Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Angers-SCO ramène un bon point de Lens, 0-0


Rédigé par - Le Mardi 20 Septembre 2011 à 23:42


Second nul (0-0) de suite pour les joueurs de Stéphane MOULIN. Même résultat, mais pas la même saveur pour un match serré et parfois intense. Angers-SCO, solide, a stoppé la série de trois victoires consécutives Lensoise.



Olivier AURIAC, capitaine en l'absence de Grégory MALICKI.
Olivier AURIAC, capitaine en l'absence de Grégory MALICKI.
C’est un match étrange que nous ont livré les deux équipes. Enlevé au début, avant un creux lié à la répétition des matches, puis un trou noir en seconde période avant un final au sprint.

Le match partait sur de bonnes bases, au moins dans l’intensité, car jamais aucune des deux formations ne trouvera le geste juste. Angers-SCO devait se passer au dernier moment de son gardien, Grégory MALICKI, remplacé par Jérôme HIAUMET.

Au milieu, Stéphane MOULIN avait choisi de faire souffler Charles DIERS et d’aligner Vincent MANCEAU et Maxime ROUSSEAU, aux côtés de la doublette AURIAC-GOMEZ. Diego GOMEZ était le premier à se trouver en excellente position, mais il tergiversait (4’). POLLET lui répondait de suite, en obligeant Jérôme HIAUMET à se coucher (5’).

Ce match partait sous de bons auspices et le ballon allait d’un camp à l’autre. EDUARDO se montrait très actif. L’attaquant Lensois manquait d’un rien la réception d’un centre rasant d’AURIER. Jérôme HIAUMET sortait le ballon du pied (22’).

Angers-SCO répondait aux attaques Lensoises et manquait l’ouverture du score, sur un cafouillage, devant le but, consécutif à un coup franc de Claudiu KESERÜ (25’), repoussé par YAHIA, laborieusement. Les Angevins réclamaient une main, en vain.

La défense locale souffrait face à la force de percussion Angevine, même si Diego GOMEZ ne rayonnait pas autant qu’à l’habitude, à l’image de sa frappe totalement dévissée (40’).
De leur côté, les artésiens peinaient à cadrer leur frappe également, à l’image de BERENGUER, qui envoyait un missile au dessus de la transversale, sur un coup franc à l’entrée de la surface (33’).

Monsieur ROUINSARD sifflait la pause, attendue par deux équipes qui ne s’étaient pas ménagées. Est-ce pour cela que la seconde période débutait par un festival de maladresses ?
Probablement. Toujours est-il que l’on allait s’ennuyer ferme à Bollaert, pendant 20 bonnes minutes. Le public sang et or allait lâcher quelques sifflets. Il faudra une tentative de talonnade de POLLET, captée par Jérôme HIAUMET, pour réveiller les 22 acteurs (65’).

Les situations allaient alors se succéder. Gaëtan CHARBONNIER, bien placé, frappait à côté (70’ et 80’), tandis BEN SAADA obligeait Jérôme HIAUMET à se coucher sur une frappe de 20 mètres (76’).

Mais c’est Angers-SCO qui se procurait la plus belle occasion du match. Sur un contre rondement mené, Gaëtan CHARBONNIER renversait le jeu, côté droit, pour Charles DIERS. Le milieu Angevin, excentré, s’emmenait le ballon de la poitrine, avant d’armer une reprise puissante, qui trouvait le poteau des buts de FABRE (82’).

Les deux équipes avaient besoin de souffler et on retrouvait certaines maladresses, comme ce corner Lensois, qui trouvait directement … une touche (89’). Le match s'est terminé sur un match nul équitable. Jean-Louis GARCIA pouvait tomber le masque et serrer la main ou embrasser ses anciens joueurs, comme Matar FALL ou Malik COUTURIER.

Angers-SCO a montré ce soir qu’il avait retrouvé sa solidité défensive, tout en jouant haut. Quatrième match consécutif sans défaite pour Angers-SCO, un seul but encaissé sur penalty. Il lui faudra conserver cette solidité, probablement sans Grégory MALICKI, ce vendredi, chez un Bastia revanchard, car battu à Reims, hier, pour le second déplacement Angevin de la semaine.


LES TAGS : football, ligue 2, sco


Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur