Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO accueille le FC Nantes : objectif Ligue 2.


Rédigé par - Le Lundi 30 Avril 2012 à 23:04


Une victoire, une seule. Cela pourrait suffire au bonheur, c'est-à-dire au maintien d’Angers-SCO en Ligue 2. Pourquoi ne pas profiter du derby face à des canaris, plutôt jaune pâle à l’extérieur ?



Richard SOUMAH, de retour pour épauler Gaétan CHARBONNIER.
Richard SOUMAH, de retour pour épauler Gaétan CHARBONNIER.
Gagner contre Nantes, c’est bien l’intention de Stéphane MOULIN, dans un stade qui, en ce 1er mai, devrait être bien garni, même si la météo est annoncée capricieuse. Pour aider ses joueurs dans cette entreprise, le coach appelle une mobilisation générale des Angevins.

Ce sera l’une des clés du maintien d’Angers-SCO, opération pour laquelle ils sont en ballottage favorable, avec leur série en cours de quatre matchs sans défaite (2 victoires, 2 nuls).
Angers-SCO a son destin entre les mains, avec ses quatre points d’avance préservés, Le Havre étant tombé, ce lundi, à Lens (2-0), en match avancé.

S’il n’est pas dans l’obligation de gagner, cela lui est, toutefois, fortement recommandé, afin de s’offrir une fin de saison en pente douce, de finir le travail comme le souligne Thierry LARDEUX (www.sport49.fr).

Pour ce faire, Angers-SCO bénéficiera du retour de trois des quatre absents de Metz, à savoir, COUTURIER, DJELLABI et SOUMAH; Claudiu KESERÜ, opéré la semaine passée de la pommette, étant toujours absent. Un groupe presque au complet, donc, pour affronter une équipe bien peu à l’aise hors de ses bases. En effet, les hommes de Landry CHAUVIN occupent une peu flatteuse 19e place du classement à l’extérieur. Ils n’ont pas gagné le moindre match, cette saison, hors de leur fief.

De plus, on peut se demander dans quelles dispositions psychologiques vont évoluer les canaris. Déjà en vacances ? Mobilisés pour jouer leur dernière chance de monter ? Difficile à dire, pour un club à 6 points du 3e, Troyes, et 5 de Clermont, son poursuivant.

Certes, les Nantais viennent d’atomiser le condamné Amiens, mais c’était à la Beaujoire et l’adversaire a lutté jusqu’à l’ouverture du score, avant de lâcher l’affaire. Ce ne sera, bien évidemment, pas le cas des noirs et blancs. Et l’on peut compter sur le staff pour leur demander de faire abstraction des considérations relatives à l’état d’esprit de leur adversaire.
Ils doivent jouer, avant de cogiter.

Jouer, emporter les duels. Ce sera le meilleur moyen de faire lâcher prise, au score et dans les têtes, aux canaris. Ce sera le meilleur moyen de boucler la boucle de la mauvaise série qui avait fait basculer la saison angevine.

C’est, en effet, au match aller, tout début janvier, qu’Angers-SCO était entré dans un long hiver sans victoire en championnat, dont il ne sortira que le 23 mars, aux tous premiers jours du printemps, en l’emportant face à Guingamp.

Avec une victoire, les Angevins auraient peut-être fait l’essentiel, personne n’est jamais descendu avec 45 points. Au pire, il lui restera la réception de Boulogne, le 11 mai, avec en amuse-gueule un savoureux lever de rideau, à l’ancienne, dont nous aurons l'occasion de reparler, pour empocher le ou les points manquants.

Mais, halte aux hypothèses, place au jeu et à la victoire.




Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur