Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers SCO bat Lens au terme d'un match fou, fou, fou


Rédigé par - Le Mardi 12 Février 2013 à 07:30


Fou, fou fou, comme les trois buts inscrits par le SCO face à Lens. Menés 2 à 1 à la 66e minute puis réduits à 10, les joueurs de Stéphane Moulin se sont finalement imposés (3-2) grâce à un but d'Ayari, tout juste arrivé de Tunis. Malgré leur revers à Guingamp la semaine dernière, ils restent à trois points du podium.



Rayan  Frikeche, auteur du premier but angevin (photo d'archive - Pierre Minier / Ouest Médias)
Rayan Frikeche, auteur du premier but angevin (photo d'archive - Pierre Minier / Ouest Médias)
Cette saison, les Blanc et Noir ont souvent alterné le bon et le moins bon. Et, ce qui s'est passé hier soir au stade Jean-Bouin en a été la parfaite illustration. Menés au score par deux fois, puis en infériorité numérique à la 85e minute à la suite de l'expulsion de Boyer, les Angevins ont trouvé les ressources mentales pour s'imposer au finish dans un match qui semblait perdu.

Jusqu'où iront-ils ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais cette équipe a montré qu'elle avait des ressources mentales. Et son entraîneur ne cachait pas sa satisfaction à la fin de la rencontre : « je trouve que l'on est de mieux en mieux même si ce soir on a joué contre une très belle équipe de Lens.Ce sont des belles soirées de football quand on est du côté du vainqueur. Nous avons été du côté des vaincus il n'y a pas si longtemps dans les arrêts de jeu et quelque part la balance s'équilibre ». Et de poursuivre : « On se serait satisfait du nul, compte tenu du déroulement de la rencontre, mais maintenant ce qui est arrivé est incroyable.C'est aussi ce qui fait notre force. Cette capacité à être un peu fou parfois ».

Fous, surtout dans les dernières minutes. Car il faut bien reconnaître que si le final de ce match a été haletant, le début de la rencontre n'avait pas vraiment laisser espérer un spectacle passionnant. Il y eut tout d'abord un premier corner des nordistes dès la 8e minute, sans conséquence pour la défense angevine. Puis quelques occasions pour les hommes de Stéphane Moulin, une frappe de Doré à côté (8e), un tir d'Auriac au-dessus (13e) et aussi une tête de Doré au-dessus (18e).

La plus grosse occasion angevine de cette première période devait être un contre de Ravet, qui transmettait à Doré, dont le tir à ras de terre passait de peu à côté du but de Riou (18e). Pas de quoi enflammer l'assistance. Les Lensois, eux, jouaient crânement leur chance et, sur un contre de Demon, Lemoigne coupait la trajectoire pour ouvrir le score pour ses couleurs (26e, 0-1). En fin de première période, sur une belle percée de Doré à la 45e, le ballon parvenait à Ravet qui enlevait trop sa frappe et le ballon passait au-dessus de la barre. Une minute avant, sur un centre de Bergdich, la tête de Bella aurait pu permettre aux Sang et Or d'accentuer leur avantage, mais Malicki sauvait sur sa ligne.

Ayari dans les arrêts de jeu

À la reprise, les Angevins tentaient de revenir et Doré, sur une ouverture de Keserü, se retrouvait en bonne position à l'entrée de la surface, mais se faisait reprendre le ballon au niveau du point de pénalty par un défenseur (51e). Quatre minutes plus tard (55e), Frikeche était à la réception d'un centre d'El Jadeyaoui pour l'égalisation angevine (1-1). Mais la joie des locaux devait être de courte durée puisqu'à la 66e Tousghar lançait Bergdich qui venait battre Malicki d'un tir croisé (2-1).

Il restait moins d'une demi-heure de jeu et on voyait mal comment les Angevins allaient se sortir de cette mauvaise passe. À la 71e, Ayari, remplaçait Doré. Dix minutes plus tard, sur un corner de Keserü, Berdich sauvait sur sa ligne une tête de Frickeche. On entrait alors dans les cinq dernières minutes et les Angevins accéléraient encore. À la 85e, Boyer récoltait un deuxième carton jaune, était expulsé et laissait les Angevins terminer à 10.

Mais, au lieu de les abattre, ce contretemps les galvanisait une nouvelle fois. Suite à une frappe repoussée de Keserü (90e), El Jadeyaoui trompait le gardien lensois pour l'égalisation (2-2) juste avant que, dans les arrêts de jeu (90 +4), après une approche de ce même Keserü, Ayari ne trompe une nouvelle fois Riou pour le but de la victoire (3-2), son premier pour son premier match.

Les Angevins reviennent de loin et peuvent dès lors envisager le prochain déplacement au Havre vendredi avec l'esprit plus serein.




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par Evenstood le 12/02/2013 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bon résumé. J'ai réalisé un live hier pendant le match et faut avouer que cette victoire contre le RC Lens revient de nulle part.

Sans pour autant accabler une nouvelle fois Fodé Doré, il y a un moment où il faut dire les choses. Ce bonhomme n'a pas l’étoffe cette année pour jouer titulaire en Ligue 2.

Je peux comprendre que N'Samé était trop jeune pour reprendre le flambeau directement mais avec ce qu'à proposé Ayari hier soir, on peut dire que l'on a trouver notre nouvel attaquant.

Keser...

2.Posté par Philippe le 12/02/2013 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bon résumé effectivement ayant l'intelligence de ne pas créditer les "coups de moins bien" d'Angers SCO sur les épaules d'un seul homme !

Evenstood, tu ne veux pas accabler Doré mais tu l'enverrais volontiers en CFA2. Je n'ose pas imaginer le jour où tu l'accableras... Pour ma part, j'observe que Sikora, l'entraineur Lensois lui a rendu hommage en conférence de presse : " Nos attaquants n'ont pas su tenir le ballon devant contrairement à Doré et Keseru" !

Peut-être te faudrait-il envoyer...