Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers SCO : et un, et deux, et... trois partout !


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Le Mercredi 25 Septembre 2013 à 07:35


Leaders de Ligue 2, les footballeurs angevins ont gâché une occasion monstrueuse de prendre une belle avance au classement hier à Troyes pour le compte de la 8e journée. Ils ont mené 3-0 avant de se faire remonter en dix minutes. Rageant.



Même s'ils reviennent avec un point, les Angevins ont raté une occasion d'augmenter leur capital point (photo d'archive)
Même s'ils reviennent avec un point, les Angevins ont raté une occasion d'augmenter leur capital point (photo d'archive)
Ils auraient pu (dû ?) compter quatre points d'avance au classement ce mercredi matin. Ils n'en ont finalement que deux. On ne refait pas l'histoire, mais comment ne pas afficher des regrets pour le SCO au lendemain de la 8e journée de championnat de Ligue 2.

En déplacement à Troyes, au lendemain de la lourde défaite de son dauphin lensois à Tours (3-1), les Angevins ont gâché - nos confrères de L'Équipe ont utilisé dès hier soir le terme - une occasion en or de gonfler leur capital "points".

Non pas que l'affaire était entendue d'avance - loin de là - au stade de l'Aube, devant un ancien pensionnaire de Ligue 1, ses joueurs d'expérience (Nivet, Lacour, Darbion, Petric...) et ses quelque 7500 supporters. Mais tout simplement parce que les Angevins ont fait tout ce qu'il fallait pour parvenir à leurs fins... jusqu'au milieu de la deuxième mi-temps.

Tout fait ? Ouvrir la marque d'entrée de jeu (5e) par leur dernière recrue, Mohamed Yattara, bien servi par Diers. Déjà buteur contre Auxerre samedi, l'attaquant prêté par Lyon est manifestement sur un nuage depuis son arrivée Angers. Totalement désinhibé, il remet ça une petite demi-heure plus tard (31e) en profitant d'une mésentente de la défense adverse. Le break parfait.

Comme le SCO semble bien en place dans son organisation défensive à ce moment de la partie, on se dit à la mi-temps que les affaires sont parfaitement engagées pour les hommes de Stéphane Moulin. On croit même que la victoire est acquise quand ce diable de Yattara remet de nouveau le couvert en coupant la trajectoire d'un essai de Diers (57e). Hat-trick pour sa première titularisation, qui dit mieux ?

Pour les supporters angevins présents à Troyes ou attentifs derrière leur ordinateur, l'euphorie va malheureusement céder la place à la déception. C'est d'abord Ghislain Gimbert qui se charge de leur rappeler qu'un match dure 90 minutes (67e). L'ancien Lavallois récidive dix minutes plus tard (72e) semant clairement le doute dans les rangs angevins.

Servi par le vétéran Nivet, Dos Santos Marcos refroidit franchement l'ambiance en ramenant les équipes à égalité (78e). Douche froide sur le banc angevin et euphorie cette fois-ci parmi les supporters troyens. Heureusement, le score en restera là. Et si la déception demeure, on peut aussi se dire que le scénario aurait pu encore plus mal se finir.

Reste pour les Angevins à méditer sérieusement la leçon. Sur la page Facebook du club dès hier soir, leurs supporters ne sont pas gênés pour dénoncer un manque de rigueur et de "sérieux". Et les appeler à la réaction face à Tours vendredi. Bien calés à trois points des partenaires de Malicki, juste derrière Metz (vainqueurs 3-0 à domicile face à Nancy), les Tourangeaux sont en forme. Le match idéal pour une réaction d'orgueil ?