Angers-Bamako : les liaisons du jumelage sont rétablies


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers, le 13/02/2014 - 08:25 / modifié le 13/02/2014 - 18:14


Après deux ans d'abstinence contrainte et forcée par la crise malienne, les deux villes jumelles depuis près de 40 ans sont de nouveau en relation directe. Un voyage d'Angevins à Bamako a redonné du cœur aux échanges en janvier dernier. Les projets de coopération peuvent redémarrer…



La délégation angevine à Bamako, en janvier dernier, ici en compagnie des membres de l'association des Amis d'Angers (AAA).
La délégation angevine à Bamako, en janvier dernier, ici en compagnie des membres de l'association des Amis d'Angers (AAA).
la rédaction vous conseille
Nicolette Dauver a le sourire. La présidente de l'Office de Coopération Internationale d'Angers (OCIA), qui gère les jumelages angevins, a repris contact avec Bamako, ville jumelle d'Angers depuis près de 40 ans. En raison de la crise ethno-politique malienne, les Angevins ont été privés de voyages durant deux ans. "Une délégation a pu partir en janvier dernier pour une petite quinzaine de jours, explique la présidente. Nous n'avions pas pu remettre les pieds au Mali depuis mars 2012".

L'occasion pour les Angevins de réaffirmer leurs liens avec leurs différents partenaires, notamment l'association malienne des Amis d'Angers, mais aussi "de rouvrir la maison du partenariat Angers-Bamako, reprendre contact avec les représentants locaux : mairie, consulat et ambassade", ajoute Sébastien Tusseau, chargé de développement et de communication à l'OCIA. "Nous avons été accueillis les bras ouverts", insiste Nicolette Dauver.

Ces quinze jours ont aussi permis de mettre sur pied le prochain chantier de coopération qui aura lieu cet été. Quinze jeunes Angevins sont d'ores et déjà inscrits suite à un appel à candidatures lancé par l'OCIA. "Ce chantier, en lien avec les Amis d'Angers, permettra de rénover le centre d'état civil de Bamako, explique Sébastien Tusseau. Peinture, le matin, et rencontres culturelles et sportives l'après-midi sont au programme du séjour prévu du 14 juillet au 3 août".

40 ans à fêter…

Enfin, les Angevins ont profité de ce retour à Bamako pour caler avec leurs nombreux partenaires les cérémonies liées aux 40 ans du jumelage Angers-Bamako. Une série de festivités sont sur le point de voir le jour, comme cette grande exposition "Mémoires des 40 ans" qui débutera par la capitale malienne pour, ensuite, s'installer à Angers, du 1er au 24 septembre dans les salons Curnonsky.

"Cette exposition comptera bon nombre de clichés datant de 1974 à nos jours, ainsi que des vidéos retraçant les différents échanges entre nous et le peuple malien. Elle aura surtout pour but de montrer, par l'image, notre histoire commune", annonce la présidente. En 40 ans de jumelage, les liens entre Angers et Bamako sont désormais immuables.

"Des relations très fortes portées par de nombreuses associations et institutions angevines, ajoute Sébastien Tusseau. Que ce soit dans le domaine culturel avec le Chabada, le Quai, médicale avec le CHU, universitaire avec la faculté d'Angers… et bien évidemment la ville"












Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com