Angers SCO – PSG : match sous haute tension


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 13/04/2011 - 14:22 / modifié le 14/04/2011 - 17:09


Le 20 avril prochain, à 20h 45, l’équipe d’Angers SCO affrontera le PSG, au stade Jean Bouin, pour l’une des demi-finales de coupe de France de football. Si les supporters d’Angers sont plutôt calmes, à quelques exceptions près, on ne peut pas toujours en dire autant de ceux de l’équipe adverse. Compte tenu de l’enjeu, organisateurs et Préfecture vont mettre en place des moyens pour éviter tous débordements. Les fauteurs de trouble sont prévenus ...



Ce que les angevins pourront peut-être voir le 20 avril prochain (Photo PSG )
Ce que les angevins pourront peut-être voir le 20 avril prochain (Photo PSG )
Le match de demi-finale de coupe de France de football qui se déroulera à Angers, le 20 avril prochain, entre Angers SCO, équipe de ligue 2 et le Paris Saint Germain, équipe de ligue 1 et tenant du titre, se jouera à guichets fermés. 18 000 spectateurs sont donc attendus au stade Jean Bouin dès 19h, heure d’ouverture des portes.

« Les organisateurs et les services de l'État tiennent à ce que cette rencontre sportive s'inscrive comme il se doit dans une ambiance festive, amicale et familiale », déclare-t-on du coté de la Préfecture, tout en rappelant que la vente de billets sur place est prohibée.

Un périmètre neutralisé

Un périmètre neutralisé sera mis en place, délimité par le boulevard Coubertin, la rue de Tunis, la rue Saint Léonard, la rue du Colombier et la rue Motais. Le stationnement y sera interdit dès 14h.

A partir de 17h30, l'accès sera restreint aux véhicules munis de laisser-passer, aux piétons munis de billets et aux riverains.

Les spectateurs sont invités à se garer à distance et à regagner le stade à pied. Des parkings à vélos ont également été prévus aux abords du stade.

Les transports en commun seront également concernés par la mise en place de ce périmètre (modification d'itinéraires, risque de saturation)

Consignes de sécurité et lutte contre les « hooligans »

Comme on peut s’y attendre en pareille circonstance, le contrôle des accès sera assuré par un contingent renforcé de contrôleurs. Un dispositif de filtrage avec palpation de sécurité sera mis en place par les services de police.

Toute introduction de bouteilles en verre, alcool et artifices divers (fusées, fumigènes, pétards, produits inflammables) est prohibée.

La vente, la détention et la consommation d'alcool aux abords du stade est interdite.
Toute personne tentant d'introduire ce type de matériel sera interpellée et présentée à l'autorité judiciaire. Une fouille approfondie des tribunes sera pratiquée avant même l'ouverture des portes.

Pour lutter contre la violence aux abords et dans les stades une division nationale de lutte contre le houliganisme (DNLH) et 14 sections d'intervention rapide (SIR) ont été créées. Des fonctionnaires appartenant à ces unités seront présents dans les tribunes du stade Jean Bouin. 80 fonctionnaires de police du Maine-et-Loire seront présents aux abords du stade, renforcés par des effectifs de maintien de l'ordre au stade et éventuellement au centre ville d'Angers

Des moyens de secours aux personnes composés de 15 secouristes, 2 ambulances avec leurs secouristes, un véhicule de secours des pompiers, deux défibrillateurs (utile en cas de victoire du SCO ...), seront mis en place. Des moyens du Service Départemental d’Incendie et de Secours et du CHU d’Angers seront en état d’alerte en cas de problème important.

Un poste de commandement, placé sous l’autorité du Préfet de Maine et Loire, permettant de coordonner l’ensemble du dispositif, sera implanté au stade Jean Bouin.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag