Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture
Un autre regard sur la région angevine
- Angers Mag Mobile
   





Angers SCO : une victoire sur Nantes au parfum de Ligue 1


Rédigé par - Le Samedi 6 Avril 2013 à 01:27


Il y a quelques mois, Nantes et Monaco étaient promis à la L1, et les poursuivants, à se partager les restes. Depuis hier, la situation n'a pas complètement changé mais avec la victoire du SCO aux dépends de Nantes (2-0) à Jean-Bouin, on affirme ses ambitions du côté d'Angers !



Le buteur angevin Keserü bien muselé par les joueurs du FC Nantes
Le buteur angevin Keserü bien muselé par les joueurs du FC Nantes
Nous sommes contents. Devant un stade plein, je crois que l'on a réussi à faire plaisir à nos supporters. C'est un match référence ce soir. Il y a le résultat bien sûr, mais on a aussi su y mettre la manière et dans une rencontre de ce niveau-là, contre un tel adversaire, il y a juste à dire bravo aux joueurs ».

À l'issue de la rencontre, Stéphane Moulin ne cachait pas sa satisfaction. Et l'entraîneur angevin de s'expliquer : « Nous sommes dans une telle dynamique que quand ça s'enchaîne bien, cela donne ce que cela a donné ce soir. Nous n'avons pas eu besoin du temps additionnel pour gagner le match. Il faut modérer tout cela, car il reste sept rencontres, mais je pense que les progrès sont visibles ce soir par rapport à la première partie de saison ».

Effectivement, face aux gros calibres de ce championnat que sont Monaco et Nantes, qui avaient tous les deux battu Angers lors des matchs aller (victoire de Monaco 2-1 à Jean-Bouin en octobre et de Nantes 1-0 à La Beaujoire en novembre), le SCO a réussi a prendre 4 points sur 6 possibles lors de la phase retour. Ce qui amène d'ailleurs le club provisoirement sur le podium, en attendant que se jouent les rencontres Guingamp-Clermont (cet après-midi) et Le Havre-Caen (lundi). De quoi nourrir quelques ambitions.

Dans ce match qui opposait les équipes dans lesquelles évoluent deux des meilleurs buteurs de Ligue 2 (Keserü et Djordjevic) c'est l'Angevin qui le premier se signalait aux yeux de ses adversaires avec un premier tir des 20 mètres dans les bras du gardien (2e). Sept minutes plus tard, le Roumain manquait même de porter son total de buts à 18, mais son lob trouvait la barre de Rémy Riou (9e) après une mauvaise relance de ce dernier.

Les deux équipes se découvraient peu malgré une légère domination angevine. Et il fallait attendre la 32e minute pour voir le stade, plein à craquer (16 931 spectateurs hier), chavirer. Sur un long centre de Ravet venu de la droite, Diallo remettait instantanément à El Jadeyaoui qui, d'une volée su gauche trompait Riou et confirmait par la même occasion son retour en forme (1-0). Le derby était lancé.

Les Nantais réagissaient, tout d'abord par Djordjevic qui, à la suite d'une ouverture de Deaux, se retrouvait seul au point de pénalty face à Malicki -mais le gardien angevin gardait la main ferme (33e)- et par un coup-franc de Trebel au-dessus de la cage angevine (39e). Le dernière occasion de cette première période était encore angevine. Après un raid d'El Jadeyaoui sur le flanc gauche, le Marocain centrait pour Keserü seul aux 6 mètres, mais le numéro 9 des blanc et noir appuyait trop sa frappe : au-dessus de la cage nantaise (44e).

À 2-0, Doré trouve le poteau...

Le diable El Jadeyaoui à donné du fil à retrodre à la défense nantaise
Le diable El Jadeyaoui à donné du fil à retrodre à la défense nantaise
Au retour des vestiaires, le scénario ne semblait pas vouloir s'inverser. Des Nantais presque méconnaissables subissaient la domination angevine. Malgré un tir sur le poteau d'Eudeline (52e), les Canaris subissaient et perdaient leurs nerfs. Djibolodji taclait un peu trop sèchement El Jadeyaoui, décidément intenable dans cette partie, et était expulsé (52e). Les visiteurs subissaient et Keserü, Ravet et le Marocain donnaient le tournis à la défense adverse.

À la 71e, sur une nouvelle ouverture d'El Jadeyaoui, la frappe de Keserü trouvait le poteau gauche du gardien nantais, Puis, moins de 10 minutes plus tard, une nouvelle percée d'El Jadeyaoui aboutissait à un centre tendu pour Diers, bien esseulé au second poteau. Ce dernier coupait la trajectoire du ballon pour le pousser dans la cage vide (82e). Rien à redire (2-0), Nantes vacillait. D'autant que sur l'action suivante, Doré manquait de peu de tripler la mise. Suite à un déboulé de Fall sur son couloir droit, le centre du défenseur trouvait la tête du numéro 9 angevin, mais sa tentative venait se fracasser sur le poteau gauche de Riou (85e).

Le score devait en rester là. Peu importe, l'essentiel était acquis. Le SCO, avec cette victoire reste au contact du trio de tête et ira à Niort vendredi prochain pour confirmer ses bonnes dispositions actuelles. Avant un match qui sentira peut-être la Ligue 1 dans deux semaines contre Caen... dans un stade qui risque encore d'être plein.




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur