Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers SCO arrache la victoire contre Laval et maintient le suspens


Rédigé par - Le Samedi 4 Mai 2013 à 07:39


En ce début mai, à maintenant trois journées de la fin du championnat, le SCO s'est contenté du minimum syndical pour venir à bout de Laval dans un Stade Jean-Bouin une nouvelle fois quasiment plein. Une victoire (1-0) qui prolonge le rêve de Ligue 1.



Des joueurs satisfaits de leur victoire arrachée à la dernière minutes, mais il leur en faudra quelques autres pour espérer accéder à la ligue 1
Des joueurs satisfaits de leur victoire arrachée à la dernière minutes, mais il leur en faudra quelques autres pour espérer accéder à la ligue 1
Même s'ils ne parlent pas ouvertement de montée et de Ligue 1, on sent bien que quelque chose a changé dans le discours des joueurs et de l'entraîneur du SCO en cette fin de saison. Sans la victoire de Guingamp à Arles Avignon (2-0), les Angevins seraient aujourd'hui sur le podium et seraient donc de très sérieux prétendants à la montée alors qu'il ne reste plus que trois rencontres à disputer.

Mais les Bretons ne l'ont pas entendu de cette oreille en s’imposant dans le Sud. Angers est toujours aujourd'hui à la 4e place, en attendant le résultat de Caen à Monaco.

Il aura fallu un but de Charles Diers dans les arrêts de jeu -ces fameux arrêts de jeu qui ont si souvent réussi à Angers cette saison- pour que le numéro 20 angevin donne la victoire aux siens.

On joue alors la 92e minute et les deux équipes sont toujours à 0-0 lorsque Alharbi El Jadeyaoui récupère un ballon à une vingtaine de mètres du but lavallois, s'infiltre dans la défense adverse et centre pour Diers qui, de près, catapulte le ballon dans le but de Balijon (1-0). Le camp angevin explose de joie et et les 12 247 spectateurs -qui avaient une nouvelle fois garni en masse les tribunes- aussi.

Auparavant, les Lavallois qui étaient venus pour tenter d'engranger des points et rester à distance de la zone rouge avaient réussi à contenir les assauts angevins. La première véritable occasion des homme de Stéphane Moulin avait lieu à la 19e minute lorsque, sur un centre de Keserü, Socrier inquiétait le gardien Lavallois, mais celui-ci intervenait avec autorité devant l'attaquant angevin.

A la 27e, un coup-franc obtenu par El Jadeyaoui était rapidement joué par Késerü, mais le Roumain plaçait la balle au-dessus du but. Keserü, toujours lui, faisait admirer sa technique quelques minutes plus tard, quand, sur un centre d'El-jadeyaoui, il envoyait un ciseau retourné dans les bras du gardien (35e).

Les Angevins dominaient, mais les visiteurs réagissaient et à la 40e, un coup-franc de Goncalves, qui prenait la direction de la lucarne angevine, était magistralement détourné par Malicki.

Les deux dernières occasions de la première période étaient l'oeuvre de Keserü qui, d'un coup-franc d'une vingtaine de mètres trouvait les bras de Balijon (43e) juste avant que Socrier ne se créé une énorme occasion sur une balle en retrait mal négociée par la défense lavalloise et dégagée en catastrophe par le gardien devant l'attaquant angevin.

But de Diers... encore une fois dans le temps additionnel

En seconde période, Stéphane Moulin ne tardait pas à procéder à quelques changements puisqu'à la 58e Gomez étai remplacé par Ayari et Keserü par Doré. Dans la foulée, un centre de Manceau transperçait la défense adverse sans qu'un angevin ne puisse venir le couper. S'en suivait un tir de Doré, bien placé au point de pénalty, directement sur le gardien (64e). Puis un centre d'Ayari passant devant le but lavallois (66e).

Ça chauffait. La domination était angevine, à la 77e, sur un corner d'El Jadeyaoui, Couturier plaçait une bonne tête de peu au-dessus du but. Mais Laval tenait bon. Malgré l'expulsion de Gimbert (85e), qui laissait les Lavallois à 10 pour les dernières minutes, on semblait s'acheminer vers un décevant match nul, jusqu'à ce que... Charles Diers surgisse dans les arrêts de jeu. Ce qui faisait dire à Stéphane Moulin en guise de résumé  : «On a dit que cela va se jouer au dernier match et on est partis pour cela ».

En effet, les Angevins ont encore prouvé hier soir qu'ils se battaient jusqu'au bout. Non seulement au bout d'un match, mais à coup sûr jusqu'à la fin du championnat. Et il ne reste que trois rencontres à disputer pour accrocher la troisième place synonyme de montée... Pour le moment, Angers est 4e à 2 points du 3e, Guingamp.




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur