t-il, le tout arrosé par une large carte des vins d’ici et d’ailleurs.

Voilà sûrement pourquoi, au Restau-Théâtre, on a choisi de croiser une table traditionnelle et généreuse et l’ambiance authentique des cabarets parisiens. Côté scène, c’est Sandrine Expert-Lavilanie, 35 ans, qui orchestre avec talent. Ancienne chargée de production dans l’audiovisuel et administratrice de compagnie de théâtre à Paris, elle pioche dans son carnet d’adresses pour animer les lieux.

Une ribambelle de « One man show », de la comédie de boulevard, des pièces burlesques souvent réputées et saluées par la critique sont à l’affiche chaque fin de semaine (du jeudi soir au samedi soir). « De Bonaf à Cartouche, en passant par Frédérick Gersal, environ 110 artistes jouent ici chaque année », avoue-t-elle. Quand on vous dit que la formule est alléchante !

Au Restau-Théâtre, 14 rue Garnier. 49100 Angers.
Tél. : 02 41 72 84 26. Toute la programmation et les tarifs sur
ici.
Fermé les mardi et dimanche soir.

Les prochains spectacles du Restau-Théâtre

"Marié à tout prix"

S'il veut toucher l'héritage de son grand-père, Antoine doit trouver l'âme sœur et se marier en moins de dix jours. Mission impossible ? Pas pour Corinne Monge, l'aide ménagère du grand-père, qui va tout faire, le pire comme le meilleur, pour l'aider à relever le défi ! Une comédie de Nicolas Hirgair, mise en scène de Philippe Gruz et parrainée par Isabelle Mergault. Avec Nicolas Hirgair et Delphine Chicoineau.

Jeudi 14, vendredi 15 et samedi 16 novembre

"Bonaf dans Bonaf 2"

Si vous êtes provinciaux, ce spectacle est pour vous ! Et si vous êtes Parisiens, ce spectacle vous est conseillé ! Après avoir mis en scène Florence Foresti, Christophe Alévèque et Elisabeth Buffet, Philippe Sohier met en scène ce spectacle tout public de 7 à 97 ans. Le "Bonaf" est un personnage cartoon qui mélange douce naïveté et folie. Extrêmement positif, il transmet sa grande joie de vivre dans son univers burlesque.

Originaire de Béziers, Bonaf a découvert Paris il y a quelques années et a rapidement constaté que les 3/4 des Parisiens étaient originaires de la province mais avaient souvent tendance à l'oublier. Ceux là même qui progressivement sont devenus les plus "bobo" des "bobo". Ce spectacle est sa vision de Paris, de ses autochtones, de la province mais aussi son regard sur tous les rapports humains. Cette métropole transformera-t-elle le petit provincial ? Bonaf est par ailleurs animateur sur TF1 pour les enfants dans l'émission Tfou et également Prix du Public du Festival d'humour de Cassis en 2012.

Jeudi 21, vendredi 22 et samedi 23 novembre.

"Cartouche, Soirée entre filles"

Quand on est un garçon, par définition, on est très rarement invité aux "soirées filles". Voire même jamais invité. Et pour cause. Alors, forcément, on se pose pas mal de questions. A quoi ressemblent ces soirées ? De quoi y parle t-on ? Qu’est-ce qu’on y mange ? Qu’est-ce qu’on y boit ? Qu’est-ce qu’on y danse ? Le mystère est le plus total. Et les fantasmes nombreux.

A moins bien sûr de s’appeler Cartouche et de réussir, par miracle, à s’incruster dans la « soirée filles » organisée à domicile par Clarisse, sa compagne. Comment une telle prouesse est-elle possible ?
Ça, c’est un secret....

Tout ce que vous avez toujours rêvé de savoir sur les « soirées filles » sans jamais osé le demander. La réponse, prochainement, avec Cartouche.

Jeudi 28, vendredi 29 et samedi 30 novembre.



















Angers Mag