Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO coule devant le rocher monégasque.


Rédigé par - Le Mercredi 7 Mars 2012 à 00:00


L'AS Monaco a battu Angers-SCO sur le score de 2 buts à 1 hier soir à Jean Bouin. Plus que la défaite, c'est la manière qui déçoit. Hormis sur coup de pied arrêté, les Angevins ont semblé incapables de créer du danger sur le but monégasque. La zone de relégation se rapproche inexorablement et la peur s'installe. Il ne reste plus que deux points d'avance au SCO sur le premier relégable (Monaco). La bataille pour le maintien est lancée et il faudra se battre jusqu'au bout.



Ludovic Giuly, capitaine monégasque.
Ludovic Giuly, capitaine monégasque.
Après un début de rencontre équilibré et sans occasions réelles, ce sont les Angevins qui ouvraient le score sur leur première occasion. L'action du but débutait pourtant par un accrochage entre SALLI et Martin FALL dans la surface angevine qui aurait pu se transformer en pénalty pour les joueurs de Marco SIMONE. Mais l'arbitre M.REMY ne sifflait pas et le SCO partait en contre.

Gaëtan CHARBONNIER lançait le ballon en profondeur en direction de Fodé DORE. Une sortie approximative du portier monégasque SUBASIC, combinée à une mésentente avec HANSSON, permettait à Fodé DORE de marquer dans le but vide. (24' : 1-0)

Monaco, habitué à courir après le score lors de leurs dernières rencontres, ne baissait pas la tête et repartait de l'avant. Après une faute commise sur l'intenable SALLI, le grec TZAVELAS tirait le coup franc sur le côté droit du but de Jérôme HIAUMET.

Le latéral déposait le ballon sur la tête de TOURE, étrangement seul au second poteau, qui égalisait (28' : 1-1). Les Angevins n'ont pas réussi à conserver l'avantage, ce qui devient une habitude depuis quelques matchs (Lens, Arles-Avignon).

Angers se remobilisait grâce aux indispensables Diego GOMEZ et Gaëtan CHARBONNIER. Mais, que ce soit sur un centre d'Yves DEROFF ou sur un coup franc de l'Argentin, les deux coups de tête du co-meilleur buteur de la Ligue 2 étaient trop imprécis pour inquiéter la défense de la principauté. (33' et 35').

Et la rencontre basculait sur une nouvelle erreur défensive, mais cette fois-ci l'erreur était angevine. Après un duel aérien remporté par SALLI, le capitaine Malik COUTURIER dégageait sur Ibrahima TOURE. Celui-ci profitait de l'aubaine et partait dribbler Jérôme HIAUMET pour doubler la mise du côté monégasque. (37' : 1-2). Les équipes rentraient aux vestiaires sur ce score.

Pluie de cartons et penalty dans les nuages

Malgré l'avantage au score, c'est Marco SIMONE qui effectuait son premier remplacement avant même le début de la seconde période. Le jeune MENDY remplaçait COULIBALY au milieu de terrain.

Angers-SCO tentait tant bien que mal de mettre son jeu en place et dominait territorialement les joueurs de la principauté. Malgré tout, les joueurs de Stéphane MOULIN n'arrivaient pas à approcher le but du croate SUBASIC.

Celui-ci devait tout de même stopper la tentative de Fodé DORE sur un coup franc de Diego GOMEZ (53') et celle de Claudiu KESERÜ, tout juste rentré sur la pelouse, sur un énième coup de pied arrêté excentré (63').

Mais, l'homme important de cette seconde période était M.REMY. Déjà à la peine sur quelques actions litigieuses en première mi-temps, l'arbitre principal ne tenait plus la rencontre durant la deuxième partie. Le match s'en retrouvera haché par ses nombreux coups de sifflet et ses distributions de cartons (13 au total).

La tension était palpable au bord de la pelouse et finalement, à la 70e minute, une bagarre éclatait après un accrochage entre GIULY et GOMEZ.

M.REMY était tellement perdu sur la pelouse qu'il sifflait même un tampon entre Malik COUTURIER et Jérôme HIAUMET aux abords de la surface devant les visages effarés du banc monégasque.

Malgré tout, M.REMY retrouvait toute sa lucidité pour siffler un pénalty évident suite à un tacle très en retard de TZAVELLAS sur un Claudiu KESERÜ arrivé lancé.
Le latéral grec recevait logiquement son second carton jaune et était expulsé. Gaëtan CHARBONNIER s’élançait, mais tirait au-dessus et ruinait les derniers espoirs angevins (84').

Sûrement énervé par ce loupé, Gaëtan CHARBONNIER cherchait à récupérer un ballon sur un contre de GIULY dans le temps additionnel. Mais, celui-ci commettait une faute quasi inutile et récoltait lui aussi son second carton jaune, synonyme d'exclusion.
La dernière opportunité serait angevine grâce à un dernier coup franc de Claudiu KESERÜ passant juste au-dessus de la lucarne droite de SUBASIC.

Malgré les propos d'avant-match, Angers-SCO se serait bien contenté d'un match nul hier soir contre une équipe monégasque qui n'a pas démérité. Contrairement à Monaco, qui semble sur le chemin du renouveau depuis le mercato, Angers voit la zone de relégation se rapprocher journée après journée. Le combat pour le maintien a débuté et chaque rencontre est une finale.

Les Angevins devront se reprendre dès ce vendredi avec la réception de Laval pour un derby de l'ouest qui s'annonce palpitant.





Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur