Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO, malheureux, battu par un Nantes pathétique, 2-0


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Samedi 30 Avril 2011 à 08:25


Malheureux ou maladroit, c’est selon. Toujours est-il que c’est uniquement grâce à deux « cagades » angevines, que des nantais sans vie, dans une Beaujoire à moitié vide et sans ambiance, ont pu l’emporter hier soir.



Diego GOMEZ, face à CHEYROU, a, comme ses coéquipeirs, beaucoup tenté, en vain.
Diego GOMEZ, face à CHEYROU, a, comme ses coéquipeirs, beaucoup tenté, en vain.
Où est passé le FC Nantes ? Les anciens, qui ont connu la belle époque des canaris, auraient-ils pu s’imaginer voir Nantes se contenter de gérer, jusqu’aux arrêts de jeu, un avantage de 1-0, à domicile ?

Imaginer un Nantes, grappillant secondes après secondes, pour faire une touche, tirer une sortie de but ? Mais voilà, par deux maladresses, Angers-SCO a offert au FC Nantes, un match, qu’il semblait incapable de gagner seul.

Tout commençait bien pourtant pour Angers-SCO qui, d’entrée obtenait un corner, frappé directement par Claudiu KESERÜ. N’DY ASSEBEE, le portier nantais, le claquait au dessus de sa barre transversale (5’).

Angers-SCO prenait tranquillement ses marques, quand à la 7ème minute, Jérémie HENIN voulait relancer tranquillement sur Yves DEROFF. Le défenseur central angevin n’avait pas vu CAPOUE qui jaillissait et centrait immédiatement pour DJORDJEVIC. Le plat du pied du buteur nantais ne laissait aucune chance à Gregory MALICKI (1-0).

Angers-SCO repartait de l’avant face à des nantais qui lui laissaient totalement la conduite du jeu.
L’ancien nantais David DE FREITAS en profitait pour se rappeler au souvenir de son ancien club, mais sa volée, sur un service de Claudiu KESERÜ n’attrapait pas le cadre de peu (18’).

Puis c’était au tour de Diego GOMEZ d’être servi en profondeur par l’attaquant roumain du SCO. Mais, la frappe en bout de course du milieu argentin du SCO passait à droite des buts de N’DY ASSEMBEE (21'). A la 25ème, Gaëtan CHARBONNIER s’essayait de loin, après une circulation de balle angevine de près d’une minute. Au dessus.

Nantes sortait un peu de sa torpeur. Après avoir obligé Grégory MALICKI à s’interposer de la tête, sur une balle en profondeur (31’), le gardien angevin devait boxer un coup franc de CHEYROU (38’) et s’employer sur un centre vicieux de CAPOUE (41’).

A part ces réactions sporadiques, on avait rien vu d’autre, côté nantais, qu’une gestion du score, à l’aide de gains de temps pour casser le rythme. Triste de voir des nantais tombés si bas. Et cela n’allait pas s’arranger en seconde mi-temps.

Angers-SCO allait se lancer à l’assaut des buts nantais. La demi-volée d’Henri SAIVET ne trouvait toujours pas le cadre (51’). Angers-SCO occupait le camp nantais. Grégory MALICKI s’ennuyait ferme face à des canaris qui ne pratiquaient que le contre, en étant de plus, régulièrement pris au piège du hors-jeu. Et Nantes allait souffrir encore plus dans les 20 dernières minutes.

Gaëtan CHARBONNIER trouvait cette fois le cadre, de 25 mètres, et N’DY ASSEMBEE devait se détendre pour sortir ce ballon qui allait s’engouffrer dans ce qu’on appelle le soupirail, c'est-à-dire à ras de terre à la base de son poteau gauche (71’).

Le corner qui suivait était joué à deux. Sur la remise, Claudiu KESERÜ frappait à angle fermé. N’DY ASSEMBEE captait, dans ses buts, un ballon qui n’a probablement, lui, pas totalement franchi la ligne.
Le portier nantais s’imposait sur un nouveau corner, dans la minute suivante (72’). Angers-SCO mettait la pression et VIVIAN sauvait, sur la ligne, une reprise de Claudiu KESERÜ, dans une défense nantaise affolée (73’).

Puis, Fodé DORE, sur un centre de Karim DJELLABI, obligeait le portier nantais à se coucher (76’). Dans la foulée, Claudiu KESERÜ plaçait une frappe cadrée. Nantes s'extirpait difficilement de cette forte pression, quand à la 82ème minute, Vincent MANCEAU trouvait au second poteau la tête de Jérémie HENIN, qui ne cadrait pas cette magnifique opportunité.

Il était écrit que ce ne serait pas le soir des angevins, qui allaient boire le calice jusqu’à la lie.
Alors qu'Angers-SCO faisait le forcing, KEITA s’échappait au bout de trois minutes de temps additionnel, sur le côté droit. Son centre ne trouvait que le malheureux Malik COUTURIER, qui trompait son gardien (2-0, 93’). Un but anecdotique, dans cette soirée cauchemardesque, qui voit s’envoler les derniers maigres espoirs de montée.

Reste à finir la saison, en retrouvant du plaisir et pourquoi pas préparer l’avenir, avec les OUARGUINI et autre ROUSSEAU qui piaffent d'impatience,en réserve.

Les angevins peuvent, en tous cas, être fiers. En coupe, comme en championnat, on a vibré.
Et rien que pour entendre Coubertin et Colombier se répondre par chants interposés, à vous filer des frissons, contre le PSG, ça valait la peine.

Merci jeunes gens pour ces émotions.


LES TAGS : football, ligue 2, sco






1.Posté par QUINTON le 30/04/2011 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des Nantais pathétiques, tombés si bas....mais qui vous en mettent quand même 2-0 après avoir également mérité de gagner le match aller !

2.Posté par GloriousM le 30/04/2011 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article sans intérêt, pro-angevin. Vous qui citez l'esprit nantais disparu, rappelez-vous qu'à cette époque là le Fc Nantes et ses supporters avaient la décence de ne pas insulter ses adversaires lors de défaites ou de chercher des excuses bidons comme la malchance ou la tentative de gain de temps. Vous qui sortez de dizaines d'années de furstration à vivre dans l'ombre du FCN, rappelez-vous que ce Fc Nantes là avait une âme, certes disparue, mais que vous vous n'aurez jamais et ça, ça ne s'a...

3.Posté par Yannick Sourisseau le 30/04/2011 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Merci de votre contribution. Je suppose que vous êtes supporter du FCN et je vous félicite. Ne croyez pas que notre rédacteur ait chercher à vous insulter, mais il simplement déçu d'avoir vu une équipe de Nantes qui est loin d'être au sommet de son art. Il n'en veut pas particulièrement au joueur de Nantes, même si, habitant d'Angers, il défend l'équipe locale. Je vous l'accorde donc cet article est pro-angevin.

Ce qui l'a chagriné, si je lis entre les lignes, c'est que vu le classemen...

4.Posté par berlin le 30/04/2011 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour
et oui ,ils gagnés par des erreures de défense ,on est à nôtre niveau (10ème ) ,c'est désolant que des équipes de national risquent de monter , le SCO est une bonne équipe de 2ème division

5.Posté par GloriousM le 01/05/2011 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Disons qu'effectivement je fus un grand supporter du Fc Nantes pendant plusieurs années. Je les suis moins actuellement car comme beaucoup de nantais je ne m'y retrouve pas dans ce que dégage ce club à présent. Alors je ne dirais pas que je suis pro-nantes car je suis à même de vous dire tout ce qui ne va pas à Nantes à mon sens.
Il est possible qu'Angers ait mérité de gagner, je ne dis pas le contraire, je n'ai pas vu le match. Ce qui me chagrine, c'est la forme. Est-on obligé d'en rajouter, ...