Angers : Le Centre des congrès fera peau neuve en 2018


Rédigé par - Angers, le 30/06/2015 - 12:10 / modifié le 07/08/2015 - 08:30


C’était l’un des engagements électoraux de l’équipe Béchu : dans l’agitation d’un conseil municipal marqué par le départ des élus de l’opposition, le marché de maîtrise d’œuvre pour « la rénovation et la modernisation » de l’actuel Centre des Congrès a été lancé. Le début des travaux est prévu pour 2018, pour un coût (toutes charges comprises) estimé à environ 16 M€.



Le Centre des Congrès date de 1983. Crédit photo : Ville d'Angers
Le Centre des Congrès date de 1983. Crédit photo : Ville d'Angers
la rédaction vous conseille
C’est peu dire que les deux premières heures du conseil municipal, lundi soir, ont focalisé l’attention médiatique –et celle de nombreux élus- : l’épisode du départ précipité de l’opposition de gauche, s’il n’est pas inédit, n’avait pour autant rien d’anodin, et les jours qui viennent permettront sans aucun doute d’y revenir.
 
Reste que cette péripétie politique a éclipsé bon nombre des dossiers traités lors de cette avant-dernière séance avant vacances. Parmi eux, deux délibérations ont pourtant un réel caractère structurant pour le territoire : les élus de la majorité ont ainsi validé le programme et lancé le concours de maîtrise d’œuvre pour la réalisation de la patinoire, à l’horizon de la saison 2018/2019, pour un montant avoisinant les 25 M€.
 
La nouveauté du soir a répondu à un autre thème fort des dernières élections municipales : celui de l’avenir du Centre des Congrès. L’ancienne majorité avait avancé loin sur le projet d’un nouvel équipement, voisin du Quai –allant même jusqu’à choisir l’architecte- avant de le reporter sine die, pour privilégier d’autres chantiers plus prioritaires. Catherine Leblanc, adjointe au tourisme et au rayonnement de la ville, a présenté lundi le projet porté par l’actuelle majorité, qui consiste « en une rénovation et une modernisation » d’un équipement qui date de 1983, tout cela « dans un contexte de concurrence » accrue en la matière. Et l’élue de citer les investissements importants réalisés par les voisins : Rennes, La Baule, Nantes, Saint-Malo ou Tours.
Le projet porté par l’actuelle majorité consiste « en une rénovation et une modernisation » d’un équipement qui date de 1983, tout cela « dans un contexte de concurrence » accrue en la matière

Voici vu du rez de chaussée, le projet de rénovation et de modernisation du Centre des Congrès, tel qu'envisagé par la municipalité. (Cliquer pour agrandir). Crédit Ville d'Angers.
Voici vu du rez de chaussée, le projet de rénovation et de modernisation du Centre des Congrès, tel qu'envisagé par la municipalité. (Cliquer pour agrandir). Crédit Ville d'Angers.
Quoi retenir de ce projet, dont le marché de maîtrise d’œuvre a été lancé lors du conseil ? Son coût, d’abord, estimé à 16,104 M€ TTC, « dans l’enveloppe annoncée lors de la campagne municipale », glisse le maire, Christophe Béchu. "C'est un budget qui englobe tout, y compris les honoraires d'architecte et le pourcentage risques", précisé Catherine Leblanc. Pour quoi faire ? Les études le diront plus précisément, mais quelques pistes de travail se dégagent d’ores et déjà de la présentation faite en conseil : l’enveloppe extérieure du bâtiment sera ainsi retravaillée, afin de « renforcer l’identité du site ». Au rayon des nouveautés, on note également la création envisagée d’une nouvelle salle polyvalente de 400 m2, au niveau rez-de-jardin (l’un des 5 niveaux de l’équipement) et donnant sur le Jardin des Plantes. L’ouverture sur l’espace vert voisin fait aussi partie du cahier des charges, comme le réaménagement du Grand auditorium, et de la salle Grand angle.

"Le vrai objectif de cette rénovation, c'est d'aller chercher de nouveaux congressistes", complète Catherine Leblanc. "L'auditorium est bien calibré, mais il manque actuellement des espaces intermédiaires de réunions", poursuit-elle. Des discussions ont été entamées avec l'Hôtel Mercure adjacent, ainsi qu'avec l'ONPL -"qui cautionne notre projet"- et l'ancien architecte de l'équipement, Jean-Philippe Letellier.

Les travaux devraient enfin permettre « d’accroître les performances techniques du centre, en le dotant de dispositifs modernes ».
 
Dernier écueil, celui du calendrier : le choix de l’équipe devrait être arrêté début 2016 et les études préparatoires et appels d’offres ad hoc s’étaler sur les deux années qui suivent. "Le début des travaux est prévu en octobre 2017. Il va donc falloir réfléchir à redéployer le festival Premiers Plans, en janvier 2018. Mais le Centre sera prêt pour accueillir le 30e anniversaire du festival, en janvier 2019", avance Catherine Leblanc.
Pour le reste, « je n’ai pas d’inquiétudes vis-à-vis de cela », assure Christian Groll, le directeur d’Angers Expo Congrès. « Nous basculerons la programmation sur d’autres salles et jouerons sur l’anticipation. Nous avons le temps de prévoir tout ça… »

Pour rappel, l’équipement accueille chaque année quelque 25 000 congressistes et 145 000 spectateurs de l’ONPL, du Festival Premiers Plans ou d’autres manifestations grand public.

L'opposition municipale, absente lors de la délibération, aurait apporté ses voix à "la composition du jury d’élus pour le choix du concepteur de cette rénovation, ce qui ne préjuge absolument pas notre vote du projet explicite à venir que vous nous soumettrez dans les semaines à venir", précise Antony Taillefait, qui indique que "le marché des Congrès est un marché très tendu. L’offre est importante dans nos villes voisines. Il nous faut donc présenter une offre qui soit concurrentielle et adaptée aux demandes actuelles des centres d’affaires. Sur quelle étude prévisionnelle de marché et d’évaluation des besoins vous êtes vous appuyez pour faire ce choix de 16 M€ pour une rénovation ? Quels sont vos objectifs en matière de congrès et de rencontres d’affaires ? Souhaitez-vous qu’Angers soit une ville de congrès, une ville compétitive dans ce secteur économique ? Si tel est le cas, nous doutons que 16 millions suffisent..."
 

Halte à la gabegie alimentaire
L'adjointe à la Petite enfance, Caroline Fel, a présenté lundi soir la nouvelle tarification des prestations d'accueil de loisirs le mercredi et durant les vacances scolaires, qui sera appliquée à partir de la rentrée de septembre. L'occasion pour Christophe Béchu de préciser "qu'une indemnité forfaitaire de 6 €" sera instituée et perçu par la Ville en cas d'absence de l'enfant, sauf pour un motif dûment justifié. Et le maire de préciser que 20 000 des 100 000 repas prévus principalement pour les accueils des mercredis et des vacances scolaires étaient partis cette année à la poubelle. "C'est un gaspillage d'environ 100 000 € par an", précise Caroline Fel.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com