Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO, au gros cœur, l’emporte à Sedan 1-0


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Samedi 12 Février 2011 à 21:06


Angers-SCO, en costaud, a créé la sensation en étant la première équipe à faire tomber Sedan, sur sa pelouse. Un succès qui tombe bien, pour se donner du baume au cœur et soigner les bleus à l’âme.



Henri SAIVET a inscrit son second but sous le maillot angevin, synonyme de victoire (*)
Henri SAIVET a inscrit son second but sous le maillot angevin, synonyme de victoire (*)
Sedan n’était certainement pas dans son meilleur jour, il faut l’admettre, tant sa prestation fut insipide.
Mais, comble de malheur, il est tombé face à une équipe d’Angers-SCO, parfaitement en place, qui a fait montre, 90 minutes durant, de la même concentration dont elle avait fait preuve contre Bordeaux.
Au final, aucune faille dans le dispositif angevin.

Bien au contraire, un bloc compact qui, de plus, a réussi son entrée en matière.A la 2ème minute du match, Sébastien RENOUARD bottait un coup franc, suite à une faute anodine. Il trouvait, à la réception, la tête d’Henri SAIVET, qui ouvrait la marque, dans une défense ardennaise statique.
On pouvait s’attendre à une vive réaction de l’équipe qui occupait, alors, la troisième place du classement, qu’elle entendait bien conforter et, ainsi, préserver intacte ses rêves de montée.
Rien de tout cela ne se produisit. La première mi-temps fut particulièrement terne et les actions fort rares.

Angers-SCO maîtrisait sans peine les joueurs locaux. Grégory MALICKI était quasiment au chômage technique et la charnière centrale HENIN-COUTURIER contenait sans peine l’attaque sedanaise.
Ainsi, le public de Louis DUGAUGUEZ devait se contenter de quelques poussées d’EUDELINE, aux alentours du quart d’heure et à la 27ème minute, d’une tête de FAUVERGUE, sur un centre d’ABDALLAH, sans souci pour le portier angevin. 0-1 à la pause, une pause dont les murs des vestiaires sedanais doivent se souvenir.

Mais les observateurs qui s’attendaient à une réaction des locaux, en furent pour leurs frais.
Certes, Sedan se montrait plus actif, ce qui n’était pas difficile, mais jamais l’organisation parfaite de l’équipe angevine n’allait être mise en défaut. Sedan s’en remettait le plus souvent à des frappes lointaines de POGBA (49’), EUDELINE (55’) ou MOKAKE (71’).

Et quand les sedanais s’approchaient du but angevin, la défense d’Angers-SCO veillait au grain. Ainsi, Nicolas GILLET contrait joliment les frappes de MOKAKE (74’) et LEMOIGNE (83’). La dernière action était l’illustration du désarroi de Sedan. FAUVERGUE de 30 mètre expédiait une frappe qui n’inquiétait nullement Grégory MALICKI, qui passait un agréable après-midi (91’). Monsieur LANNOY, l'arbitre, pouvait siffler la fin du match, synonyme de petit exploit pour des angevins qui étaient les premiers à faire tomber Sedan chez lui.

Angers-SCO a su faire preuve de réalisme face à des locaux peu inspirés, il est vrai, mais auxquels jamais les noir et blanc n’ont laissé le moindre espace. Une prestation de belle facture qui a dû faire plaisir à l’ensemble du staff, le président Willy BERNARD compris, après une semaine éprouvante.
Le club angevin compte, à présent six points d’avance sur le premier reléguable et remonte au classement.

Confirmation attendue de cette belle santé sportive affichée, vendredi prochain, contre Nîmes. Le championnat reprend son rythme vendredi soir prochain, 20 heures, pour la plus grande joie des petits footballeurs du samedi après-midi et leurs accompagnateurs, qui pourront retrouver le chemin de Jean BOUIN.

(*) Photo d'illustration aimablement prêtée par Angers - SCO