Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO en déplacement à Châteauroux : pour le panache.


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Mardi 10 Mai 2011 à 07:39


Angers-SCO se rend ce soir dans le Berry pour y disputer un match sans enjeu, face à une équipe castelroussine assurée de son maintien. Place au plaisir et au panache donc, pour terminer une belle saison, avant d’arbitrer le combat pour la montée à Jean BOUIN.



Malik COUTURIER, de retour de suspension, retrouve le groupe.
Malik COUTURIER, de retour de suspension, retrouve le groupe.
Prenez tous les classements, général, attaque, défense, à domicile, à l’extérieur, La Berrichonne de Châteauroux se trouvera toujours, peu ou prou, au même rang, entre la 12ème et la 14ème place.
C’est donc une équipe marquée par une saison bien fade, que s’apprête à affronter Angers-SCO.

Mais c'est une équipe qui a assuré l’essentiel, son maintien, et peut, à présent, jouer libérée. Dijon peut en témoigner. Le club de l’ami PADOVANI faisait une fête, de la réception de Châteauroux. Cela a failli tourner au chemin de croix. Très tôt, les castelroussins ont ouvert la marque. Et si Dijon a réussi à revenir au score avant la mi-temps, ce n’est qu’en toute fin de partie qu’il a ajouté un deuxième puis un troisième but.

Une équipe à surveiller, donc, pour les angevins, même si elle sera privée de son atout offensif majeur du moment, BERGOUGNOUX, l’ex lyonnais et toulousains, arrivé au mercato d’hiver après s’être perdu en Italie, à Lecce. BERGOUGNOUX, qui a marqué ses quatre buts lors des deux derniers matches, sera suspendu face au SCO, au même titre que REYNAUD et THIAGO.

Les angevins devront, quand même, se méfier de DUPUIS (8 buts) et, s’il est rétabli, de LAFOURCADE (6 buts).

Pour sa part, Angers-SCO s’est remis en selle face à une pâle équipe de Vannes, il est vrai.
Mais, il faut reconnaître que le SCO s’est rendu le match facile en ne laissant entrevoir aucun espoir aux vannetais.

Il devra continuer dans cette voie, pour maintenir son rang, dans ce classement particulièrement serré.
En effet, si Angers-SCO occupe une belle 6ème place, il ne devance son adversaire du moment, actuel 13ème, que de trois points, le prix d’une victoire. Plus dure peut être la chute et l’on doit bien reconnaître qu’il serait regrettable que le SCO ne conserve pas cette place honorifique.

Pour conserver son rang actuel, Jean-Louis GARCIA devra se priver, en plus de Sébastien RENOUARD, de Fodé DORE. Il récupèrera Olivier AURIAC et un Malik COUTURIER revanchard après son but contre son camp, à Nantes ; il en va du statut de meilleur défense, que le coach angevin voudra certainement conserver, avant de s’envoler vers la Ligue 1, si tel doit être le cas.

Angers-SCO ne peut en tous cas pas se sentir en vacances, et lâcher l’affaire, ce qui n’est pas dans la mentalité du coach, sous peine de fausser le championnat. Car, les deux derniers visiteurs, à Jean BOUIN, se nommeront Ajaccio, dès vendredi et Dijon, lors de la clôture du championnat, deux équipes en course pour la montée.

Raison de plus pour rester mobilisé. Rien de mieux pour ce faire, que de ramener trois points du stade Gaston PETIT.

Messieurs, à vous de jouer.



LES TAGS : football, ligue 2, sco