Angers Nantes Opéra fait descendre l’art lyrique dans la rue


Rédigé par - Angers, le 17/04/2013 - 15:06 / modifié le 18/04/2013 - 07:38


« Si vous ne venez pas à l’opéra c’est l'opéra qui viendra à vous ». Telle pourrait être la devise d’Angers Nantes Opéra dont les dirigeants et artistes travaillent directement avec les habitants des quartiers d’Angers. Ces opérations sont proposées dans le cadre d’une charte « Culture et Solidarité » qui permet aux publics isolés et (ou) en difficultés financières d’accéder à l’art et à la culture.



Le choeur d'Angers Nantes Opéra dans le tramway d'Angers (photo Jef Rabillon pour A.N.O.)
Le choeur d'Angers Nantes Opéra dans le tramway d'Angers (photo Jef Rabillon pour A.N.O.)
la rédaction vous conseille
Samedi dernier 13 avril, les habitants du quartier de la Roseraie, à Angers ont participé à un événement lyrique pour le moins inhabituel : le chœur d’Angers Nantes Opéra, placé sous la direction (acrobatique) de Sandrine Abello, s’est produit dans le tramway angevin, avec la complicité du gestionnaire Irigo, pour interpréter des extraits de la Traviata, de l’Enlèvement au sérail ou encore des contes d’Hofmann. Le chœur était accompagné au piano, dans le tram, par Frédéric Jouannais.

Ce petit événement, intitulé « Tram en cœur », a débuté au Centre Jean Vilar pour se terminer au Musée des Beaux-Arts, en centre ville, où une soixantaine de personnes ont pu suivre une visite commentée d’œuvres sélectionnées parmi les collections du musée et de l’Artothèque.

Le 19 avril, à 17h30, ce sont les habitants du quartier Saint-Serge Saint Michel qui sont conviés à la bibliothèque Annie Fratellini pour une présentation d’un travail autour de l’opéra de Nino Rota : « un Chapeau de Paille d’Italie ».
.
En liaison avec l’Association Atlas et la maison de quartier concernée, ce projet dont les habitants pourront voir le fruit de leur travail, avait pour objectif de « sensibiliser le public de quartier à l’art lyrique, favoriser leur expression et recueillir leurs ressentis ».

Ce projet qui s’inscrit, comme le précédent, dans la démarche de la charte « Culture et Solidarité », initiée par la ville d’Angers, vise à faire entrer l’opéra dans la cité en passant par la présentation d’un projet culturel et du spectacle, dans le cas présent, au grand théâtre d’Angers, à l’approche critique par un journaliste culturel, pour parvenir à une mise en mots par des médiateurs de la maison de quartier.

Douze textes ont ainsi vu le jour et seront présentés dans un numéro spécial à l’effigie des programmes de salle édités par Angers Nantes Opéra et distribué à la bibliothèque Annie Fratellini, lieu où ont commencé ces ateliers lyriques.

Des ateliers chantés sont également prévus les 12 et 16 juin, avec le chef de chœur, autour de la Traviata de Giuseppe Verdi, le résultat se traduira par un grand flash mob, au Quai à Angers, à 14h en collaboration avec la Chorale d’Ingrandes-sur-Loire et les habitants-chanteurs du quartier de la Roseraie. L’opéra sera ensuite présenté au Quai à 18h30.

Découvrir des formes artistiques et culturelles tout en exprimant sa propre culture et son potentiel créatif sont les objectifs prioritaires de la Charte Culture et Solidarité, initiée par la Ville d’Angers en 1998.

Ses concepteurs partent du principe que l’art et la culture ouvrent à chacun la possibilité de tisser des liens et de partager des émotions avec d’autres personnes, avec une finalité : celle de se sentir un citoyen à part entière.

La Charte « Culture et Solidarité » qui inscrit ses actions dans la vie de la Cité, en favorisant la mixité sociale, s’adresse en priorité aux personnes isolées et en difficulté financière.

Associations, maisons de quartier, services et structures de création, de diffusion et de médiation artistique et culturelle, en tout 55 partenaires sont engagés dans cette démarche.

Voir le texte de la charte « Culture et Solidarité ».




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag