Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers - SCO arrache le nul au courage, 1-1 contre Nantes


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Samedi 13 Novembre 2010 à 00:13


Angers - SCO a souffert, face à des nantais aussi vifs que techniques. Mais il a su courber l’échine, dans des conditions dantesques, pour obtenir le point du nul.



Keserü a sorti la spéciale Claudiu face à son club formateur
Keserü a sorti la spéciale Claudiu face à son club formateur
Pluie et vent étaient au rendez-vous de ce derby. Difficile, dans ces conditions de développer un beau football. Malgré tout, le public assez nombreux, vue la météo (plus de 10 000 spectateurs) ne s’est pas ennuyé, à l’occasion de cette rencontre attendue.

Et ce sont les nantais, qui imprimaient le tempo de ce match, sans se montrer, toutefois, particulièrement dangereux. Angers-SCO avait du mal, de son côté à trouver les bons enchaînements et se montrait, parfois nerveux, à l’image de Mickaël STEPHAN, averti pour une semelle, à retardement.

La première occasion, digne de ce nom, survenait à la 10ème minute, quand le nantais NEGO, de loin, frappait à côté des buts de MALICKI. Et, c’est un peu contre le cours du jeu, qu’Angers-SCO allait ouvrir la marque. A la 21ème, le SCO obtenait un coup franc à bonne distance pour son artificier Claudiu KESERÜ. Un ballon légèrement décalé et le roumain enroulait un amour de ballon, qui allait se ficher au ras du poteau droit de NDY ASSEMBE. 1-0 pour Angers-SCO.

Nantes accusait le coup et Charles DIERS était à deux doigts de doubler la mise à la 30ème minute. Sur une remise de KESERÜ, le milieu angevin frappait sans angle, son tir passant devant le but nantais sans attraper le cadre. Mais, Nantes se refaisait vite une santé, pour finir très fort la première période.

A la 43ème, DJORDJEVIC frappait un coup franc à ras de terre détourné, in extremis (derrière la ligne pour les nantais), par Gregory MALICKI. Puis, le gardien angevin allait sauver les siens sur une superbe double parade, dans les arrêts de jeu, devant RODELIN et DJILOBODJI.

Entre temps, un autre coup franc nantais, sifflé par Monsieur BIEN, pointilleux, avait fait passer des frissons dans le dos de l’assistance, en traversant la défense angevine. Angers-SCO pouvait remercier son gardien, impeccable, grâce auquel, il rentrait aux vestiaires avec un avantage d’un but.

Greg MALICKI, l'un des hommes du match. (*)
Greg MALICKI, l'un des hommes du match. (*)
La seconde mi-temps repartait sur un faux rythme. Angers-sco, prudent, gérait son avantage, face à des nantais, toujours très vifs et techniques au milieu, mais somme toute assez peu dangereux, devant.

Si les nantais dominaient territorialement, il aura fallu attendre la 65ème minute, pour voir une occasion franche, quand DJORDJEVIC, à la réception d’un centre, prenait à contrepied, du plat du pied, un MALICKI battu. Mais ce ballon ne trouvait pas le cadre. Nantes allait être récompensé de ses efforts, à l’entame du dernier quart d’heure. Sur un coup franc, botté, du flanc droit angevin, le jeune coréen LEE s’élevait plus haut que la défense angevine, pour placer une belle tête lobée, dans le petit filet opposé des buts angevins (76’). Cette fois, Grégory MALICKI devait s’incliner.

Cette égalisation relançait un peu le SCO et Malik COUTURIER monté aux avants postes, ratait le cadre sur un violent centre-tir (84’).La dernière occasion était pour l’ancien angevin Serge DEBLE, entré au cours de la seconde période, qui manquait le cadre, suite à un contre, parti d’un coup franc offensif du SCO.

Au final, un match nul arraché au courage, par de valeureux angevins, très gênés par la vivacité et la technicité de leurs adversaires. Nantes pouvait peut être espérer mieux. Mais c’était sans compter sur le talent de Grégory MALICKI, qui a sorti en au moins deux occasions le grand jeu et s’est montré très rassurant tout au long du match. Seul bémol, au plan comptable, qu’il faudra alimenter dans quinze jours, à Vannes, après la coupure de la coupe de France.

A cette occasion, Angers-SCO recevra Le Havre, dimanche 21 novembre, à 15 heures. Le stade Jean BOUIN sera occupé, le vendredi, par l’équipe de France féminine, qui, face à la Pologne, entamera sa préparation pour la coupe du monde 2011.

(*) Photo d'illustration aimablement prêtée par Angers - SCO


LES TAGS : football, ligue 2, sco