Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO - SC Bastia : un nul qui ne change rien


Rédigé par M. DELAUNAY - M. ROULLIER - Le Samedi 25 Février 2012 à 07:55


Angers-SCO n'avance pas au classement de Ligue 2. Après avoir égalisé à la dernière minute contre les Lensois vendredi dernier, le Sco partage encore les points sur le même score contre le leader, le S.C Bastia (1-1). Malgré de bonnes occasions, les Angevins n'ont pas réussi à déverrouiller la muraille bleue corse. La suite du championnat s'annonce périlleuse et les prochaines rencontres seront cruciales pour l'avenir du SCO en Ligue 2.



Gaëtan CHARBONNIER, auteur de son dixième but en championnat
Gaëtan CHARBONNIER, auteur de son dixième but en championnat
Le SCO a connu un mois de janvier catastrophique en championnat avec 4 défaites consécutives, ce qui le rapproche dangereusement de la zone de relégation. A l’inverse, c’est une équipe de Bastia en pleine euphorie qui débarque à Jean BOUIN après une série de 7 victoires sur ces 8 derniers matchs de championnat. Cependant, deux joueurs clés de l'effectif corse sont absents : Toifilou MAOULIDA (9 buts en championnat) et Sadio DIALLO, véritable révélation de l’équipe corse depuis le début de saison.

L’entraîneur Stéphane MOULIN alignait sans surprise son équipe type, si l’on excepte la titularisation, pour la deuxième fois de suite, de l’Ivoirien ZORO et celle de Fodé DORE, habituellement remplaçant.

Une première mi-temps angevine

Le SCO montrait dès l’entame du match un visage séduisant face à des Bastiais étonnamment peu créatifs dans le jeu et procédant surtout par contres. Les plus belles occasions étaient à mettre à l’actif des Angevins, comme avec GOMEZ qui n’arrivait pas à concrétiser après un "une-deux" avec KESERU (14'), où encore lorsque CHARBONNIER envoyait sa reprise à côté du but corse suite à un service de DORE (16').

Angers maîtrisait la rencontre sans pour autant réussir à concrétiser sa domination, à l’image des nombreux coups francs obtenus par GOMEZ (19'), où encore avec KESERU qui voyait sa tentative échouer au ras du poteau (30')

Cette domination stérile angevine laissait place durant le dernier quart d’heure à une reprise en main bastiaise. Les corses se montraient plus dangereux comme sur un coup-franc de ROTHEN. L'ancien parisien effectuait une passe à ras de terre pour EL AZZOUZI. Mais, le tir de l'avant-centre passait juste au-dessus des buts de MALICKI (41').

La montée en puissance des visiteurs se confirmait dans les toutes premières minutes de la deuxième période. Cependant, le SCO se procurait aussi de belles occasions : DORE sur un service de GOMEZ voyait sa tête captée par le portier bastiais NOVAES (51'). Mais, la plus belle opportunité sera menée par GOMEZ et KESERU. Suite à un long ballon de DORE, le duo effectuait un "une-deux" en plein coeur de la défense bleue. Le roumain, pourtant excellemment servi dans l'espace, loupa totalement le ballon et donc sa reprise (55') !

Cependant, cinq minutes après cet énorme raté, ROTHEN centrait dans la surface de réparation pour EL AZZOUZI. Celui-ci devançait son défenseur pour faire mouche et donner l’avantage aux visiteurs (60' : 0-1).

Une réaction immédiate

Cet avantage ne sera que de courte durée puisque sur l'engagement, GOMEZ était fauché dans la surface par CIONI. M.Schneider, l’arbitre de la rencontre sifflait un penalty peu évident. CHARBONNIER se chargeait de le transformer en force en plein centre du but. Le meilleur buteur angevin inscrivait là sa dixième réalisation en championnat (61' : 1-1).

Petit à petit, la tension montait entre les deux équipes et GOMEZ finira par avoir une altercation avec le latéral HAREK (65'). Cela n’empêchait pas les Angevins de se montrer à nouveau dangereux jusqu’à la fin du match. A la 70e minute, un énième coup franc de GOMEZ trouvait même la lucarne droite de NOVAES mais celui-ci parvenait à détourner la frappe en corner (70').

Malgré tout, Angers n'était pas loin d'une désillusion. Suite à un long ballon en direction d'EL AZZOUZI, la défense centrale angevine tergiversait. COUTURIER, voulant dégager, envoyait le ballon contre la main de ZORO. Les corses avaient beau réclamer un penalty, M.Schneider restait de marbre.
Le SCO continuera ses offensives jusqu'à la fin du match, mais sans succès.

Les Angevins peuvent nourrir quelques regrets, puisque l’occasion était belle ce soir de l’emporter face à un leader amoindri pour s’éloigner de la zone rouge. Angers-SCO pointe désormais à 3 longueurs du 18e et premier relégable, Boulogne. Mais, les deux prochains matchs face à Arles-Avignon et Monaco, deux concurrents directs dans la lutte pour le maintien, s’annoncent déjà cruciaux.