Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO cale au décollage et s’incline à Bastia, 3-1


Rédigé par - Le Samedi 24 Septembre 2011 à 07:46


Après un petit passage à vide depuis le début du championnat, les Bastiais se sont réveillés et ont mis un terme à la série Angevine de quatre matches sans défaite. Une sale journée pour Angers-SCO, qui a eu bien du mal à se rendre en Corse et a appris que Floyd AYITE ne le rejoindra pas.



Jérémy HENIN et Olivier AURIAC, impuissants face au réveil Corse.
Jérémy HENIN et Olivier AURIAC, impuissants face au réveil Corse.
Il est des jours où rien ne va. Angers-SCO pourra probablement inscrire, ce 23 septembre, au nombre des jours à rayer du calendrier. C’est tout d’abord la commission d’appel de la DNCG qui confirmait l’invalidation du prêt de Floyd AYITE, au SCO. C’est, ensuite l’avion privé, qui devait emmener les Angevins en Corse qui aurait eu quelques difficultés à atterrir à sur l'aéroport d'Angers- Marcé, à cause du brouillard. Les « noir et blanc » ne sont arrivés à bon port en fin d’après-midi.

Est-ce pour ces raisons qu’Angers-SCO s’est fait surprendre d’entrée ou presque, par des Corses très agressifs ? On ne le saura jamais, mais à n’en pas douter, l’avant match ne s’est pas déroulé de la meilleure des manières. Dès la 7ème minute, DIALLO reprenait, de la tête, un corner flottant, EL AZZOUZI ratait sa reprise, juste devant un Jérôme HIAUMET, trompé par cette feinte involontaire. Le ballon filait entre les jambes du remplaçant de Grégory MALICKI (1-0).

Angers-SCO tentait de réagir immédiatement sur coup franc, mais la frappe de Claudiu KESERÜ fuyait le cadre (9’). Le match se jouait sur un bon rythme sous une température estivale. Les Angevins jouaient haut, comme à l’habitude. Et quand, on joue haut, on s’expose à un contre éclair. C’est ce qui allait se passer, à la 26ème minute.

Tout est parti d’un coup franc Angevin, bien placé, mal exploité. Les Bastiais remontaient tout le terrain sans être inquiétés et KHAZRI, côté gauche, renversait le jeu pour trouver GENEST, mal couvert par le repli de Diego GOMEZ et Malik COUTURIER. L’ancien Lavallois crucifiait Jérôme HIAUMET d’une demi volée (2-0, 28’).

Rageant pour les Angevins qui s’étaient refaits une santé dans le jeu. Angers-SCO repartait à l’abordage et KHAZRI, intenable sur son côté gauche, obligeait le portier Angevin à sortir une frappe puissante de sa lucarne (36’).

On avait frôlé un 3-0 qui aurait été particulièrement immérité, pour des scoïstes, qui se procuraient deux opportunités sur corner direct, sorti par GENEST (40’) et sur une frappe écrasée de Gaëtan CHARBONNIER (43’). Mais, il manquait un petit quelque chose aux Angevins. Monsieur FAUTREL renvoyait les 22 acteurs aux vestiaires.

Stéphane MOULIN ne se résignant pas, lançait, d’entrée de seconde période, Fodé DORE et Hamady TAMBOURA à la place de Diego GOMEZ et Charles DIERS. Angers-SCO semblait mieux dans cette partie où les deux équipes tiraient la langue, en raison de la température et de la répétition des matches. Mais, il y avait un coup à jouer, les Bastiais pouvaient se montrer fébriles et nerveux à l’image de CIONI, averti par Monsieur FAUTREL.

Les occasions franches étaient, cependant, rares, d’autant qu’Angers-SCO gâchait les opportunités qui lui étaient offertes sur coup franc. Les efforts Angevins étaient, toutefois, récompensés à la 75ème minute, quand la défense Bastiaise repoussait insuffisamment un centre de Vincent MANCEAU, destiné à Claudiu KESERÜ. Gaëtan CHARBONNIER, de 20 mètres, ne laissait aucune chance à NOVAES (2-1).

Angers-SCO se ruait à l’attaque et allait se faire surprendre 3 minutes plus tard, sur une longue touche. EL AZZOUZI, très en vue, s’enfuyait et marquait du plat du pied (3-0, 78’). La messe était dite, pour deux équipes fatiguées, qui se créaient encore quelques situations intéressantes par DIALLO, pour Bastia (80’, 85’) ou Hamady TAMBOURA (89’). Mais la marque n’évoluait plus. Angers-SCO s’inclinait face au réveil de Bastiais plus déterminés, plus agressifs.

Angers-SCO va vite devoir retrouver un second souffle après deux déplacements éprouvants, pour battre, vendredi prochain, un Arles-Avignon pas simple à jouer. La victoire n’est pas encore impérative, mais elle serait fort bienvenue


LES TAGS : football, ligue 2, sco


Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur